Encyclopédie Wikimonde

Critique de la raison pédagogique

Aller à : navigation, rechercher

Critique de la raison pédagogique
Auteur Antoine de la Garanderie
Pays France
Éditeur Nathan
Nombre de pages 350
ISBN 2.09.173034.3[à vérifier : ISBN invalide]

La Critique de la raison pédagogique (1997) est une œuvre du philosophe et pédagogue Antoine de la Garanderie, dans laquelle il passe au crible les évidences cachées de toute raison pédagogique qui tient, notamment, le plus souvent pour acquis les actes de connaissance comme l'attention, la mémorisation, la réflexion, la compréhension, la créativité et qui n'interroge pas le sens de ces actes. La raison pédagogique qui a pour vocation d'accompagner l'élève, l'étudiant, l'apprenti sur le chemin du savoir, ne peut pas faire l'impasse sur la nécessité de prendre en compte les actes de connaissance pour vivre le sens du savoir... Pour qu'il y ait acquisition du savoir, il faut qu'il y ait acte de connaissance; pour qu'il y ait acte de connaissance, il faut qu'il y ait projet de sens, explique Antoine de la Garanderie dans cet ouvrage. La raison pédagogique a à constituer une didactique des actes de connaissance (en amont de toute didactique des disciplines). Cette didactique se fonde sur une critique phénoménologique de la connaissance (en référence à Husserl et à Heidegger) et sur une lecture herméneutique (Heidegger) de l'élève se faisant acteur de sens, découvrant son pouvoir de sens à partir de son pouvoir être. Antoine de la Garanderie accomplissait la révolution copernicienne de la pédagogie initiée dans les Profils pédagogiques : centrer la pédagogie sur les projets de sens que les enseignés et les enseignants mettent en œuvre pour vivre et connaître les sens multiples des savoirs.

Jean-Pierre Gaté écrit: "Un ouvrage fondamental où l'auteur revisite l'ensemble des concepts de sa pensée pédagogique. Après avoir dénoncé des raisons d'échec qui n'en sont pas, il s'attache à montrer que c'est le sens qui donne raison à la pédagogie. Pour lever les obstacles habituellement invoqués face au projet de connaître, il convient de réhabiliter le pouvoir de sens de tout apprenant, d'"inscrire le pouvoir-être au cœur du projet et investir le projet au sein du pouvoir-être..."[1]"[2].

Notes et références

  1. 1.Ibid.
  2. 2.Vocabulaire de la gestion mentale, Lyon, Chronique sociale, 2009, page 104.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).