Encyclopédie Wikimonde

Déclaration de Poschiavo pour une montagne et une campagne européenne libre de grands prédateurs

Aller à : navigation, rechercher

La déclaration de Poschiavo pour une montagne et une campagne européenne sans grands prédateurs (en italien : Dichiarazione di Poschiavo per una montagna e una campagna europee libere dai grandi predatori, en allemand : Erklärung von Poschiavo für ein Berggebiet und eine Landschaft in Europa ohne Grossraubtiere, en anglais : Poschiavo Declaration for European mountain and countryside areas free from large predators) est une initiative citoyenne européenne pour la protection des zones de montagne et du paysage contre l'intrusion incontrôlée des grands prédateurs[1].

La déclaration a été publiée le 29 mars 2014 à Poschiavo, canton des Grisons, Suisse.

Histoire

En 2008, AmAMont (Association des amis des régions de montagne de l'Espace alpin européen) a été fondée comme association transfrontalière pour l'ensemble de l'Espace alpin européen. AmAMont a été fondée pour donner suite à l’importance des régions alpines pour notre société actuelle. Les représentants de cette association sont des personnes physiques (producteurs laitiers alpins, agriculteurs de montagne, chercheurs, consultants en tourisme, représentants des médias, etc.) et des personnes morales (fermes, associations, fondations, coopératives, municipalités, communautés de montagne, etc.)[2][source insuffisante].

En , le Forum italien Alte Terre a publié les « cinq points » de Sondrio (« I cinque punti di Sondrio »). L'Italie est composée de 72 % de montagnes et de collines. Par conséquent, la promotion et la gestion autonome de cette zone est une condition préalable indispensable à l’amélioration de l'économie et de la société[3][source insuffisante].

Le , à l'invitation de l'initiative citoyenne « Habitat sans grands prédateurs (VLohneGRT) », 130 experts ont participé à une réunion transfrontalière pour discuter de l'économie et du paysage de haute montagne. Y ont participé des producteurs laitiers alpins, des éleveurs de moutons et de vaches, des alpinistes, des montagnards et des délégués d'associations de montagne de Suisse (Grisons, Valais et Tessin[4],[5]), d'Italie (Piémont, Lombardie et Trentin-Tyrol du Sud et Vénétie[6],[7]) et de France (Provence-Côte d'Azur[8]).

À l'issue de la réunion, les organisations participantes ont adopté une déclaration commune (en allemand, italien, français et anglais)[9].

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Jacques Baillon, Le loup, en France, au vingtième siècle. Thebookedition, 2014. 133 p.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).