Encyclopédie Wikimonde

Damien Rieu

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Damien Rieu est le pseudonyme d'un militant politique français.

Biographie

Fils d'un et d'une employé(e) de banque , Damien Rieu naît (en 1989) Damien Lefèvre[1]. Ses parents se séparent en 1991. Suite à diverses délits , il est recueilli par son père et éloigné de sa mère à 17 ans. Un tuteur suit la suite de son parcours.

Il fait ses débuts au Front national de la jeunesse à 17 ans, qu'il quitte rapidement[2]. Non sans quelques actions "coup de poing". Il s'engage ensuite à Génération identitaire, où il dira avoir trouvé « une dimension communautaire, une famille, un bouclier et une solidarité »[3] ; là, il mène des actions comme l'occupation d'un chantier de mosquée à Poitiers, d'un Quick halal à Villeurbanne ou l'organisation d'une manifestation contre les réfugiés présents à Calais[4]. Il intègre en particulier Rebeyne !, un groupe identitaire lyonnais[5]. Il a été porte-parole de Génération identitaire[6].

En , il est condamné pour avoir, dans le cadre d'une manifestation contre le mariage homosexuel, déployé illégalement une banderole « Hollande démission » au siège du Parti socialiste, rue de Solférino[7].

À partir de 2015, il participe à SOS Chrétiens d'Orient[1]. La même année, inculpé pour incitation à la haine raciale, il est relaxé[8].

Communication et médias

Cofondateur de la société de communication Janus, il est recruté pendant six mois en 2014 au cabinet de Marie-Claude Bompard à Bollène[9], puis est embauché par Julien Sanchez comme directeur adjoint de la Communication de la ville de Beaucaire[10] durant l'année 2015[11]. Il passe ensuite au service de Marion Maréchal-Le Pen[12], se rapproche d'elle lors des élections régionales de 2015[11], et se retrouve employé au conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur à l'issue de ces dernières[4].

Il est, avec Pierre Sautarel, un des rédacteurs du site François Desouche[12]. En 2016, il cofonde avec Charlotte d'Ornellas France, le magazine, un média sur internet qui propose des entretiens avec Marine Le Pen[5], Philippe de Villiers ou Nicolas Dupont-Aignan[13].

Références

Bibliographie

  • « Damien Rieu, premier Identitaire », dans Michel Henry, La Nièce : le phénomène Marion Maréchal-Le Pen, Paris, Le Seuil, (ISBN 978-2-02-133778-5, notice BnF no FRBNF45213756), p. 133-149.

Cet article « Damien Rieu » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).