Encyclopédie Wikimonde

Daniel Reynaud

Aller à : navigation, rechercher

Daniel Reynaud, né en 1936 à Barbezieux et mort le 21 janvier 2001, est un poète français, auteur d'ouvrages pour les enfants. Il a été cité par le poète Robert Sabatier dans son Histoire de la poésie française[1].

Biographie

Daniel Reynaud est né le à Barbezieux, en Charente, où il passe toute son enfance, dans la pharmacie située sur la place qui porte aujourd'hui son nom.

Libraire à Poitiers, puis disquaire à La Rochelle, Reynaud était aussi un érudit en littérature et en musique. Il écrivait avec Pierre Boujut pour la Tour de Feu. C'était un poète engagé, dont la source d'inspiration était le fleuve, la couleur et la lumière si particulières à la terre de Charente.

Il a publié des recueils de poésie et des pièces de théâtre. Il chante la Charente (« Mississippi des gabariers »), la douceur des paysages et une certaine nostalgie teintée d'humour très charentaise (« Aimez-vous d'être vivants, avec un cœur paysan, comme un fruit dans la lumière… »).

Il ne s'est jamais considéré comme un notable de la culture mais comme un « écriturier ». Il s'était fixé un temps à Saint-Simon, le village gabarier.

Daniel Reynaud est mort dans sa commune natale le 12 janvier 2001. Son exécuteur testamentaire a été Jean-Claude Valin.

Il a été lauréat du Mandat des poètes et du Prix de la poésie pour la jeunesse.

Son poème Eloge bleu d'une maîtresse a été utilisé comme support pédagogique dans quelques collèges français[2],[3].[pertinence contestée]

Œuvres

Poésies

  • Le cœur vendangé, La Tour du Feu
  • Le braconnier de soi-même, La Tour du Feu
  • Feu à volonté, revue promesse
  • Le temps écoute, Commune mesure
  • Pourriture noble, Hautécriture
  • Plusieurs nativités et quelques écritures enceintes, Commune mesure
  • Enfantissimes, Rumeur des âges
  • Petites proses sans épines, Rumeur des âges
  • L'enfance au bord des mots, Rumeur des âges
  • Toute la terre à vif, qu'on voit, Parole et Patrimoine[4]

Extrait

Un extrait tiré du Moulin de poésie[5]

Alouette
Si douce
parfois
que mon cœur
se couvre de plumes
j'écoute
ton chant dans la brume
comme
tes lèvres sous mes doigts
et je lis
tout ton corps
en Braille
mieux qu'une étoile
dans la paille

Chansons

Il a écrit des textes de chanson pour Christine Authier et pour François Deguelt.

Il a écrit sur des musiques de Christine Authier, Alain Jean et Bernard Rohanne[6]

Spectacles

  • Bleu Charente

Adaptations

L'innocent venu d'ailleurs a été mis en scène par la comédie de l'éperon et a obtenu le prix régional de l'innovation culturelle 2006.

Voir aussi

Notes et références

  1. Robert Sabatier, Histoire de la poésie française : poésie du XXe siècle, vol. 3e, Paris, Albin Michel, (lire en ligne)
  2. Éloge bleu d'une maîtresse, Académie d'Orléans-Tours
  3. Étude de poèmes de Daniel Reynaud dans un collège du Nord-Pas-de-Calais
  4. paroles et patrimoine
  5. poésie du moulin
  6. Des écrivains en Poitou-Charentes, office du livre en Poitou-Charentes ISBN 2-9503702-2-5

Liens externes

Cet article « Daniel Reynaud » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).