Encyclopédie Wikimonde

Dar Nour

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Dar Nour est une maison d'hôtes de Tanger. Le terme signifie « maison de la lumière »[1]. C' est la plus ancienne maison d’hôtes de Tanger, située dans le centre historique de la ville[2].

Description

À Tanger on ne parle pas de « Riad » mais de « Dar » qui veut dire maison en arabe. Les habitations de la Médina étaient constituées à l'origine d’une pièce unique reproduite sur 1 ou 2 niveaux avec des ouvertures sur rues[3]. Depuis le rez-de-chaussée, une volée d’escaliers appuyée à l’un des murs mitoyens permettait d’accéder à chaque étage et au toit terrasse où se poursuivait la vie de la maison. Dans cette même logique[pertinence contestée][réf. nécessaire] Dar Nour est constituée de cinq petites maisons traditionnelles[4], dont les terrasses donnent sur la baie de Tanger[5].

Respectant l'aménagement original du lieu, la maison est composée d'une dizaine de chambres, décorées d’objets chinés dans les souks[6], de petites portes, d'étages dissimulés, de salons privés aux tons différents[7], et de nombreux escaliers[8] qui aboutissent à une terrasse avec vue sur toute la ville[9].

Depuis 2007, Dar Nour est la propriété de Catherine Arlaud[10], archéologue qu’elle dirige avec Philippe Chaslot et Jean-Olivier Arfeuillère, anciens journalistes et fondateurs du journal Lyon Capitale[11].

La Kasbah, rendez-vous des artistes[non neutre]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (mars 2018)

Cette maison, est suffisamment cachée dans la Kasbah - quartier populaire et rendez-vous des artistes - pour qu'il soit nécessaire de demander son chemin aux voisins[12].[pertinence contestée]

Eugène Delacroix, Matisse, William Burroughs, Jean Genet, Paul Bowles ou Brian Jones et les Rolling Stones ont eu une histoire particulière avec la ville[13][pertinence contestée].

De nombreux films y ont été tournés, notamment dans la Kasbah. Parmi les derniers, Spectre (2015) - avec Daniel Craig dans le rôle de James Bond[14], ou Only lovers left Alive de Jim Jarmush (2013)[15][pertinence contestée].

Aujourd'hui la kasbah connait toujours une activité culturelle intense[16][pertinence contestée]. En 2013, le festival Nuits Sonores Tanger s'est installé au Musée de la Kasbah et sur les toits du Dar Nour pour son rendez-vous électro[17]. La dernière édition a accueilli 7000 personnes[18].

En septembre 20014, la Gaîté Lyrique a organisé la manifestation culturelle Tanger-Tanger à Paris pour faire découvrir la nouvelle émergence culturelle tangéroise[19].[pertinence contestée]

Des résidences d’artistes et des expositions ont lieu régulièrement, avec notamment, les photographes Juliette Parisot[20], Jean-Pierre Loubat[21][pertinence contestée] ou du peintre Omar Mahfoudi[22].

Redouan Akalay, un jeune réalisateur marocain, a réalisé Happy Tanger Kasbah, reprise du tube Happy de Pharrell Williams, tournée avec les habitants de la Kasbah[23][pertinence contestée].

En juin 2015 l'émission Échappées Belles de France 5 a réalisé une émission ayant pour thème la découverte du nord du Maroc avec Tanger et la Kasbah comme départ du voyage[24]. L'émission a rassemblé plus d'un million de télespectateurs[25][pertinence contestée][passage promotionnel].  

Notes et références

  1. Dar Nour Tanger, authentique, magnifique et splendide - Riads Riads
  2. Tanger
  3. Vocabulaire d'architecture islamique - La maison : bayt, manzil ou dâr ? - Horizons d'Aton
  4. Tanger 2008-2009 - Dominique Auzias
  5. Le Tanger de José Lévy - AD
  6. Dossier Présenter ses collections - Dar Nour/ Salon Bleu - Art et Décoration
  7. Dar Nour: une demeure idéale pour une escapade romantique réussite à Tanger - Babfirdaus
  8. Hôtels de Charme - Dar Nour - Art de vivre
  9. Dar Nour, Tanger vu du ciel - Actuel
  10. Contributions de Catherine Arlaud - Les Croquelinottes
  11. Lettre aux lecteurs de Lyon Capitale - Lyon Capitale
  12. Secret Spots to Stay — Dar Nour Tangier, Morocco - Medium
  13. Beat and dust: Tangier's tang of history - The Guardian
  14. When in the Kasbah of Tangiers, stay in the 007 crew’s hotel of choice - Huffington Post
  15. Le réalisateur Jim Jarmusch : Tanger est une des mes villes préférées au monde - Yabiladi (http://www.yabiladi.com/articles/details/23527/realisateur-jarmusch-tanger-villes-preferees.html)
  16. Tanger, la renaissance - Le Monde (https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2014/09/24/tanger-la-renaissance_4493186_4497319.html)
  17. Warm-up : Apéro sonore Tanger par Dar Nour - Nuits Sonores (http://nuits-sonores.com/tanger/extra/apero-sonore-tanger/)
  18. Troisième édition des Nuits sonores de Tanger, 8 000 spectateurs attendus - Tanger Expérience (http://www.tanger-experience.com/?p=11521)
  19. Festival Tanger Tanger à la Gaîté lyrique - Radio Nova (http://www.novaplanet.com/novamag/galerie-festival-tanger-tanger-a-la-gaite-lyrique)
  20. Juliette Parisot (http://julietteparisot.com/tanger-entre-deux/).
  21. Jean Pierre Loubat (http://jean-pierre-loubat.over-blog.com/article-29659078.html)
  22. Site d'Omar Mahfoudi (http://cvmahfoudi.blogspot.com/)
  23. Happy Kasbah Tanger (https://www.youtube.com/watch?v=h9SW8XqZf0o)
  24. Maroc, l'éternel enchantement - France 5 (http://www.france5.fr/emissions/echappees-belles/diffusions/02-05-2015_324819)
  25. Audience record samedi 2 mai pour Échappées Belles au Maroc - Botravail (http://www.botravail.fr/audience-record-samedi-2-mai-pour-echappees-belles-au-maroc/)

Liens externes

  • Site officiel (http://www.darnour.com/)
  • L'émission d’Échappées Belles (https://www.youtube.com/watch?v=g9qcoZPTShU)
  • Reportages sur Tanger et interview des propriétaires du Darnour par la Radio Télévision Suisse (https://www.rts.ch/la-1ere/programmes/detours/5161244-detours-du-10-09-2013.html)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).