Encyclopédie Wikimonde

Darius Azarpey

Aller à : navigation, rechercher

Darius Azarpey
Photo de Darius Azarpey en 2016
Photo de Darius Azarpey en 2016
Fonctions
EX-Président des Jeunes libéraux-radicaux
En fonction depuis le
Réélection 1 janvier 2016
Conseiller municipal
Collonge-Bellerive
Élection 12 avril 2015
Élection 23 mai 2016
Biographie
Nom de naissance Darius Azarpey
Date de naissance (24 ans)
Lieu de naissance Genève, (Suisse)
Nationalité Suisse et Iranien
Parti politique Parti libéral-radical

Signature de Darius Azarpey

Darius Azarpey, né en 1993 à Genève, est une personnalité politique suisse, membre du Parti libéral-radical, président de parti, chef de campagne et membre du législatif de Collonge-Bellerive. Il est notamment connu en Suisse romande pour ses positions libérales et pour sa fonction de représentant au sein de la Chambre de Commerce Iran-Suisse.

Ayant joué un rôle majeur dans le rapprochement des partis français de l'UDI et des Républicains avec le Parti libéral-radical suisse, il créa le mouvement appelé "Fédération libérale du Grand Genève" dans la même optique et en pris la présidence en 2016.

Biographie

Jeunesse

Darius Azarpey est né le dans le canton de Genève, en Suisse.

Né de parents iraniens, Darius Azarpey se montre aujourd'hui encore très attaché à son deuxième pays. Il passe d'ailleurs son enfance dans la ville de Téhéran, en Iran, avant de revenir s'installer en Suisse une dizaine d'années plus tard, en 2001[1]. Obligé malgré son jeune âge de "défiler comme des militaires et de chanter l'hymne national en entrant en classe[1]" à l'école primaire en Iran, il met son retour en Suisse sur le compte de son amour pour le pays, qu'il dit "signifier la liberté[1]" à ses yeux.

Il raconte encore aujourd'hui la difficulté qu'il a éprouvée à l'apprentissage du français, qu'il qualifie de langue "complexe" et dont il n'a pas encore totalement acquis la pratique courante.

Vainqueur d'une 5e place à la coupe du monde de karaté IBA fin 2013, Darius Azarpey reçu le Mérite collongeois[2], décerné par la région pour sa prestation en janvier 2014. Il accorde à la pratique de ce sport (qu'il a commencé à 6 ans à Téhéran) le mérite d'avoir "servi de pont[1]" entre sa vie en Iran et celle en Suisse. Il a notamment obtenu le grade de ceinture noire 1re dan et a pratiqué l'enseignement de ce sport[1] au Karaté Club Collonge-Bellerive, à Genève, de 2011 à 2016.

Élève à l'École Le Corbusier, puis au cycle d'orientation de Bois-Caran dans la commune de Collonge-Bellerive, Darius Azarpey obtint la maturité fédérale suisse à l'âge de 19 ans à l'école Moser de Genève avant d'entamer des études de droit à l'université de Genève en 2013.

Engagement politique

Darius Azarpey devint membre du parti Libéral-Radical Genève en 2013 et pris en 2014 la fonction de secrétaire de la jeunesse du parti, où il a notamment regroupé les jeunesse de bords différents pour faire campagne contre l'initiative populaire fédérale pour un salaire minimum[3].

En 2015, les Jeunes libéraux-radicaux Genève l'ont élu à leur présidence et lui ont dans le même temps attribué la fonction de délégué au comité directeur du Parti Libéral-Radical Genève[4].

Élu Conseiller municipal dans la région de Collonge-Bellerive en avril 2015, Darius Azarpey fit partie des plus jeunes élus au législatif municipal (23 ans) du canton. Il se saisit au même moment des domaines du sport, de la culture et de l'environnement en tant que commissaire au Conseil municipal[5].

Il fut réélu en 2016 à la présidence des Jeunes libéraux-radicaux et pris part au comité de l'initiative populaire fédérale "Oui à un financement équitable des transports", qu'il défendit sur la chaîne nationale suisse RTS Un dans l'émission Infrarouge le [6].

Le , Darius Azarpey, accompagné de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) et de Les Républicains, créa la Fédération libérale du Grand Genève[7], afin de travailler sous forme de coopération sur des projets transfrontaliers franco-suisses.

Le , il défendit sur la chaîne nationale de radio RSR son idéologie libérale en débattant contre la Conseillère nationale socialiste Rebecca Ruiz sur le choix entre sécurité et liberté[8], alors que le sondage du sur la population suisse montrait que 87% de la population étaient prêts à abandonner un peu de liberté pour plus de sécurité[9], ainsi que sur la chaîne Léman Bleu face au Conseiller d'État Maurio Poggia sur la question de la caisse unique[10].

Le 24 octobre 2016, Darius Azarpey reçoit du journal international Payvand le prix symbolique de "European Young Leader", accordé pour ses activités politiques et pour sa nomination à la Chambre de Commerce Iran-Suisse.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Darius Azarpey ou la génération NoBillag
  2. Collonge-Bellerive en ligne: Communiqués politiques
  3. 4000 francs par mois: les jeunes de droite dénoncent un marché de dupes
  4. PLR Genève
  5. Collonge-Bellerive en ligne: Représentants politiques (http://www.collonge-bellerive.ch/fr/viecommunale/annuairepolitique/?personen_id=102562)
  6. Le financement des routes suisses dans le projet FORTA (http://www.rts.ch/play/tv/infrarouge/video/le-financement-des-routes-suisses-dans-le-projet-forta?id=7700049)
  7. La jeunesse libérale-radicale du Grand Genève s'allie (http://www.tdg.ch/geneve/pLa-jeunesse-librale-radicale-du-Grand-Genve-salliep/story/16899282)
  8. Forum du 27.05.2016 (http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/forum/7742497-forum-du-27-05-2016.html#7742492)
  9. Les Suisses souhaitent davantage lutter contre le terrorisme (http://www.laliberte.ch/news-agence/detail/les-suisses-souhaitent-davantage-lutter-contre-le-terrorisme/348065#.V0m0eVfaCQs)
  10. www.lemanbleu.ch, Léman Bleu, « Léman Bleu | Télévision de proximité Genève et Nyon - Léman Bleu Télévision » (http://www.lemanbleu.ch/Scripts/Modules/CustomView/List.aspx?idn=9991&name=CategorySearch&Category=592), sur www.lemanbleu.ch (consulté le 6 octobre 2016)
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).