Encyclopédie Wikimonde

David Abbasi

Aller à : navigation, rechercher

David Abbasi, Siyavash Awesta, (né en 1957[1] à Mashhad) est un écrivain, journaliste et islamologue français.

Biographie

Il réside à Paris. Un de ses ancêtres, DAWOUD-KHAN (DAVID KHAN), a créé avec Nader Shah un pouvoir central au KHORASSAN. Le grand-père, le SHEIK ISMAIL, a été avec son ami ROSHDIEH, l'un des fondateurs de l'Ecole Moderne en Iran : au moment de la révolution qui a eu lieu en Iran de la fin du XIXème au début du XXème siècle, ils ont essayé de remplacer l'école religieuse réactionnaire où l'enseignement était professé exclusivement par des mollahs, par une école moderne Roshdieh Roshdieh. Dans cette lutte, le SHEIK ISMAIL a plusieurs fois été emprisonné, torturé, exilé... Mais quand REZA SHAH a pris le pouvoir, dans son programme de modernisation de l'Iran, il a laissé le SHEIK ISMAIL et ROSHDIEH libres de continuer leurs luttes... Le père de David Abbasi, le SHEIK ABBAS, historien et islamologue, a été assassiné deux ans et demi après la révolution Islamique à MASHAD. Dès l'âge de quatorze ans, David Abbasi commence à écrire des entrefilets satiriques dans les journaux iraniens. A dix-sept ans il écrit son premier ouvrage : "LES RIDICULES DE NOTRE CITÉ", et n'ayant pu obtenir l'autorisation de publication il le fait publier clandestinement.

A seize ans il est à la tête de "L'organisation de la jeunesse "du KHORASSAN, dépendante du "Parti du peuple" . A l'époque du Shah il y avait deux grands partis autorisés : - celui du pouvoir, le parti du Premier Ministre Mr. HOWEIDA, appelé "IRAN NOWIN" et le parti de l'opposition, le "PARTI DU PEUPLE ". il continuait son activité d'écrivain journaliste dans différents journaux : "Khorassan","Nabarde Mâ", "Mardom", "Carikateur ". La veille de la Révolution en Iran, Abbasi organise un groupe appelé ERCHAD, (conscience) dont les finalités sont : la liberté, l'égalité, la laïcité, la fraternité, la conscientisation. Quelques jours après la révolution il fonde le journal "ERCHAD", journal pionnier et unique en son genre puisqu'il refusait le pouvoir des AYATOLLAHS. ERCHAD ressemblait plus à une école qu'à un parti politique - Abbasi ne croyait pas au centralisme des partis politiques et n'a donc tenté aucune centralisation du mouvement afin de laisser éclore les idées démocratiques, laïques, librement chez chacun. En 1980, un ans après sa création, son journal est interdit... Journal Erchad, Fondé en 1979 par le plus jeune rédacteur en chef (David ABBASI) , le journal fut interdit par la République Islamique d'Iran quelques mois après sa sortie. Il s'agissait-là du premier journal interdit après la révolution. Jusqu'à aujourd'hui, moins de trente ans après, plusieurs dizaines de journaux ont été créés et soumis à une interdiction de paraître. Mais la fierté reste à ERCHAD (Conscience) qui fut le premier média a lancé la laïcité en Iran en 1979 et mettre en place une vision critique de l'Islam Politique. Même en exil en France, ERCHAD a continué à paraître.[2] David ABBASI a publié d'autres périodiques comme HOMA,[3] Shahre Farang, Kayhan Jahani et le journal de petites annonces "ETOILE", premier journal de petites annonces avec le programme TV en France dans les années 80. [4] A ce jour, David Abbasi est l'auteur de +100 ouvrages, dont 10 en français [5] , de plus de 5000 articles sur l'Histoire et la Politique [6] et plus de 7000 heures d'émissions radio-télévise. Il est animateur de radio sur radio Ici et Maintenant depuis 1986 une émission de radio libre.

Fondateur de la télévision Mehr 2000, les émissions diffusées par satellite, AB3 & 4 dans le monde entier et environ 500 émissions disponibles sur Internet.

Notes et références

Voir aussi

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.