Encyclopédie Wikimonde

David Garlitz

Aller à : navigation, rechercher
David Garlitz
Description de l'image David Garlitz.jpg.
Informations générales
Naissance (41 ans)
Plymouth
Activité principale musicien
Genre musical Jazz, Salsa, Funk, World
Instruments Guitare, Tres, Basse électrique
Années actives depuis 1999
Site officiel www.davidgarlitz.com

David Garlitz, né le à Plymouth, est un guitariste, chanteur, et compositeur américain.

Installé à Paris depuis 2005, il est particulièrement connu dans le jazz et la salsa[réf. nécessaire].

Biographie

David Garlitz commence la musique à l'âge de 6 ans en jouant du piano. A 12 ans, il commence le saxophone. Au lycée, il assiste au concert du groupe Phish. Impressionné par la performance du guitariste, il troque le piano pour se consacrer à la guitare. Il achète sa première guitare en 1995, et suit, dès l'année suivante, le stage d'été de la Berklee College of Music.

En 1997, il obtient le diplôme du Plymouth Regional High School et déménage à Philadelphie. En 1999, il fonde le groupe The Way Blue Bucket, qui joue du jazz avant-gardiste ou free-jazz [1].

Une première visite à La Havane (Cuba) influence considérablement son parcours musical. Il achète un tres et commence à écouter Arsenio Rodriguez. En 2001, il obtient son B.M. de Jazz Guitar Performance à Esther Boyer College of Music (Université Temple, Philadelphie). Il crée Conjunto 23, un groupe qui joue de la musique traditionnelle cubaine[2].

Pendant les deux années suivantes, il pratique la guitare, la basse électrique, et le tres en tant que sideman avec le pianiste Elio Villafranca[3],[4],[5].

Il fait également partie de la tournée nationale aux États-Unis de la comédie musicale Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat, de Tim Rice et Andrew Lloyd Webber [6].

Lors de ses voyages réguliers à Cuba entre 2001 et 2004, il joue et étudie avec des nombreux musiciens locaux, dont Daniel Cos du groupe Moneda Nacional, de Santiago de Cuba.

De retour à Philadelphie, il continue à se perfectionner en musique cubaine ; il apprend les rythmes du batá avec l’ethnomusicologue américaine Elizabeth Sayre, et peu après s’inscrit à l’université Wesleyenne, dans le Connecticut, pour poursuivre des études d’ethnomusicologie.

En 2005, il obtient son M.A. d'ethnomusicologie] en musique cubaine. Son ouvrage Tourist Songs est édité par l'université [7].

Il déménage à Paris, où il commence à jouer dans les lieux salsa de la ville. Il enregistre un morceau avec La Contrabanda, et intègre plusieurs groupes de salsa dont le Barrio del Este, La Murumba, et Trio Sasón. Des formations musicales qui lui permettent de se produire dans de nombreux festivals, à l'exemple du Bario Del Este que l'on retrouve au Festival Tabarka Latino en Tunisie, au Festival international de Salsa au Maroc ou encore à la Fête de l’Humanité en France[8].

Depuis 2007, il enseigne la basse et la guitare à l’École Koenig American Conservatory de Paris[9].

En 2010, il s'intéresse de nouveau au jazz, compose et enregistre Songs from 2010 puis forme le trio Calamity Jeanne avec le percussionniste Guillaume Broquin et la chanteuse Jeanne-Abigaïl Denzler. Leur répertoire jazz-world intègre quelques compositions de David Garlitz[10].

Encouragé par le succès[réf. nécessaire] de Calamity Jeanne, Garlitz compose de plus en plus. Il enregistre chez lui un premier Extended play avec des compositions originales, chant et guitare acoustique[11].

Pendant un voyage aux États-Unis, il collabore avec Giga Shane, de Boat Safety Films, pour un clip d’un titre de l’E.P I Wanna Eat You Up [12]. Le succès du vidéo clip[réf. nécessaire] sur internet légitime David Garlitz dans son rôle de compositeur. De retour à Paris il commence à se produire en solo, en s’accompagnant à la guitare acoustique [13].

Peu après il termine son premier Long play, A Poor Man’s Pocket[14],[15]. Il rencontre le batteur Karl Jannuska (Lionel Loueke, Brad Mehldau, Plumes) et le bassiste Matyas Szandai. En 2015, ils forment The David Garlitz Trio qui s'illustre sur la scène jazz [16].

Leur premier E.P Live in Paris sort la même année. Le succès est immédiat[réf. nécessaire]. Les titres de l'album sont programmés par de nombreuses radios en France et à l'étranger[17],[18],[19],[20]. Ils sont programmées dans de nombreuses salles de spectacle parisiennes[21],[22],[23].

Leur second album est annoncé pour le mois de mai 2016, avec plusieurs invités dont Thomas Savy, Julien Pontvianne, Josiah Woodson, Alison Young, et Sarah-Lane Roberts[réf. nécessaire].

Discographie

En tant que leader
  • 2003 : The Way Blue Bucket – David Garlitz
  • 2004 : Conjunto 23 - Conjunto 23
  • 2012 : Luna y mar - Calamity Jeanne
  • 2012 : [e.p.] - David Garlitz
  • 2013 : I Like the Way You Move (single) - David Garlitz
  • 2014 : A Poor Man's Pocket - David Garlitz
  • 2015 : Live in Paris – The David Garlitz Trio
En tant que sideman
  • 2006 : Romántica Dura - La Contrabanda

Notes et références

  1. « Nouvel album de David Garlitz, le plus frenchie des américains - Street N' Sports », sur Street N' Sports (consulté le 2 avril 2016)
  2. « Globe Trotters | Philly Weekly », sur philadelphiaweekly.com (consulté le 2 avril 2016)
  3. « Elio Villafranca - Steinway Jazz Artist », sur www.eliovillafranca.net (consulté le 2 avril 2016)
  4. (en-US) « Ensemble », sur Relâche (consulté le 1er avril 2016)
  5. « david%20garlitz | Tumblr » (consulté le 2 avril 2016)
  6. « Sir Tim Rice -- Joseph And The Amazing Technicolor Dreamcoat », sur www.timrice.co.uk (consulté le 2 avril 2016)
  7. (en) David A. Garlitz, Tourist Songs: Cultural Tourism, the Buena Vista Social Club, and Cuban Son, Wesleyan University, [lire en ligne (page consultée le 2016-04-01)] 
  8. « Barrio del Este Biography », sur artistdata.sonicbids.com (consulté le 2 avril 2016)
  9. « David Garlitz - Ecole Koenig Kindergarten & American Conservatory Paris », sur Ecole Koenig Kindergarten & American Conservatory Paris (consulté le 1er avril 2016)
  10. « Luna & Mar, by Calamity Jeanne », sur Calamity Jeanne (consulté le 2 avril 2016)
  11. « David Garlitz —Free listening, videos, concerts, stats and pictures at Last.fm », sur www.last.fm (consulté le 2 avril 2016)
  12. « "I Wanna Eat You Up" x Dave Garlitz », sur Vimeo (consulté le 1er avril 2016)
  13. « David Garlitz | Tsugi », sur www.tsugi.fr (consulté le 1er avril 2016)
  14. « David Garlitz: A poor man's pocket - Amalgame Musical », sur sites.google.com (consulté le 2 avril 2016)
  15. Skope, « May – August 2014 Artistes to Watch (A2W) – Skope Entertainment Inc » (consulté le 2 avril 2016)
  16. « Jazzenda | TSF Jazz, la seule radio 100 % JAZZ », sur www.tsfjazz.com (consulté le 2 avril 2016)
  17. Yolande Sanchez, « UP Radio », sur www.upradio.fr (consulté le 2 avril 2016)
  18. Sylvain Delfau, « Playlist de Radio Laser Avril 2015 » (http://www.radiolaser.fr/Playlist-de-Radio-Laser-Avril-2015_a14385.html), sur Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine (consulté le 2 avril 2016)
  19. « AMPed New Music Weekly » (http://canadapodcasts.ca/podcasts/ampednewmusic?page=4), sur canadapodcasts.ca (consulté le 2 avril 2016)
  20. « Is This Thing On Podcast : UK Podcasts - British Podcasts brought to you by BritCaster* » (http://britcaster.com/1345/Is-This-Thing-On-Podcast), sur britcaster.com (consulté le 2 avril 2016)
  21. « The David Garlitz Trio - La Bellevilloise » (http://www.labellevilloise.com/2014/12/the-david-garlitz-trio/), sur La Bellevilloise (consulté le 1er avril 2016)
  22. [1] (http://www.billetreduc.com/128778/evt.htm)
  23. [2] (http://www.lentrepot.fr/David-Garlitz-Trio-Traits-D-unions.html)

Lien externe

  • Site Officiel (http://davidgarlitz.com/)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).