Encyclopédie Wikimonde

David Légitimus

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Légitimus.
David Légitimus

David Légitimus est un musicien, chanteur, arrangeur, comédien et metteur en scène français d’origine caribéenne.

Famille

Il est le fils de Gésip Légitimus et de Noéma, Miss Antilles 1958, le frère de Samuel Légitimus, metteur en scène et comédien. Il est également l'arrière-petit-fils d'Hégésippe Jean Légitimus, premier député noir élu au Parlement français en 1898, le petit-fils de Darling Légitimus, actrice ayant obtenu le Lion d’or d’interprétation féminine de la Mostra de Venise en 1983 pour son rôle de Man Tine dans "Rue Cases Nègres" d'Euzhan Palcy . Son oncle Théo Légitimus est aussi musicien et comédien. Enfin, il est le cousin de Pascal Légitimus.

Il est devenu une figure atypique des « nouveaux » cabarets parisiens depuis son spectacle Noir Paris qui retraçait le parcours métissé de la chanson française depuis les années 1920 jusqu’à nos jours (Van Parys, Frehel, Joséphine Baker, Boris Vian, Léo Ferré, Charles Trenet, Claude Nougaro, etc.).

Biographie

Dans le cadre familial, David Légitimus fit ses débuts musicaux très tôt en enregistrant à 8 ans et en compagnie de son frère Samuel plusieurs spots publicitaires pour la radio avec Michel Colombier (collaborateur de Quincy Jones, arrangeur de Barbara Streisand, Earth, Wind and Fire, etc.).

À la suite d’une audition, il intègre, avant même d’être majeur, une compagnie américaine en tournée en Europe et reprend plusieurs rôle au pied levé dont celui de Judas dans une version modernisée de Jesus Christ Superstar, production avec laquelle il tournera 6 mois dans toute Europe.

De retour en France, il devient journaliste musical et co-anime à la radio les émissions Délires et Joker Time sur Tropiques FM.

Il fonde ensuite la JAE (Jeunes Artistes Européens) une Compagnie Artistique qui créera deux cafés-Théâtres parisiens « le Riktu’s–Tribulum » (aux Halles) et « le Riktu’s–Cloître" (à Saint-Michel).

En 1991, il crée en compagnie de Thierry Frémont et Sylvie Laporte, La Garce 2, le retour une adaptation musicale de la Mégère apprivoisée de William Shakespeare orchestrée par l’Asile Culturelle et présenté à l’Hôpital Éphémère et dans une grande tournée incluant l'Afrique.

C’est lors d’une nouvelle audition (et au moment même où les comédies musicales commencent à se multiplier en France) qu’il rencontre le chanteur pianiste australien Renn Lee avec qui il décide de travailler sur un répertoire de chansons françaises. Ce nouveau métissage va créer un nouveau style qui étonnera critique et public dans plusieurs spectacles dont Noir Paris, mis en scène par Redjep Mitrovitsa et Coup de soleil[1], mis en scène par Isabelle Nanty (spectacle qui donnera lieu un CD enregistré en public).

« ... La voix de David Légitimus n'est pas seulement une voix. Chaque note résonne dans sa gorge en harmoniques multiples, instrument complexe dont la liberté ne souffre aucun assujettissement, sinon l'émotion. Rompu à la danse, au théâtre, fou de gospel et chanteur né, il réinvente l'art de l'interprétation... Accompagné par un pianiste à tout moment dans le tempo, un interprète naît, de grande lignée » (Le Monde).
« ... Deux voix, un piano et des œuvres d'une puissance rare: tout dans ce spectacle est affaire de sentiment. Ils s'attaquent à des monuments avec le cœur ouvert et patient des doux enfants... Un spectacle très touchant » (Le Figaro).

Suivront Poètes vos papiers, en hommage à Léo Ferré mis en scène par Viviane Vagh et Cabaret nomade, un récital de chansons française en compagnie de plusieurs autres artistes.

« découverte et convivialité. Ce Cabaret Nomade invente une chanson échappée de toutes les étiquettes, entre jazz, java et gospel... un bel exemple de nomadisme musical loin de tout formatage industriel. » (A Nous Paris)

Puis, Sous le ciel de Paris, un hommage à la ville-lumière qui inspira tant de chansons à travers le monde et dont la première a eu lieu dans le grand auditorium du Lycée français à New York et Jazz & Java, en hommage à Claude Nougaro joué, entre autres, au Forum Léo Ferré, au Théâtre.14, à l’Entrepôt (CD enregistré en public disponible).

« Ce spectacle prouve combien les chansons de Nougaro sont ouvertes à l’improvisation, à la danse, à la comédie. La musique et le tempo ont autant de force que les mots et l’un et l’autre sont réversibles. Les mots peuvent être les premiers plans d’un tableau, mais ils peuvent aussi devenir décors pour une musique comme moyen d’expression premier. Ce duo là a tout compris de l’univers de Nougaro et s’en sert à bon escient. » Radio Club.

Ce parcours professionnel hors norme est ponctué d’interventions en tant que professeur d’expression scénique, metteur en scène, chef de chœurs et intervenant dans plusieurs structures telles que « En compagnie d’été » au théâtre 14, « Acting in English » en formation continue à la Sorbonne, « coaching chant théâtre » à la Cité Universitaire et « chef de chœurs » en chorale d’entreprise, « proBtp », « Mars », « Barclays Banque », etc.

Il organise également des stages de chants, de théâtre, d’expression scénique ainsi qu'ateliers artistiques avec les jeunes dit « des quartiers ».

Entre 2008 et 2010, David Légitimus participe à la création française de la pièce de James Baldwin Le Coin des Amen mise en scène par son frère Samuel Légitimus et jouée au théâtre de L'épée de Bois à la Cartoucherie de Vincennes ainsi qu'au 38e Festival de Fort-de-France.

Il se lance parallèlement dans l’écriture de deux pièces de théâtre et, avec son complice Renn Lee, peaufine la sortie d’un troisième CD (Paris-Sydney Skywaves).

Notes et références

  1. Centre Culturel Suisse de Paris, « David Légitimus et Renn Lee chantent Gilles », (consulté le 18 novembre 2015)


Cet article « David Légitimus » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).