Encyclopédie Wikimonde

Delphine Labails

Aller à : navigation, rechercher

Delphine Labails (née le 8 mars 1975 à Bordeaux) est une femme politique, membre du Parti socialiste, élue à Périgueux. Elle est candidate aux élections municipales de 2020.

Scolarité

Après des études primaires et secondaires dans l’agglomération bordelaise (École élémentaire La Gorp, collège Claude Massé à Ambarès et Lycée Elie Faure à Lormont), elle s’inscrit à l’IUT Michel de Montaigne, l’Université Bordeaux 3 puis en sciences sociales à l’Université Bordeaux 2 Victor Segalen.

Carrière professionnelle

En septembre 2000 elle devient conseillère de l’Éducation Populaire et de la Jeunesse (CEPJ), au sein du ministère chargée de la jeunesse. Elle est alors affectée à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de l’Orne à Alençon, puis à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de la Dordogne à Périgueux en octobre 2004. En juillet 2016, elle réussit le concours d’Inspectrice de la jeunesse et des sports[1] ; elle est alors affectée à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations des Landes (DDCSPP) à Mont-de-Marsan puis à la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Nouvelle-Aquitaine (DRJSCS) à Bruges où elle exerce actuellement.

Engagement politique à Périgueux

Adjointe au maire (2008-2014)

À la suite de l’élection présidentielle de 2002 et du duel entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, Delphine Labails adhère au Parti socialiste. Elle est militante au sein de la section de Périgueux depuis 2004. Déléguée des parents d’élèves de la Maternelle de Vésone à Périgueux, elle coordonne la mobilisation des parents contre la fermeture de l’école alors décidée par Xavier Darcos, maire de la ville et ministre de l’éducation nationale. Elle est alors approchée par Michel Moyrand qui lui propose de rejoindre sa liste à l’occasion des élections municipales de 2008. Elle est chargée de la coordination du volet « éducation » du programme électoral.

Après la victoire de Michel Moyrand face à Xavier Darcos, elle est élue Adjointe à la petite enfante et aux affaires scolaires en avril 2008 puis Première adjointe en septembre 2010[2] et conseillère communautaire. À ces postes, elle a notamment piloté le programme de réhabilitation des écoles de la ville, d’un montant de 9 millions d’euros, qui a permis la démolition-reconstruction de deux écoles (l’école maternelle de la Cité et l’école élémentaire). Elle a également accompagné la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires avec la création d’ateliers périscolaires (musique, danse, théâtre, sports, éducation citoyenne, éducation à l’environnement, etc.).

Cheffe de file de l’opposition (depuis 2014)

Après la défaite de Michel Moyrand aux élections municipales de 2014, Delphine Labails siège comme conseillère municipale et conseillère communautaire. En mars 2016, elle est désignée Porte-parole de l’opposition municipale (PS- PC- EELV et apparentés). En qualité de cheffe de file de l’opposition, elle prend l’initiative de déposer un recours commun (PS-PC-EELV) près le tribunal administratif de Bordeaux contre le projet immobilier « Village Montaigne » porté par le maire LR Antoine Audi[3],[4]. Elle accuse ce dernier de gaspiller l’argent public en raison du coût de vente et de nuire au développement du commerce de centre-ville[5].

Candidate du PS aux élections municipales de 2020

En juin 2019, avec 75% des voix, elle est élue candidate du Parti socialiste pour les élections municipales à Périgueux en 2020[6]. Elle annonce alors vouloir rassembler l’ensemble des forces de gauche de la ville[7].

Vie privée

Delphine Labails est fille d’un père chauffeur-livreur et d’une mère secrétaire. Elle est mariée et mère de deux enfants.

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).