Encyclopédie Wikimonde

Diane Desrosiers-Bonin

Aller à : navigation, rechercher
Modèle:Suppression différée

Diane Desrosiers-Bonin (1957-) est professeure titulaire de littérature française à l’Université McGill. Elle est spécialiste de la littérature du XVIe siècle.

Carrière

Diane Desrosiers-Bonin est titulaire d’un doctorat en sciences médiévales de l’Université de Montréal, obtenu en 1989 pour sa thèse intitulée Motifs éthiques dans l'oeuvre de François Rabelais. Depuis 1991, elle occupe un poste de professeure à l’Université McGill[1].

Elle enseigne la littérature française du XVIe siècle au Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill. Dans le cadre de ses activités d'enseignement et de recherche, elle a supervisé un certain nombre de mémoires de maîtrise et plusieurs thèses doctorales. Elle est titulaire de la Chaire James McGill en études de la Renaissance[2] et membre de la Société royale du Canada.

Ses travaux portent sur les œuvres de François Rabelais[3],[4], Michel de Montaigne, Hélisenne de Crenne[5],[6],[7] et Clément Marot ainsi que sur les écrivaines de la Renaissance, la poésie baroque et la rhétorique polémique[1] des réformateurs français antérieurs à Jean Calvin. Soulignons qu'elle s'intéresse tout particulièrement à la construction de l'ethos dans les textes de cette période. Divers ouvrages qui font autorité la citent, p. ex. Jason Zuidema & Theodore Van Raalte, Early French Reform. The Theology and Spirituality of Guillaume Farel; Ashgate Publishing, Farnham (Surrey, GB) & Burlington (Vermont, USA), 2011.

Elle a publié de nombreux ouvrages savants sur ces sujets. Elle effectue notamment une traduction d'un écrit de Marie Dentière dans le cadre du projet de recherche sur cette théologienne oubliée de la Réforme[8],[9],[10].

Publications

Diane Desrosiers-Bonin a produit de nombreuses publications[11], dont :

Monographies
  • Rabelais et l’humanisme civil, 1992[3].
Collectifs
  • Avec Jean-Philippe Beaulieu, Dans les miroirs de l’écriture : la réflexivité chez les femmes écrivains d’Ancien Régime, 1998.
  • Avec Éliane Viennot, Actualité de Jeanne Flore, 2004.
  • Avec Jean-Philippe Beaulieu, Hélisenne de Crenne : l’écriture et ses doubles, 2004[5].
Éditions
Articles, critiques, etc.
  • Broue ou de l'écume des jours; comédie présentée dans la revue Québec français, n° 77, Printemps 1990, pp. 84-85 (avec deux photos).
  • Le masque du 'Rieur de la cour' de Suzanne de Nervèze; in revue Tangence, n° 77, Hiver 2005, pp. 129-142.
  • William Kemp et Diane Desrosiers-Bonin, « Marie d’Ennetières et la petite grammaire hébraïque de sa fille d’après la dédicace de l’Épistre à Marguerite de Navarre », Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, Genève, Librairie Droz, vol. LX, no 1,‎ , p. 117-134

Distinctions

  • 2003 : se voit attribuer la Chaire de recherche William Dawson, Université McGill
  • 2008 : obtient la Chaire de recherche James McGill, Université McGill
  • 2010 : est élue membre de la Société royale du Canada[1]
  • 2013 : distinguée par l'attribution de la Médaille du Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 (en) « Diane Desrosiers », sur Département de langue et littérature françaises (consulté le 24 mars 2018)
  2. « Chaires de recherche », sur Département de langue et littérature françaises (consulté le 21 mars 2018).
  3. 3,0 et 3,1 Renaud, Michel, « Diane Desrosiers-Bonin, Rabelais et l'humanisme civil », Réforme, Humanisme, Renaissance, vol. 36, no 1,‎ (lire en ligne)
  4. « http://www.ecole-alsacienne.org/CDI/pdf/1301/130215_DES.pdf ».
  5. 5,0 et 5,1 (en) Anne Larsen, « Hélisenne de Crenne: L'écriture et ses doubles (review) », Renaissance Quarterly, vol. 58, no 1,‎ , p. 247–249 (ISSN 1935-0236, lire en ligne)
  6. Mounier, Pascale, « Hélisenne de Crenne. L'écriture et ses doubles, études réunies par Jean-Philippe Beaulieu et Diane Desrosiers-Bonin », Réforme, Humanisme, Renaissance, vol. 59, no 1,‎ (lire en ligne).
  7. « Comptes rendus et notes de lecture », Revue d'histoire littéraire de la France, vol. 107, no 4,‎ , p. 957–1012 (ISSN 0035-2411, DOI 10.3917/rhlf.074.0957, lire en ligne).
  8. « Projet de recherche », Marie Dentière,‎ (lire en ligne).
  9. « Marie Dentière », sur Marie Dentière (consulté le 24 mars 2018).
  10. « Ressources », Marie Dentière,‎ (lire en ligne).
  11. « Diane DESROSIERS | SIEFAR », sur siefar.org (consulté le 24 mars 2018)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 458 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page « Diane Desrosiers-Bonin » de Wikimonde Plus, le texte ayant été placé par l’auteur ou le responsable de publication sous la licence Creative Commons paternité partage à l'identique (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr) ou une licence compatible. .
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).