Encyclopédie Wikimonde

Didier Heiderich

Aller à : navigation, rechercher

Didier Heiderich, né le 9 septembre 1963 à Metz (Moselle), est un spécialiste français des crises, de la communication de crise et sensible, de la gestion de crise.

Biographie

Ingénieur du Centre d'Etudes Supérieures Industrielles, Didier Heiderich est le président de l'Observatoire international des crises. Il a exercé dans l'administration et l'industrie, avant de devenir consultant et formateur international en gestion de crise, communication stratégique, de crise et sensible. Il a fondé en 2000 le Magazine de la communication de crise et sensible [1].

Il enseigne :

  • La communication de crise et l'influence des médias sociaux à l'Institut de la communication (Université de Lyon 2) en Master de Communication sociale et management de l'information dans les organisations privées et publiques (CSMIO)
  • Les médias sociaux à l'université de Louvain (Belgique).
  • La communication de crise à l'université de Bordeaux 4, dans le master Intelligence Economique et Management des Organisations.
  • La communication de crise et l'influence des médias sociaux à l'Institut des médias (ISCPA, Paris), en licence de communication des organisations.
  • La gestion de crise et la communication de crise à l'École des mines d'Alès (école d'ingénieurs des Mines).
  • La communication de crise à la Rouen Business School en master de communication des entreprises.
  • La communication d'entreprise, la communication de crise et la gestion de crise à l'université Paris-Dauphine dans le cadre de formations professionnelles.
  • Il dirige depuis 2004 l'UV de "communication d'entreprise" à l'université de technologie de Troyes.
  • Enfin, à l'ENA, il intervient dans les cycles internationaux de perfectionnement en France et à l'étranger.

Travaux

Ses travaux portent sur les processus d'intermédiation [2] en situation de crise et la nouvelle donne des réseaux sociaux. Pour lui, cette participation active des publics modifie en profondeur la relation à la crise dans un processus de co-création[3]. Cette co-création diminuerait le rôle des médias "classiques" en situation de crise, même si ceux-ci continuent à peser sur la vision des crises dans la société[4].

Bibliographie

  • Rumeur sur internet, Paris : Village mondial, 2004.
  • Plan de gestion de crise, Paris : Dunod, 2010 (lauréat 2011 du Prix qualité et performance mention Enjeux actuels)
  • Partage des savoirs, Contraintes, logiques et crises, Collectif, sous la direction de Jean-Paul Metzger, L'Harmattan, 2003
  • Ecriture de la préface de Planification et gestion de crise, Thierry Fusalba, L'Harmattan, 2008

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).