Encyclopédie Wikimonde

Didier Salavert

Aller à : navigation, rechercher

Didier Salavert
Illustration.
Fonctions
Entrepreneur - Candidat aux élections législatives 2012
Biographie

Didier Salavert né le 27 juillet 1952 à Tarbes (65) est un entrepreneur et homme politique français. Il se présente aux élections législatives sur la Sixième circonscription des Français établis hors de France(Suisse – Liechtenstein)[1]

Etudes

Il passe sa scolarité au lycée Théophile Gautier de Tarbes. Il passe son baccalauréat en série S en 1970. Il effectue ses classes préparatoires aux grandes écoles à Sainte Geneviève à Versailles. En 1972, il intègre l'ESSEC. Parallèlement à ses études à l'ESSEC[2], il s'inscrit à la Faculté de droit de Paris Panthéon-Sorbonne. Il est titulaire d'un DEA en droit. En 1978, il passe le CAPA et est admis au Barreau de Paris. En 1982, il est admis à Cornell Law School d'où il sortira en 1983 avec un master en droit américain. La même année, il passe le Barreau de New-York où il est inscrit depuis.

Carrière professionnelle

  • En 1980, il fonde le cabinet d'avocats Casanova, Chemin, Raccat, Salavert & Souchon à Paris après avoir été collaborateur du cabinet Ravalec & Raccat.
  • De 1983 à 1989, il est avocat au cabinet de Pavia et Harcourt dont il est fait associé en même temps que son amie Sonia Sotomayor, aujourd'hui Juge à la Cour Suprême des Etats-Unis.
  • En 1990, il fonde Advance Capital Management à Paris qui est le premier gestionnaire français d'obligations à haut rendement.
  • En 1992, il achète sa première entreprise au travers de Finatech Holding, sa structure familiale de participations.

Depuis cette date, Finatech Holding a pris le contrôle d'un nombre significatif d'entreprises industrielles et commerciales.

  • En 2007, il fonde Ecopolia dont l'activité principale est la construction écologique [3]

Intérêt politique [4]

Il participe activement à la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1995. Dépité par la dissolution de l'Assemblée Nationale qui amène Lionel Jospin à Matignon, il créée avec des amis le Club Concorde (devenu ensuite la Fondation Concorde). L'objet de celle-ci est de créer un espace permettant aux politiques d'échanger avec des chefs d'entreprise, principalement des PME. Il participe à la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 2002. Constatant que les idées libérales sont marginalisées au sein de l'UMP, il crée Alternative Libérale. Son but est de permettre à des jeunes intéressés par la politique de s'initier à celle-ci hors du cadre réducteur des grands partis. Il publie et intervient régulièrement dans divers medias sur des sujets économiques et sociétaux.

Références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).