Encyclopédie Wikimonde

Dino Lumbroso

Aller à : navigation, rechercher
Dino Lumbroso
Nom de naissance Dino Lumbroso
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, chef d'orchestre
Genre musical Musique électronique, musique progressive, chanson française
Années actives Depuis 1976

Dino Lumbroso est un musicien, compositeur et chef d'orchestre français.

Il a, au cours de sa carrière, joué pour de nombreuses émissions de variétés et accompagné sur scène les grands noms de la chanson française.

Biographie

Formation

Dino Lumbroso étudie la musique dès l’âge de sept ans, puis mène de front sa scolarité et ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSM), où il obtient, à l’âge de dix-sept ans, une 1re médaille de solfège spécialisé, la même année que le bac philo au lycée Racine.

Les années suivantes, toujours au CNSM, il obtient un 1er prix d’harmonie, un 1er prix de contrepoint. Il reçoit ensuite un 1er prix de direction d’orchestre à l’École normale de musique de Paris, dans la classe de Pierre Dervaux, dont il suit les cours.[réf. nécessaire]

Carrière

Il entre en 1976 à la SACEM en tant que compositeur en réussissant l’examen d’arrangeur. Il sera promu Sociétaire Professionnel en 2007 puis Sociétaire Définitif en 2019.

En 1975, il commence à faire des remplacements dans les émissions de variétés (avec Guy Lux, Jean-Pierre Foucault, Patrick Sébastien, Jacques Martin, Patrick Sabatier) qui, à l’époque, utilisaient toutes un orchestre.[réf. nécessaire]

Un certain nombre d’artistes, parmi lesquels Mireille Mathieu, Enrico Macias, Frédéric François ou Charles Aznavour font appel à lui[réf. nécessaire] pour les accompagner en tant que musicien sur des scènes parisiennes telles que l’Olympia, le Palais des Sports ou le Palais des Congrès, ainsi que dans leurs tournées à travers la France ou à l’étranger. Il écrit également les arrangements, dirige des séances d’enregistrement et en assure la réalisation artistique pour des artistes aussi différents que Frédéric François, Ferhat Mehenni, Bruno Brel (le neveu de Jacques), Bruna Giraldi[1] ou Line Renaud.

Dino Lumbroso fait la rencontre de Jean-Michel Jarre en 1986 [2], avec qui il travaillera jusqu'en 1990, de Rendez-vous Houston au concert de Paris La Défense [3]. Jean-Michel Jarre lui explique qu’il souhaite que ses musiciens sur scène lisent leurs partitions sur des écrans au lieu de partitions papier sur des pupitres et lui demande alors d’écrire les partitions de chaque musicien sur ordinateur. C’est la première fois dans l’histoire de la musique qu’un tel procédé sera utilisé et il sera suivi par d’autres[4].

Il joue dans un certain nombre de spectacles musicaux comme FIESTA de Francis Lopez (1975) ou Les Misérables de Robert Hossein (1980).

En tant que chef d’orchestre il dirige la comédie musicale Barnum au Théâtre de la Mutualité à Paris en 1995 et, par ailleurs, collabore régulièrement avec Francis Maurane ou Yves Mourousi. Il dirige aussi l'orchestre pour l'émission Champs-Élysées (Michel Drucker) en 1983 ou le Festival de la Chanson d’Outre-mer (Jack Diéval) en 1982. Il a également accompagné, toujours comme chef d’orchestre, Frédéric François en 1998 et Charles Aznavour en 2005.

Il fut amené à diriger les orchestres symphoniques de Prague, Poznan ou Budapest pour des enregistrements de musique de séries télévisées ou de téléfilms (notamment la série Tout feu, tout femme).

Comme compositeur, il est l'auteur de musiques pour des campagnes de publicité pour des annonceurs tels que Norev, Grunding, Kenwood, BMW, Pizzas Mc Cain, Leader Price, Dacia Duster ou plus récemment Fiat Pro.[réf. nécessaire]

Concerts

En tant que musicien

Avec Jean-Michel Jarre

Avec Frédéric François à l'Olympia les années 1988, 1990, 1992, 1994, 1996 et 1998.

En tant que chef d'orchestre

Comédie musicale Barnum au Théâtre de la Mutualité à Paris en 1995.

Discographie

En tant que compositeur

  • 2002 : Revue Cabaret Ed. Koka Media
  • 2004 : Brass Band Ed. Koka Media
  • 2004 : Café Paname Ed. Kosinus Arts
  • 2005 : Carousel Ed. Kapagama
  • 2009 : Whistle Up Ed. Universal Music Publishing
  • 2013 : Whistle Up 2 Ed. Universal Music Publishing

En tant que réalisateur artistique et arrangeur

  • 1994 : Tuɣac n ddkir (Chants d'acier... d'amour, et de liberté), de Ferhat Mehenni
  • 2014 : Tilelli I Teqvaylit (Liberté pour la Kabylie), de Ferhat Mehenni [6]

Notes et références

Bibliographie

  • Michael Dugay, Jean-Michel Jarre, biographie, Coëtquen éditions, 2018, (ISBN 9782849933244), p. 89.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).