Encyclopédie Wikimonde

Divalto

Aller à : navigation, rechercher

Divalto est une entreprise française spécialisée dans l'édition de logiciel de gestion intégré (LGI ; en anglais, ERP) pour les entreprises. Créée en septembre 1982 par Maurice Vallet sous le nom d'Interlogiciel, elle est aujourd'hui présidée par Thierry Meynlé.

Activité

L'activité principale de Divalto est l'édition d'un logiciel de gestion intégré pour les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

Son offre est segmentée en 5 produits :

  • Divalto infinity : un logiciel LGI pour les PME et les ETI ;
  • Divalto izy : un logiciel de gestion pour les PME ;
  • Divalto idylis : un logiciel de gestion en ligne pour les TPE et les PME ;
  • DS-mobileo : une application se synchronisant avec le système de gestion existant dédiée aux travailleurs nomades ;
  • DS-agileo : une solution de création de portails collaboratifs.

Historique

À sa création en 1982[1] à Entzheim, Interlogiciel avait pour vocation de vendre des solutions informatiques aux PME. C'est en 1987 qu'elle se centre autour de son activité d'édition de logiciels de gestion, abandonnant ainsi son activité de constructeur informatique. Les différents produits édités sont regroupés en un même produit en 2001 : c'est la naissance du logiciel LGI Divalto.

En 2006, son fondateur Maurice Vallet prépare son départ d'Interlogiciel. Pour ce faire, le capital est réparti entre le fonds d'investissement Pléiade à hauteur de 30%, le management à hauteur de 30% et les 40% restants demeurent répartis entre les fondateurs. L'entreprise change de raison sociale pour se nommer Divalto.

Divalto rachète en février 2008 l'activité d'édition de progiciels du Centre technique de l'industrie du décolletage (CTDEC), placé sous la tutelle de l'État et membre du Centre technique industriel (CTI)).

En 2009, au départ de Maurice Vallet, un nouveau management buy-out (MBO) et une montée de capital chez les salariés sont réalisés. Thierry Meynlé, anciennement directeur marketing, prend la présidence de Divalto.

Divalto réalise une nouvelle croissance externe en 2010 en achetant idylis, un éditeur de logiciel de gestion en cloud computing.

L'éditeur s'implante au Canada en 2011, puis au Brésil en 2012 porté par des ambitions internationales.

En 2013, nouvelle croissance externe, le groupe Divalto achète une partie de l'activité de l'éditeur alsacien RBS pour compléter son offre de solutions de gestion.

L'éditeur fait aussi l'acquisition de l'entreprise SwingMobility à la barre du tribunal fin 2014.

Le développement de l'entreprise et ses différentes croissances externes renforcent le groupe Divalto qui compte désormais 180 salariés basés en France et à l'international. Le catalogue de solutions est aujourd'hui composé de 5 solutions contre 1 produit à l'origine.

En 2014, l'entreprise, par le biais de son directeur, s'engage pour la French Tech Alsace[2].

Économie

Divalto connaît une croissance positive depuis 13 ans.

Le chiffre d'affaires pour l'année 2014 fut de 16,9 millions d'euros.

Divalto repose sur un réseau de distributeurs. Son modèle de distribution est donc indirect, car Divalto ne vend pas ses produits directement à ses clients.

Classements, certifications

  • Certifiée ISO 9001:2008
  • Classée 12e plus belle entreprise de France par le magazine L'Entreprise et Coface Services[3]
  • Classée 63e du Top 100 des éditeurs par Truffle[4] et le CXP[5]

Voir aussi

Lien externe

Notes et références

Cet article « Divalto » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).