Encyclopédie Wikimonde

Dj Wonderbraz

Aller à : navigation, rechercher
Dj Wonderbraz
Naissance (45 ans)
Quimper
Genre musical world music
Instruments Platiniste, remixeur
Labels Innacor
Site officiel Site officiel

Dj Wonderbraz, ou Yuna Le Braz de son vrai nom, née à Quimper le 31 janvier 1974, est une DJ française résidant à Douarnenez en Bretagne. Elle est la fille du guitariste et compositeur Dan Ar Braz.

En parallèle de son travail scénique en solo ou accompagnant d'autres artistes, comme Erik Marchand depuis 2006, elle réalise régulièrement des créations artistiques, à Douarnenez principalement, notamment au sein de la structure « Miette de Baleine » et fût la cofondatrice et programmatrice du festival Les Arts Dinent à l'Huile de 1998 à 2008.

Biographie

Les débuts

Yuna Le Braz démarre sa pratique musicale par sept ans de guitare classique, jusqu'à ses 15 ans, avant de partir en 1990 vivre et travailler à Paris à 16 ans, en se rapprochant vite des milieux maghrébins[1]. Yuna Le Braz mixe depuis son adolescence, allant jusqu'à proposer un set de neuf heures d'affilées, à l'âge de 19 ans, au bar À l'Abri du Vent à Douarnenez. Ses voyages lui font intégrer des musiques du monde que l'on n'a pas souvent l'occasion d'écouter, avec également des musiques traditionnelles ou populaires qu'elle actualise sous ses influences électro et hip hop. Elle choisi ainsi de se produire sous le pseudo de Dj Wonderbraz[2].

Premières collaborations

En parallèle, après avoir accompagné Red Cardell en tournée en 1992 et 1993 comme roadie, elle participe musicalement ou manage des groupes, tant au niveau artistique que pour leur communication. Cela est le cas pour Les Ténors de Brest et à Paris, elle joue une centaine de dates en se produisant aux côtés de Gnawa Diffusion et principalement No One Is Innocent, le groupe français de rock-fusion engagé[3]. Au-delà de la communication, elle réalise un travail événementiel, pour les festoù-noz de l'Élysée Montmartre[4].

Les Arts Dinent à l'Huile

En 1998, avec des amis elle créée à Douarnenez, Les Arts Dinent à l'Huile, le festival international de world music et en tant que programmatrice pendant dix ans, invite le fleuron des scènes alternatives qu'elle va dénicher autour du monde[5]. Tous les deux ans le festival invite les artistes d'un port sardinier outre-mer, en 1999, Essaouira au Maroc, 2001, Setúbal au Portugal, 2003, Saint-Louis au Sénégal ou 2005 l'état d'Espirito Santo au Brésil[6].

En 2010, elle rejoint le collectif des « Ateliers du Vent » à Rennes, pour une aventure artistique originale, où se croisent théâtre, musique, écriture, arts plastiques.

Turbo Sans Visa

Les voyages et les collaborations se multiplient pour Wonderbraz, avec Sal Ricalde, le VJ de Tijuana, le vidéaste Thierry Salvert (duo Wonderbraz et Bad Green depuis 2001)[7], jusqu'à la création Turbo Sans Visa avec le chanteur breton Erik Marchand spécialiste des musiques de l'Est[8]. Depuis 2011, cette création inspirée du « Turbo folk » né en Yougoslavie dans les années 1980, mélange de musiques traditionnelles des Balkans et d'électro, les sons du Maghreb et du chant breton[3]. A partir de 2012, Mondomix, le magazine des musiques et cultures du monde, diffuse régulièrement des news et des vidéos de Turbo Sans Visa[9].

En 2013, alors que Trad Magazine lui offre sa Une du N° 148[10] elle est notamment programmé au festival Eurofonik à Nantes[11], au festival des Vieilles Charrues[12] et au festival des langues et cultures minorisées à Marseille[13].

Autes projets

Elle réalise également des créations artistiques à Douarnenez, sur le festival de cinéma de Douarnenez, dédié aux minorités dans le monde (dont une première collaboration avec Erik Marchand en 2006)[14], pour le festival Les arts Dînent à l'Huile (qu'elle crée et co-dirige pendant 10 ans)[15], pour la galerie associative « Miettes de Baleine » rénovée avec des plasticiens et la projection de films rares dans des lieux insolites avec Thierry Salver[8].

Discographie

  • Turbo Sans Visa (Innacor), avec la participation entre autres d'Erik Marchand

Notes et références

  1. Krümm 2013, p. 26
  2. DJ Wonderbraz, eurofonik.fr
  3. 3,0 et 3,1 Interview de Yuna Le Braz sur France Bleu Breizh Izel, émission Toute Première fois, 31 mai 2013
  4. Lachaud Martine, Musique. Fest-noz, L'Express, 20 mars 1997
  5. Pierre-Henri Allain, Les arts dînent au port de Douarnenez, Libération, 27 juillet 2007
  6. Pierre-Henri Allain, A Douarnenez, les Arts dînent à l'huile à la sauce tropicale., Libération, 1er août 2005
  7. Frédérique Guiziou, « Dj Wonderbraz et BadGreen en sons et images », Ouest France, toute édition, 30 décembre 2011
  8. 8,0 et 8,1 Gerard Alle, DJ Wonderbraz vs. BadGreen, Festival NoBorder01, Le Quartz Brest, 2011, p. 18
  9. Dj Wonderbraz & Turbo Sans Visa, Mondomix
  10. Philippe Krümm, Mais où sommes-nous ?, Trad Magazine, mars-avril 2013
  11. Laurence Aloir, 2ème édition du Festival Eurofonik, Radio France internationale, 13 avril 2013
  12. Douarnenez. En avant-première des Vieilles Charrues, Le Télégramme, 13 juillet 2013
  13. Baba Squaaly, Turbo Sans Visa lance le festival des langues et cultures minorisées à Marseille Radio Nova, 2 novembre 2013
  14. «Turbo Sans Visa». La musique sans passeport, Le Télégramme, 28 août 2012
  15. « Rencontre. Yuna Le Braz - Responsable des Arts dînent à l'huile : le plaisir de la découverte », Résonances, mai 2005, p. 8, lire en ligne

Voir aussi

Bibliographie

  • Philippe Krümm, « En couverture. Un nouveau souffle pour les musiques du monde : Wonderbraz », Trad Magazine, no 148,‎ , p. 26-29 (lire en ligne (http://wonderbraz.jimdo.com/press/))
  • Danièle Le Pape, « La femme de la semaine. Yuna Le Braz, 22 ans : un punch volcanique », Le Télégramme, 1996, lire en ligne (http://u.jimdo.com/www53/o/s384005e092ae2f65/img/ia84df15e4cfd8785/1359909522/std/image.jpg)

Liens externes

  • Site officiel (http://www.wonderbraz.fr)
  • Turbo Sans Visa sur le site du label Innacor (http://www.innacor.com/INNACOR2013/spip.php?rubrique48)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).