Encyclopédie Wikimonde

Dominique Bellion

Aller à : navigation, rechercher

Dominique Bellion, né le 25 août 1948 à Saint-Flour, est un haut fonctionnaire français.

Famille

Dominique Bellion est le fils[1] de Roger Bellion (1914-1986), qui embrassa la carrière préfectorale en 1942, était sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Flour quand naquit ce fils et devint préfet de l'Ariège par la suite. Ce père, par ailleurs écrivain, est plus connu sous son nom de plume, Roger Rabiniaux.

Formation

Dominique Bellion est licencié en droit, diplômé de l'Institut d'études politiques (IEP), ancien élève de l'École nationale d'administration (ENA), dans la promotion Guernica (1976)[2].

Parcours

Il fut administrateur civil, puis préfet avant d'entrer dans l'Inspection générale de l'administration (IGA)[2] :

  • 1981 - 1982 : Directeur de cabinet du directeur général des collectivités locales
  • 1982 - 1984 : Chef de cabinet du ministre délégué auprès du ministre du temps libre, chargé de la jeunesse et des sports
  • 1984 - 1986 : Directeur de cabinet du ministre délégué à la jeunesse et aux sports
  • 1986 : Délégué interministériel pour les candidatures aux Jeux olympiques
  • 1987 - 1989 : Directeur-adjoint de cabinet du commissaire de la République de la région Île-de-France et du département de Paris
  • 1989 - 1991 : Directeur de cabinet du préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris
  • 1991 - 1994 : Préfet de la Mayenne
  • 1994 - 1998 : Préfet de l'Aude
  • 1998 - 2000 : Préfet de la région Martinique, préfet de la Martinique
  • 2000 - 2003 : Préfet de l'Allier
  • 2003 - 2005 : Préfet de la Dordogne
  • 2005 - 2009 : Préfet du Gard
  • 2009 - 2010 : Préfet de la Meurthe-et-Moselle
  • Inspecteur général en service extraordinaire à l'Inspection générale de l'administration

Décorations

Sources, Notes et références

  1. Notice « Bellion (Roger, Nicolas, Pierre) » (né en 1914), pages 78 et 79 in René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets (septembre 1870-mai 1982), Paris, Archives nationales (France), 1994, 555 pages, 26 cm (ISBN 2-86000-232-4).
  2. 2,0 et 2,1 Dominique Bellion, 10 octobre 2006.

Articles connexes

Cet article « Dominique Bellion » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).