Encyclopédie Wikimonde

Dominique Hoppe

Aller à : navigation, rechercher
Dominique Hoppe
Description de cette image, également commentée ci-après
Dominique Hoppe
Naissance (59 ans)
Longwy (Meurthe-et-Moselle)
Nationalité Drapeau de France Français
Profession
universitaire
Activité principale
Autres activités

Dominique Hoppe, né le Année invalide (novembre) à Longwy (Meurthe-et-Moselle), est une personnalité de la Francophonie. Il est le Président de l'Assemblée des francophones fonctionnaires des organisations internationales (AFFOI Monde) depuis 2007. Il est aussi membre du Conseil d'administration de l'Institut de recherche sur la coopération interculturelle (IRCI) et de l'association de Défense de la langue française (DLF)[1].

Avant sa prise de fonction au sein de l'AFFOI, Dominique Hoppe était membre de l'Office européen des brevets (OEB), Président de l'Association des Français fonctionnaires internationaux aux Pays-Bas (AFIF-PB) et Président du Conseil Supérieur des fonctionnaires internationaux aux Pays-Bas.

En décembre 2011, il a été élu, avec Abdou Diouf, francophone de l'année dans le cadre du Forum mondial de la langue française.

Biographie

Il a étudié au Lycée Alfred Mézières, à l'Université de Nancy et à l'Institut d'études politiques de Paris. Il est aussi diplômé de l'Université Stanford et de la Harvard Business School.

Carrière

Il a commencé sa carrière en tant que fonctionnaire international au sein de l'Office européen des brevets en 1984. Il devient ensuite Vice-Président de l'AFIF-PB en 2000 et Président en 2006, avant sa prise de fonction en tant que Président de l'AFFOI en 2007.

Sous sa présidence, l'AFFOI a publié, en 2011, son « Manifeste en faveur de l'usage du français et des diversités linguistique, culturelle et conceptuelle dans les Organisations Internationales » et a créé l'AFFOI pour les Jeunes, appelée aujourd'hui l'Assemblée des jeunes francophones pour les organisations internationales (AJFOI). L'association a aussi organisé la Journée du français dans les organisations internationales, qui a lieu lors du Sommet de la Francophonie tous les deux ans.

En octobre 2012, Dominique Hoppe a été invité au Sommet de Kinshasa en tant qu'expert. Il y a présenté un plan pour la diversité qui a été soutenu par plusieurs responsables d'organisations internationales comme la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, le Directeur général de l'OMC, Pascal Lamy, du Directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), Ahmed Uzumcu, le Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), Michel Jarraud, du Secrétaire général de la Cour Internationale de Justice (CIJ), Philippe Couvreur, et du Président de l'OEB, Benoit Battistelli. Ce plan a permis de mettre en place de nouvelles méthodes pour promouvoir la diversité au sein d'environnements multilatéraux.

En octobre 2013, il a lancé l'Assemblée des citoyens francophones pour les organisations internationales (ACFOI) et l'AJFOI qui sont devenues deux opérateurs de l'AFFOI au sein d'un organe plus large : l'AFFOImonde.

Dominique Hoppe reçoit le prix Gusi de la Paix en 2014 pour ses travaux en faveur de la consolidation de la paix. L'année suivante, il constitue le réseau des Lauréats des Prix Nobel et Gusi de la Paix qui se réunit en présence de responsables économiques, politiques, religieux, académiques et médiatiques au sein d'une réunion internationale sur la paix en fonction de ces différents domaines[2].

Autres activités

Dominique Hoppe est membre de la Mensa depuis 1994.

Il donne des conférence et des cours de Management des environnements multiculturels à la Harvard Business School et à Sciences Po Paris ainsi que des conférences sur le besoin d'une diversité linguistique, culturelle et conceptuelle dans le fonctionnement des organisations internationales pour un grand nombre d'institutions multiculturelles (l'ONU, la Cour internationale de justice, la Cour Pénale Internationale, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, l'Agence spatiale européenne (ESA), Europol et Eurojust).

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).