Encyclopédie Wikimonde

Dominique Hubert

Aller à : navigation, rechercher

Officier général francais 2 etoiles.svg Dominique Hubert
Naissance
Port-Louis (Morbihan)
Décès (à 90 ans)
Versailles (Yvelines)
Origine Drapeau de la France France
Arme Armée de Terre
Grade Général de brigade
Années de service 1938-1976
Conflits Deuxième Guerre mondiale (France Maroc Italie France Allemagne Autriche)- Guerre d'Indochine - Guerre d'Algérie
Distinctions Grand-Officier de la Légion d'honneur, Grand-Officier de l'ordre national du Mérite, Croix de guerre 1939-1945, Croix de guerre T.O.E, Croix de la Valeur Militaire.
Autres fonctions Secrétaire Général de la Saint-Cyrienne (1976-1982)
Famille Marié, 4 enfants

Dominique Hubert (né le à Port-Louis - Morbihan - et mort le (à 90 ans) est un général français du XXe siècle.

Carrière

Il est admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1938 (promotion « de la plus grande France ») et participa dès 1939 à la campagne de France en tant que sous-lieutenant au 32e régiment d'infanterie puis au 1er régiment de tirailleurs marocains. Lieutenant, il prend ensuite part à la campagne d'Italie en 1944.

Il est promus capitaine en 1945 et débarque à Saïgon le 1er janvier 1947 avec le bataillon de marche du 151e régiment d'infanterie puis en 1948 il est muté à Haïduong pour commander le bataillon de marche indochinois, commandement qu'il transmet en 1950 au capitaine Marcel Bigeard.

Il rentre en France en 1950 où il est muté à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr comme chef de bataillon d'élèves officiers. En 1954, il est muté pour l'Allemagne au 7e régiment de tirailleur marocains où il commande un bataillon. Il part avec ce régiment en Algérie en 1954. En 1957, il intègre le 13e régiment de tirailleurs algérien en Allemagne puis l'état major de la 3e division d'infanterie. En 1958 il retourne en Algérie comme commandant du 1er bataillon du 1er régiment de tirailleurs algériens.

Il est promu lieutenant-colonel en 1959 à 43 ans et intègre l'état major du secteur de Bou Saada en Algérie. Il est fait commandeur de la Légion d'honneur le 6 novembre 1962. Il prend le grade de colonel en 1963 et revient une nouvelle fois en Allemagne comme chef de corps du 16e groupe de chasseurs portés en 1964.

Il est détaché auprès du préfet maritime de Cherbourg par l'état major de la 3e région militaire en 1968.

Il est promu au grade de général de brigade en 1971 et devint commissaire général adjoint aux transports en 1973. Il est admis dans la 2e section en 1974 et devient jusqu'en 1980 secrétaire générale de la Saint-Cyrienne.

Il est fait grand officier de la Légion d'honneur le 4 août 2001 par le général Maurice Henry.

Une famille d'officiers

Le général Dominique Hubert est décédé, à Versailles, précisément le 28 août 2006, jour de la Saint-Augustin, prénom de son père, le capitaine Augustin Hubert, Saint-Cyrien de la promotion de La Tour d'Auvergne (1903-1906), chevalier de la Légion d'honneur, croix de guerre avec palmes (3 citations). Il meurt pour la France le 20 août 1917 lors d'un combat aérien au-dessus de Vadelaincourt (55) près de Verdun et dont le nom figure parmi les officiers répertoriés à l'ossuaire de Douaumont.

Il est le frère du lieutenant Augustin Hubert tué au combat le 6 juin 1944 à Riva Bella lors du débarquement de Normandie et qui donna son nom au Commando Hubert, unité de nageurs de combat de la Marine nationale française.

Décorations

Postes successifs

  • 32e régiment d'infanterie
  • 1er régiment de tirailleur marocains
  • Bataillon de marche du 151e régiment d'infanterie
  • État major des troupes française d'Indochine du Sud
  • Bataillon de marche indochinois
  • École spéciale militaire Saint Cyr
  • 7e régiment de tirailleur marocains
  • 13e régiment de tirailleurs algériens
  • État major de la 3e division d'infanterie
  • 1er Bataillon du 1er régiment de tirailleur algériens
  • État major du secteur de Bou Saada
  • École d'application de l'infanterie
  • 16e groupe de chasseur portés
  • 5e brigade blindée
  • Préfecture maritime de Cherbourg
  • 64e division militaire
  • 8e division militaire
  • Commissariat au transport

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).