Encyclopédie Wikimonde

Don Vebole

Aller à : navigation, rechercher
Don Vebole
Description de cette image, également commentée ci-après
Don Vebole en 2017
Nom de naissance Jérôme Vebole
Alias
Il Padrino, Il Padrino della mafia bianca
Naissance (34 ans)
Val-de-Marne, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Activité principale
Styliste automobile, entrepreneur, homme d’affaires, artiste, missionnaire humanitaire
Signature de Don Vebole

Don Vebole, de son vrai nom Jérôme Vebole, né le 18 février 1985 dans le département du Val-de-Marne (94), est un styliste automobile, homme d’affaires et philanthrope français à la renommée internationale (USA, Royaume-Uni, France et Italie)[1],[2]. Il est le troisième représentant de la Famille Vebole, une communauté qui possède son propre écosystème[3],[4],[5].

Biographie

Jeunesse et éducation

Petit-fils de Grégoire Vebole, boulanger de profession et fondateur de la philosophie de la Famille Vebole et fils de Jocelyn Vebole, chef d’entreprise autodidacte, Don Vebole naît dans le Val-de-Marne (94) le 18 février 1985[6]. D’un milieu modeste, il grandit dans la banlieue parisienne de Seine-et-Marne (77).

Son grand-père, Grégoire Vebole, né en Martinique, a évolué dans un contexte de guerre et de dépendance à la France qui ont favorisé en lui le désir de fédérer une communauté autour d’une hiérarchie familiale et patriarcale avec pour valeurs fondatrices: l’honneur, la bienveillance et la loyauté.[6],[7]La plupart des hommes de sa famille se sont militairement engagés en participant volontairement à la Seconde Guerre Mondiale ou au conflit indochinois.

L’éducation que reçoit Don Vebole de son père est quasi-militaire, ce dernier considérant qu’un homme ne peut être nommé comme tel s’il n’a pas réalisé a minima son service militaire. Son instruction est régie par la place prépondérante des valeurs et de la discipline transmises de génération en génération par sa famille. La réussite n’est méritée que par le travail et l’exigence.

Son éducation se base sur les valeurs inculquées par les guerriers des temps anciens et modernes tels que les Samouraïs et les Maasaï, où les codes chevaleresques sont au cœur du développement personnel de l’individu et de sa destinée[8],[9],[10].

Dès son enfance, il commence à s’intéresser à la customisation. Il s’interroge tout particulièrement sur la manière d’embellir et de modifier des objets et notamment des bicyclettes. Durant son adolescence et sans formations en mécanique, en peinture ou en design, il devient autodidacte en ces domaines en optimisant son cyclomoteur[11],[1]. Il prend plaisir à customiser sans contrepartie financière les deux-roues de ses amis, ce qui lui permet de se perfectionner.

Suite au divorce de ses parents, il doit à l’âge de 16 ans, aider sa mère à la direction du foyer. Il prend alors la responsabilité de chef de famille en cherchant les moyens de subvenir aux besoins du foyer. Contraint par la situation, il commence à faire payer ses customisations de cyclomoteurs et autres véhicules à deux roues mais à des tarifs très bas dû au fait que la plupart de ses clients soient des amis, des connaissances mais également des jeunes de son âge sans revenus[12],[13].

Il use de ses connaissances issues de ses expériences en mécanique et en peinture ainsi que de ses capacités inventives pour exercer son don et sa passion. Il acquiert une notoriété au fur et à mesure de sa technicité dans ses œuvres ce qui lui vaut le respect et le surnom de « Don » en référence au film Le Parrain dont il connaît toutes les répliques.[5] Petit à petit, les commandes se multiplient dans le garage de sa mère ce qui lui permet de gagner de l’argent de poche mais pas suffisamment pour survivre[1].

Il entreprend alors de travailler le soir, après les cours au lycée, dans des enseignes de restauration rapide à McDonald’s puis à Quick. Sa mère, observant ses horaires, la fatigue occasionnée et le constat qu’il ne peut à lui tout seul et par ce moyen combler les charges mensuelles, lui fait comprendre qu’il faudrait gagner bien plus pour y parvenir. Elle lui demande donc de se consacrer pleinement à ses études.

Face à ses responsabilités et pour tenter de trouver d’autres solutions financières, Don Vebole se rapproche de sa famille résidant dans les quartiers de Seine-Saint-Denis (93), notamment à Aulnay-sous-Bois et Sevran où il se confronte aux règlements de compte, aux trafics illicites et autres activités illégales.

On lui propose de participer à ces pratiques illégales lucratives. Il y voit là l’opportunité de pouvoir subvenir aux besoins du foyer, d’aider sa mère et de sortir de la précarité.

A l’âge de 17 ans et en parallèle de ses études, il fréquente le milieu du banditisme. Pendant 3 ans, il apprend les rouages du système, fait ses armes et évolue dans ce milieu en commercialisant des substances illicites et en commettant des délits mineurs. Il observe chaque jour les difficultés pour les jeunes et les personnes issues de l’immigration à s’intégrer au sein de la société.

Choix de vie et révélation

Dans un environnement où règne l’illégalité et où Jacques Mesrine, Frank Costello, Edmond Vidal ou encore John Dillinger et bien d’autres hors-la-loi sont considérés comme des héros pour lui, Don Vebole évolue avec les codes de la rue mais également avec les valeurs inculquées par son éducation.

Il prend conscience que s’il arrête ses activités illégales il risque à tout moment de replonger, sa mère et lui-même, dans la précarité mais que s’il continue il s’expose également à la prison ou encore aux règlements de compte de la concurrence. Du choix de mener une vie ordinaire en toute légalité ou de mener une vie de hors-la-loi, il décide de se forger lui-même un troisième choix.

Souhaitant prendre le meilleur dans chaque milieu où il a grandi et des enseignements qu’il en a tiré, il décide de suivre les traces de son père en se préparant à la création d’une entreprise pour assouvir sa passion de la customisation. L’argent obtenu par ses activités illégales n’est autre que le seul moyen pour lui de financer ce projet et de nourrir son ambition.

Don Vebole met à profit toutes ses compétences acquises au travers de ses délits telles que la négociation à l’achat, la vente ou encore la gestion comptable pour les transposer au monde de l’entrepreunariat dans le but de réaliser un business légal.

Il adapte ses réalisations à l’évolution de sa clientèle, anciennement possesseur de deux-roues devenue automobiliste.

Il prend très vite conscience qu’il lui sera nécessaire d’appréhender les codes de la haute société pour que, l’enfant des rues qu’il est, puisse soigner et construire son image pour gagner en crédibilité et s’intégrer auprès d’une clientèle fortuné. Ainsi, Don Vebole décide de compléter son éducation et pour y parvenir se procure l’ouvrage de Nadine de Rothschild : Le bonheur de séduire, l'art de réussir : le savoir-vivre du XXIème siècle.

En même temps qu’il apprend ces nouveaux us et coutumes, il continue à développer ses services de customisation ainsi que son réseau dans un contexte régi par la loi du milieu et la loi du plus fort[14].

Carrière et renommée internationale

Après l’obtention de son Baccalauréat en 2004 et après avoir pu économiser assez d’argent pour sa mère et pour lui-même, Don Vebole quitte la France en janvier 2005 pour s’installer à Tampa en Floride, où il perfectionne ses techniques de personnalisation sur des véhicules de luxe.[1],[12] A 20 ans, il crée son entreprise Taurus USA (en Floride) et fait plusieurs allers-retours en France.

En 2006, il revient en France et tente par des moyens légaux de trouver des sources de financement pour exporter son entreprise dans son pays natal. Il consulte pas moins de 38 banques et essuie à chaque fois un refus. Face aux limites du système bancaire français, il est obligé de vendre la maison de sa mère en Seine-et-Marne avec la promesse de récupérer la somme en cinq ans[1],[13].

En octobre 2006, il crée l’entreprise Taurus USA en France. Quelques mois plus tard et après de nombreux obstacles, Taurus USA s’expose en 2007 au Salon du Bourget à Paris (Paris Tuning Show) où ses créations sont remarquées auprès du grand public mais surtout des personnalités, ce qui lui apporte de nombreuses retombées médiatiques et le classe dans les meilleurs de sa profession[15].

En 2008, fort de son succès et pour sa deuxième participation, un de ses modèles automobiles customisés (le Dodge Ram SRT-10) devient l’une des cinq voitures officielles du Salon Paris Tuning Show[16].

Malgré le succès des deux éditions, il rencontre de nouveau des difficultés de développement et cherche à trouver des partenaires financiers. Du fait de la singularité de son secteur d’activité, les banques restent frileuses. Face au refus bancaire et au besoin immédiat de continuer à développer son activité, il n’a pas d’autres choix que celui d’emprunter de l’argent dans le milieu du banditisme pour continuer à développer sa société.

C’est en 2009, après seulement deux salons parisiens à son actif, que le directeur de la prestigieuse entreprise, Hamann-Motorsport, l’approche et lui propose de devenir le distributeur officiel de la marque en France, en Suisse et à Monaco[17],[12],[18],[19].

Il présente notamment la Porsche Panamera Paragon de Hamann Motorsport au Salon de l’Automobile de Monaco en 2012[20].

A l'écoute d'une clientèle exigeante, Don Vebole réalise des créations uniques pour Hamann Luxury, un service de l’entreprise Hamann-Motorsport qu’il a lui-même créé, en intervenant notamment sur les domaines suivants:

Ce service permet de monter en gamme en matière de prestations et de viser le marché de l’automobile de luxe et une clientèle principalement composée de célébrités.

Loin du cyclomoteur de son adolescence, il customise des Porsche (comme le Porsche Cayenne commandé par le footballeur international Rémy Cabella en 2013), des Lamborghini, des Hummer ou encore la moto du chanteur Johnny Hallyday[21],[22],[23],[24],[11],[25],[26],[1],[5],[13].

Après 3 ans chez Hamann-Motorsport, il décide de se concentrer sur le développement et la fabrication de sa propre marque de pièces et d’accessoires automobiles haut de gamme.Il est aujourd'hui à la tête d’une société d’investissement (la société Vebole Family Invest), qui regroupe trois holding : Taurus World Inc, Ti22 et Wolf Pack Industries, lui permettant une autonomie financière et de mener à bien ses projets et ses actions économiques et sociales.[5],[27]

Engagement social et humanitaire

Tout comme les véhicules qu’il customise, Don Vebole cherche toujours à améliorer davantage le monde qui l’entoure et finit par s’engager socialement et humainement dans différents projets.

En 2007, il crée Taurus World Angels à l'âge de 22 ans, une association caritative visant à s'impliquer dans la lutte contre les inégalités au sein des pays du tiers-monde (et notamment en Afrique) du point de vue de l'éducation et de l'enfance[28],[29].

A la naissance de sa fille Aaliyah en 2012, il réalise l’importance de la mission qui lui est confiée en tant que père : la transmission bienveillante du savoir. La dimension sociale et humanitaire prend tout son sens et devient son sacerdoce.

Label « One sign-One life » (2014).[30],[31]

Avec son association Taurus World Angels, il crée en 2014 le label « One Sign-One Life » qui indique aux consommateurs que les entreprises certifiées sont engagées et soucieuses des actions menées par l’association, notamment en matière d’effort écologique et social[31].

Afin de soutenir financièrement Taurus World Angels dans ses activités, ces sociétés s’engagent à verser un pourcentage de leurs bénéfices compris entre 5 et 10 % au Label « One Sign-One Life ».

Ces fonds sont mis à profit dans trois domaines principaux :

  • Santé et éducation
  • Environnement
  • Civique et sociale[32]

De nombreuses célébrités s’associent à cette initiative.

Don Vebole et le chanteur Redfoo de LMFAO faisant le symbole de la chaîne de la paix et du Label « One sign-One life » (2015).

En 2015 il décide de prendre un congé sabbatique de deux ans afin de se concentrer uniquement sur le développement de l’association ainsi qu’aux missions caritatives de celle-ci.

Dans le but d’éveiller et d’attirer les consciences sur la philosophie de Taurus World Angels, il lance la même année le #IMADEPEACE movement avec la participation de célébrités amis et clients[33],[34],[28].

Lancé à Paris le 21 septembre 2015, lors de la Journée internationale de la paix, le principe est de répandre la paix entre les personnes partout dans le monde, au travers du symbole d’une chaîne, pour démontrer que les êtres humains peuvent être unis autour de trois principales valeurs : l’espoir, la foi et le respect[29].

Toujours en 2015, il devient à l’âge de 30 ans, comme le veut la tradition, Chef de Famille et devient donc le troisième représentant de la Famille Vebole afin de préserver la transmission des valeurs et des règles de son grand-père.

Autrefois réservé aux seuls membres de la lignée, il décide d’ouvrir l’accès à la Famille à toutes les personnes souhaitant s’engager dans son organisation et se reconnaissant dans les valeurs de celle-ci.

Pour y parvenir, il réforme la Famille en 2017 en formalisant l’organisation sous forme d’une association et permet une transmission écrite des valeurs et des principes du savoir-être et du savoir-vivre par un ouvrage rédigé en 2018 : Le Code[30].

En écho à son enfance lorsqu’il observait les difficultés pour les personnes issues des milieux défavorisées ou de l’immigration à s’intégrer au sein de la société, l’association Famille Vebole a pour but humaniste l’entraide avec notamment :

  • L’insertion professionnelle des jeunes entre 16 et 26 ans
  • L'intégration des personnes migrantes
  • L’aide à la réinsertion professionnelle d’anciens détenus et de militaires
  • Le rehaussement social et la promesse d’un avenir pour les personnes sans qualifications ou sans emploi[5],[30]

Se rendant compte que l’éducation et la formation au sein de la société ne sont pas adaptées pour le public visé, il décide de créer une école : l’E2H (École des Hommes d’Honneur) pour que les aspirants à devenir membre de la communauté soient formés aux préceptes de la Famille ainsi que sur des compétences qualifiantes pour intégrer plus facilement le monde du travail et notamment les filiales de la Famille Vebole[35].

La formation est réservée à toutes personnes souhaitant changer de vie, se perfectionner et s'accomplir dans le respect du Code d’Honneur et d’Ethique formulé par la Famille Vebole.

L’objectif est, alors, pour Don Vebole de créer un cercle vertueux.

La Famille Vebole devient l’aboutissement du choix qu’il a réalisé des années plus tôt c’est-à-dire : créer un écosystème viable avec un financement provenant directement de ses filiales ainsi que de sa société d’investissement. Don Vebole devient ainsi un autodidacte, indépendant financièrement et porteur de multiples projets à visée sociale.

L'organisation s’ouvre à l’international avec la multiplication des actions de communication et son extension en Italie, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en France[36].

Son fils, Juliän Vebole, est le Vice-Chef de la Famille. Il deviendra le Chef de la Famille à ses 30 ans dans la continuité de la tradition[37],[6].

Rencontres et relations avec les célébrités

Don Vebole avec l’acteur, scénariste et producteur américain Matt Damon (2015).
Don Vebole avec Christophe Muller, Chef exécutif de Paul Bocuse au restaurant trois étoiles l'Auberge du Pont de Collonges (2016).

Suite à ses créations design et à ses actions humanitaires, il entre dans le cercle fermé des célébrités et du show-business, grâce notamment à des stars, anciennement clientes devenues amies et même partenaires, qui l’introduisent dans le milieu[12],[24],[5],[15]. De nombreuses célébrités le soutiennent et s’associent à lui dans ses actions humanitaires et ses projets[33],[34],[38],[39],[25],[1],[40].

Parmi les célébrités qu’il a rencontré dans sa carrière, l’on peut citer :

Écosystème

Association Famille Vebole

Blason de l’Association Famille Vebole avec les loups, symboles de hiérarchie familiale et de l’esprit de meute (appelé esprit de corps). Les trois vertus sont également représentées (2015).[8],[41]

Au départ sans statut propre, Don Vebole crée le statut de l’Association Famille Vebole le 15 février 2017 à la préfecture du Morbihan[42]. Elle se présente comme une organisation communautaire laïque où chaque membre peut accéder à son propre développement personnel[43].

L’Association articule ses actions autour de valeurs humaines comme l’honneur, la bienveillance et la loyauté, clés de voûte de la Famille. L’intégration se réalise par adhésion pour tout candidat prêt à suivre les préceptes, la discipline et la hiérarchie imposés. La seule condition pour y accéder est donc l’acceptation et le respect du Code d'Honneur et d’Ethique, établi par la Famille Vebole[44].

Elle se veut délivrer un esprit de confiance, de fraternité et garantir une ascension sociale à ses membres[45].

Elle est fondée sur l’entraide et la mutualisation des biens appartenant à la Famille. La communauté apporte plusieurs types d'aides, humaines et matérielles, à ses membres grâce à son écosystème qui lui garantit son indépendance sans la nécessité de subventions extérieures[46].

Elle s'adresse en particulier aux jeunes en perte de repères ou en situation précaire, aux personnes sans qualification et/ou sans emploi, aux militaires à la retraite ou en reconversion, aux détenus en réinsertion post-carcérale ainsi qu’aux personnes de nationalité étrangère (migrants notamment).

Pour faciliter cette intégration, Don Vebole crée L’École de la Famille Vebole (aussi appelée École des Hommes d’Honneur ou E2H).

L’objectif de l’E2H est d’offrir un enseignement, un emploi et un confort de vie à ceux qui n’ont pas eu les moyens ou la chance de suivre des études qualifiantes.

L’établissement ne délivre pas de diplôme spécifique mais garantit une insertion sociale et un emploi qualitatif au bout de 2 ans de scolarité.

Le Code (2018)

Les critères de sélection sont essentiellement basés sur la qualité des valeurs humaines intrinsèques de chaque membre.

Une formation générale permet l’apprentissage des préceptes issus de l’ouvrage Le Code et l’acquisition de compétences. En plus du savoir-être et des langues, les élèves ont comme enseignements :

Une formation spécialisée selon les compétences et les projets des élèves permet d’acquérir les connaissances pratiques et techniques en vue de leur insertion professionnelle.

Les domaines sont les suivants :

Don Vebole et trois Capitaines de la Famille Vebole (2017).[45]

En fin de scolarité, après validation des compétences et des acquis, les élèves seront orientés en vue de leur insertion professionnelle soit comme:

Les membres bénéficient pleinement du réseau familial[30].

Vebole Family Invest

Don Vebole crée la société Vebole Family Invest, une société d’investissement spécialisée pour les célébrités, particuliers fortunés et sportifs de haut-niveau dans le but de faire fructifier leur patrimoine tout en servant des causes économiques et sociales[48],[49].

Les fonds de la société Vebole Family Invest proviennent de différents investisseurs :

  • Célébrités du sport, de la mode, de l’art, des médias ou du spectacle.
  • Partenaires institutionnels (banques d’investissement, fonds d’assurance...)
  • Fortunes privées
  • Petits porteurs[48]

La société d’investissement se compose de trois holdings : Taurus World Inc, Ti22 et Wolf Pack Industries.

Ces dernières garantissent la survie et le développement de l’organisation tout en ayant chacune des vocations spécifiques. Elles permettent d’employer les membres tous issus de l’École de la Famille (E2H) et de générer des flux de trésorerie nécessaires au développement de la communauté[47].

Ces entités sont liées les unes aux autres par différentes synergies humaines et financières. Chaque membre de la Famille a la possibilité d’être employé dans l’une d’entre elles ou de créer sa propre structure, qui viendra se greffer à l’organisation existante, participant ainsi au développement de la communauté[27].

Le but est également de :

  • Mener des projets sans contraintes extérieures
  • Gagner en liberté dans les choix stratégiques de la communauté

Taurus World Inc

Taurus World Inc est une holding regroupant plusieurs sociétés internationales spécialisées dans les domaines suivants :

Taurus World Inc propose une multitude de services sur-mesure à des célébrités ou encore des sportifs de haut niveau[52],[53].

Ti22

Ti22 regroupe l’ensemble des entreprises créées pour le compte de clients fortunés manquant de temps ou d’expertise pour la réalisation de leur projet d’entreprise.

Ces structures sont créées, développées et gérées par le bureau d’étude Ti22 qui apporte son expertise via un personnel formé à cet effet en management, gestion, finance, marketing, droit, informatique, web et design[54].

La structure a pour but de permettre aux clients de Ti22 de réaliser des économies importantes, de solidifier et sécuriser leurs projets dans des phases délicates et décisives que sont la création et le développement d’une entreprise[55],[56],[57].

Wolf Pack Industries

Wolf Pack Industries est une pépinière qui regroupe l’ensemble des sociétés créées par les élèves de l’École de la Famille Vebole à l’issue de leur scolarité.

Les bénéfices réalisés alimentent la société Vebole Family Invest qui peut ainsi financer la création de nouvelles structures.

L’objectif affiché est de concrétiser et pérenniser les projets des élèves tout en restant dirigeant majoritaire[58],[59],[60].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 « Don Vebole », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  2. « Le styliste affiche son envie de Bretagne », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  3. Le Code, Maïa, , 100 p. (ISBN 979-10-95883-79-1), p. 7, 35, 36 
  4. « Activités », sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4 et 5,5 « Don Vebole dévoile son projet », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 « L'histoire de la Famille », sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  7. Le Code, Maïa, , 100 p. (ISBN 979-10-95883-79-1), p. 5 
  8. 8,0 et 8,1 « Accueil », sur www.famille-vebole.com (consulté le 3 mars 2018)
  9. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 9,10,11,12, 13, 14, 23 
  10. « Nos valeurs », sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 Yves Lefevere, « fast-tuningmag.com l'automobile et sa personnalisation on line - DON VEBOLE PREPARATEUR POUR HAMANN LUXURY VIENT DE LIVRER LE NOUVEAU BOLIDE A REMY CABELLA », sur www.fast-tuningmag.com (consulté le 18 mars 2018)
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3 et 12,4 « La personnalisation des voitures de luxe par Don Vebole | FIRSTLUXE », sur www.firstluxemag.com (consulté le 18 mars 2018)
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 Linda BENOTMANE, « A 28 ans, Don Vebole relooke à prix d'or les voitures des stars », jactiv.ouest-france.fr,‎ (lire en ligne)
  14. http://doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/MFE2006/rebours_ma/pdf/rebours_ma.pdf
  15. 15,0 et 15,1 Jean-Philippe Jourdan, « Paris Tuning Show 2007 : c'est chaud avec Booba ! », turbo.fr,‎ (lire en ligne)
  16. « Les voitures officielles du PTS 2008 : Ça va faire mal ! », sur www.caradisiac.com, (consulté le 1er mars 2018)
  17. (nl) Berichten Van Ricardo, « De SLS AMG Hamann Hawk roadster & Don Vebole », autoblog.nl,‎ (lire en ligne)
  18. (de) « Fahrzeugtuning von HAMANN | HAMANN Tuning », sur www.hamann-motorsport.com (consulté le 18 mars 2018)
  19. « Tuning : chronique télévisée pour Don Vebole », sur turbo.fr, (consulté le 1er mars 2018)
  20. Cédric Rablat, « Top Marques 2012 : Porsche Panamera Paragon par Hamann », turbo.fr,‎ (lire en ligne)
  21. « Un Cayenne Don Vebole pour une étoile montante du foot français - Leblogauto.com », Leblogauto.com,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  22. « Les voitures des joueurs de l'équipe de France - Blog Quartier Des Jantes », Blog Quartier Des Jantes,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  23. « Un Porsche Cayenne « DON VEBOLE » pour Rémy Cabella », Autonews,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  24. 24,0 et 24,1 « Djibril cissé roule pour le tuning », sur www.20minutes.fr (consulté le 18 mars 2018)
  25. 25,0 et 25,1 « Djibril Cissé se lance dans le tuning », sur autoplus.fr, (consulté le 1er mars 2018)
  26. « Vannes. Il relooke à prix d’or les voitures des stars », ouest-france.fr,‎ (lire en ligne)
  27. 27,0 et 27,1 « Vebole Family Invest - Accueil », sur www.vebole-invest.com (consulté le 1er mars 2018)
  28. 28,0 et 28,1 MarketME Video Production, « Taurus World Angels », (consulté le 18 mars 2018)
  29. 29,0 et 29,1 « La campagne #IMADEPEACE lancée aujourd’hui, lundi 21 septembre | Signes et Sens - Communiqué de presse », sur presse.signesetsens.com (consulté le 18 mars 2018)
  30. 30,0, 30,1, 30,2 et 30,3 « La Famille Vebole - Fonctionnement » (http://www.famille-vebole.com/fr/fonctionnement/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 18 mars 2018)
  31. 31,0 et 31,1 « OneSign – OneLife », sur www.onesign-onelife.com (consulté le 18 mars 2018)
  32. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 53 
  33. 33,0 et 33,1 Taurus World Angels, « Matt Damon & Don Vebole #IMADEPEACE », (consulté le 18 mars 2018)
  34. 34,0 et 34,1 « Celebrity Intelligence », sur www.celebrityintelligence.com (consulté le 18 mars 2018)
  35. « Ecole de la Famille Vebole » (http://www.famille-vebole.com/fr/ecole-de-la-famille-vebole-e2h/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  36. « Famille Vebole - Nous rejoindre » (http://www.famille-vebole.com/fr/nous-rejoindre/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  37. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 7, 8 
  38. « Djibril Cissé se lance dans le tuning de luxe en France », Autonews,‎ (lire en ligne (http://www.autonews.fr/actualite-voiture/djibril-cisse-se-lance-dans-le-tuning-de-luxe-en-france-42958), consulté le 18 mars 2018)
  39. « Djibril Cissé: Pour 30.000€, offrez-vous une de ses voitures », Sportune,‎ (lire en ligne (http://www.sportune.fr/article/djibril-cisse-pour-30-000e-offrez-vous-une-de-ses-voitures-2-74202), consulté le 18 mars 2018)
  40. Khaled Karouri, « Insolites : les perles de la semaine », FootMercato,‎ (lire en ligne (http://www.footmercato.net/autre-championnat/insolites-les-perles-de-la-semaine_62866))
  41. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 9, 55 
  42. « Les annonces du JO Associations » (http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ctx=eJxtyjELAiEYgOHvpxyuDZ6fmnrbEQS3dMO5i4hRIGqeBf37gta2F57XJbg2cK8Mft9LAPeAIZRWS*M90t5inIgtldp3jYPPueQQ6bxt62mZ7bJeyL!bgAtwYIqzUTOhGRdGG8EQxQ!4QRyV5ijN0UglJEpwt3s*P1OCb38AqRIqsw__&cref=%2B11258092267205043305/_c=%2B18073034782062682802&ACTION=refine&JTY_ID=ASSOCIATION), sur journal-officiel.gouv.fr, (consulté le 18 mars 2018)
  43. « Accueil » (http://www.famille-vebole.com), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  44. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27 
  45. 45,0 et 45,1 « La Famille Vebole - Présentation » (http://www.famille-vebole.com/fr/presentation/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  46. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 33, 34, 35, 36, 38 
  47. 47,0 et 47,1 Le Code, Maïa, , 100 p., p. 42, 43, 44, 45, 46, 47 
  48. 48,0 et 48,1 Le Code, Maïa, , 100 p., p. 40 
  49. « Vebole Family Invest » (http://www.famille-vebole.com/fr/vebole-family-invest/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  50. « Vebole Family Invest - Taurus World Inc » (http://www.vebole-invest.com/fr/taurus-world-inc/), sur www.vebole-invest.com (consulté le 1er mars 2018)
  51. « Taurus World Inc - Nos filiales » (http://www.taurus-world.com/fr/les-filiales/), sur www.taurus-world.com (consulté le 1er mars 2018)
  52. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 50 
  53. « Taurus World Inc » (http://www.famille-vebole.com/fr/taurus-world-inc/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  54. « Ti22 - Notre activité » (http://www.titane-22.com/notre-activite/), sur www.titane-22.com (consulté le 1er mars 2018)
  55. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 51 
  56. « Ti22 » (http://www.famille-vebole.com/fr/ti%C2%B2%C2%B2/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  57. « Vebole Family Invest - Ti22 » (http://www.vebole-invest.com/fr/ti22/), sur www.vebole-invest.com (consulté le 1er mars 2018)
  58. Le Code, Maïa, , 100 p., p. 52 
  59. « Wolf Pack Industries » (http://www.famille-vebole.com/fr/wolf-pack-industries/), sur www.famille-vebole.com (consulté le 1er mars 2018)
  60. « Vebole Family Invest - Wolf Pack Industries » (http://www.vebole-invest.com/fr/wolf-pack-industries/), sur www.vebole-invest.com (consulté le 1er mars 2018)

Voir aussi

Ouvrage

Le Code, Maïa, , 100 p. (ISBN 979-10-95883-79-1) 

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).