Encyclopédie Wikimonde

Don du Saint-Esprit (mormonisme)

Aller à : navigation, rechercher

Dans l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, le don du Saint-Esprit est un sacrement appelé aussi confirmation ou baptême d’Esprit ou encore baptême de feu, sacrement reçu après le baptême d’eau (par immersion)[1].

Le don du Saint-Esprit est à différencier des dons de l'Esprit : Le don du Saint-Esprit est un sacrement qui permet l'influence permanente du Saint-Esprit qui, à son tour, permet de recevoir les dons de l'Esprit.

Selon la doctrine mormone, le baptême d’eau doit être suivi du baptême de l’Esprit (ou confirmation). Les personnes ainsi confirmées bénéficient de l'influence sanctificatrice du Saint-Esprit dans leur vie.

Une confirmation.

Pratique

Une fois qu’une personne est baptisée d’eau, plusieurs détenteurs autorisés de la prêtrise de Melchisédek posent les mains sur sa tête et l’un d’entre eux la confirme membre de l’Église. Il lui confère ensuite le don du Saint-Esprit.

C’est à partir de la confirmation qu’une personne devient membre officiel de l’Église.

Doctrine

Selon la théologie mormone, le don de l'Esprit Saint est le quatrième des « premiers principes et ordonnances de l'Évangile » qui sont : la foi dans le Seigneur Jésus-Christ, le repentir, le baptême par immersion pour la rémission des péchés et l’imposition des mains pour le don du Saint-Esprit.

Les personnes qui reçoivent le don du Saint-Esprit bénéficient de sa compagnie aussi longtemps qu'elles respectent les commandements divins.

Comme le baptême, le don du Saint-Esprit est considéré comme une exigence pour le salut dans le royaume céleste. Dans les temples de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, le baptême et la confirmation sont effectués de la même manière par procuration en faveur des personnes décédées. Cependant, la personne décédée ainsi confirmée n'est pas comptée dans les effectifs de l'Église.

Le Saint-Esprit

La doctrine mormone enseigne que le Saint-Esprit est un personnage d’esprit qui n’a pas de corps de chair et d’os et qu'il est le troisième membre de la Divinité. Les personnes qui n'ont pas reçu le don du Saint-Esprit peuvent de temps en temps ressentir son influence, mais celles qui ont été baptisées et confirmées ont droit à sa compagnie constante dans la mesure où elles restent fidèles par l'obéissance aux commandements divins.

Pour les saints des derniers jours, la compagnie du Saint-Esprit est source de paix, de joie, de compréhension, de force pour résister à la tentation et d’inspiration divine. Pour eux, le Saint-Esprit peut se manifester par des mises en garde, des avertissements, du discernement ou la révélation.

Le Saint-Esprit est aussi la source des dons spirituels (voir 1 Corinthiens 12:8-12).

Une personne qui a reçu le don du Saint-Esprit peut perdre le bénéfice de cette influence si elle n'observe pas les commandements divins. Dans ce cas, seul le repentir peut la rapprocher de nouveau de l'influence divine. Une personne qui exerce « avec quelque degré d’injustice que ce soit, une emprise, une domination ou une contrainte sur l’âme des enfants des hommes » perd l'influence de l'Esprit. En conséquence, « les cieux se retirent, l’Esprit du Seigneur est attristé et lorsqu’il s’est retiré, c’est la fin de la prêtrise ou de l’autorité de cet homme. » (Doctrine et Alliances 121:37)

Références

  1. Prêchez mon Évangile, p. 66

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).