Encyclopédie Wikimonde

Doryan-Emmanuel Rappaz

Aller à : navigation, rechercher
Doryan-Emmanuel Rappaz

Naissance (33 ans)
Genève, Suisse
Activité principale Compositeur, Pianiste, Chef d'orchestre
Style Néoromantisme
Activités annexes Scénariste
Lieux d'activité Genève
Années d'activité depuis 2001
Collaborations François-Xavier Poizat,
Nadège Rochat [1],
François Rochaix,
Ensemble Hypermoderne
Formation Autodidacte
Site internet http://www.genevarte.ch

Œuvres principales

Sérénade pour Cordes
Trio No.1"Fantaisie"
3 Concertos pour piano
13 Solitudes pour piano seul
Trio pour Clarinette Violoncelle et Piano
Sonate pour violon
Concerto pour violon
Elégie pour violoncelle et piano
Double Concerto
Poème pour flûte violon et violoncelle et harpe
Almanachimère, poème pour orchestre et piano

Doryan-Emmanuel Rappaz est un compositeur suisse né à Genève le 17 juillet 1986[2].

La jeunesse

Doryan-Emmanuel Rappaz découvre la musique classique à l'aube de ses 15 ans et très vite, se satisfait pleinement de cet art. “Je compare souvent, dit-il, la musique à la main de Midas qui, lorsqu'il touchait quelque chose, le transformait en or. L'art et tout spécialement musique sont pareils: La tristesse est alors transformée en mélancolie d'une profondeur extrême; la joie et le bonheur se changent en hymnes au printemps et à la vie d'une beauté sans égal; le sentiment que l'on éprouve lorsque l'on est amoureux, la musique en extrait l'essence même du romantisme…”[3]

Il entame alors l'apprentissage du piano. Après un court passage dans les classes du conservatoire de Genève, il décide d'emprunter une voie autodidacte. Passionné par la liberté que lui offre la composition, il écrit ses premières pièces alors qu'il n'a que 17 ans.

L'année qui suit, Bogdan Zvorastenau, premier violon à l'OSR et parrain musical de Doryan-Emmanuel Rappaz, ouvre au jeune compositeur les portes de l'orchestration.

Le compositeur

À peine âgé de 20 ans, il signe un concerto pour piano.

En 2007, le violoniste et maître de pédagogie Habib Kayaleh, fondateur de l'école supérieur de musique H. Kayaleh, lui passe commande d'un Adagio pour cordes, qui est donné au Conservatoire de Genève lors du concert d'ouverture du mois de la culture japonaise.

En 2010, l'Orchestre Symphonique de Dubrovnik interprète son Concerto pour piano N°1[4], lors d'un concert avec le pianiste Uriah Mamane. Au cours de cette année Doryan-Emmanuel collabore avec la violoncelliste Nadège Rochat et le pianiste François-Xavier Poizat et donne une série de concert de musique de chambre.

En 2011, le compositeur dirige lui-même sa Sérénade pour cordes au Victoria Hall de Genève[5].

En avril 2013, son prélude pour piano et violon opus 6 est donnée en première lors d'un concert dans la ville de Rome.

Ses œuvres

Œuvres symphoniques

  • Concerto pour piano No. 1 op. 3
  • Concerto pour piano (et orchestre à cordes) No. 2 op. 7
  • Concerto pour violon op. 9
  • Poème concertant pour Harpe op. 10
  • Burlesque op. 11
  • Double Concerto pour piano et violon op. 12
  • Almanachimère, poème pour orchestre et piano

Musique de chambre

  • Sérénade pour cordes op. 1
  • Trio fantaisie op. 2
  • Trio pour clarinette violoncelle et piano op. 5 (https://www.youtube.com/watch?v=E55YEfmiExE)
  • Prélude pour piano et violon op. 6 (https://www.youtube.com/watch?v=T-wIyoIo83Y)
  • Poème pour flûte, violon, violoncelle et harpe op. 8
  • Elégie pour violoncelle et piano

Musique pour piano seul

  • Solitudes op.4 (https://www.youtube.com/watch?v=9DRxQYQefq4)

Influences

Depuis le début de sa jeune carrière de compositeur, Doryan-Emmanuel sera et reste largement influencé dans son travail par les compositeurs classiques et romantiques du XVIIIe et XIXe siècle. Il demeure fortement marqué par des compositeurs tel que Ludwig van Beethoven, Johannes Brahms, Frédéric Chopin, Robert Schumann ou encore Franz Liszt. Plus récemment encore, et dans un registre beaucoup plus moderne, il s'ouvrira aux œuvres de Sergueï Rachmaninov.

L'association GenevArte

Avec quelques musiciens et amis, Doryan-Emmanuel Rappaz fonde à Genève une association destinée à promouvoir la musique classique en soutenant de jeunes talents musicaux. L'association prend toute sa signification notamment lors du Festival Classique de la Madeleine (http://genevarte.ch/), se déroulant depuis 2011, en octobre de chaque année à la Salle Centrale de la Madeleine[6].
Depuis 2011 l'association est reconnue officiellement d'intérêt public.

Notes et références

  1. Nadège Rochat, http://www.nadege-rochat.com/
  2. http://archives.tdg.ch/gentleman-compositeur-2011-12-13
  3. http://genevarte.ch/?page_id=339
  4. http://dubrovacki.hr/clanak/23945/trostruko-gostovanje-umjetnika-iz-svicarske
  5. http://www.rts.ch/espace-2/programmes/dare-dare/2929135-swiss-young-talents-promotion-15-02-2011.html?f=player/popup
  6. Salle Centrale, http://www.sallecentrale.ch/

Lien externe

  • Site de l'Association GenevArte (http://www.genevarte.ch)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).