Encyclopédie Wikimonde

Eclair (serveur)

Aller à : navigation, rechercher

Eclair (serveur)
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|96px|alt=Logo]]
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).]]
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Famille Type Unix
Langues Français
Type de noyau Monolithique modulaire (Linux)
État du projet Actif
Plates-formes i386

AMD64

Entreprise /
Fondateur
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Entreprise /
Développeur
Pôle de Compétence EOLE
Licence Multiples
(Principalement GNU GPL et CeCILL)
États des sources Open source
Écrit en Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Première version Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Dernière version stable Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Dernière version avancée Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Méthode de mise à jour Advanced Packaging Tool
Interface utilisateur par défaut Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Environnement de bureau aucun
Gestionnaire de paquets Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web eole.orion.education.fr

Eclair est l'acronyme de "Environnement Client Léger pour les Applications Informatiques en Réseau". C'est une méta distribution GNU/Linux, l'un des modules proposés par le projet EOLE, basée sur les versions LTS d'Ubuntu et qui répond au besoin d'automatisation de l'installation de serveurs de clients légers.

L'installation et la configuration du module Eclair sont simplifiées, notamment grâce à l'installateur sans interaction et à l'Interface de configuration du module fournit par le projet. Cette interface permet également une intégration et une interaction avec les autres modules EOLE.

Présentation

Les avantages d'un serveur de clients légers sont multiples et principalement il permet d'avoir une seule machine avec un système d'exploitation installé. Le système et toutes les applications disponibles sur les clients légers (les terminaux) sont installés sur le serveur réduisant ainsi le temps et les coûts d'administration des postes clients.

Cette solution permet également :

  • de recycler de vieux PC avec peu de mémoire et/ou sans disque dur ;
  • d'utiliser des machines basse consommation.

L'utilisation de client légers est complètement transparente pour l'utilisateur.

Entièrement basée sur des logiciels libres, le module Eclair est diffusé gratuitement par le Ministère de l'Éducation Nationale Français.

La méta distribution Eclair est disponible sur le site du Pôle de Compétence EOLE[1]

Historique

Le projet initial

Le projet fut initié en 2003[2] par Patrick Benazet[3] afin de répondre à la problématique de l'évolution des architectures techniques des postes informatiques dans un souci d'automatisation de l'installation des serveurs de clients légers.

Jusqu'en 2006, la solution était basée sur GNU/Linux Debian pour ce qui concerne le système d'exploitation, LTSP pour le serveur de terminaux, Gnome pour l'environnement graphique de travail. Une panoplie complète de logiciels applicatifs était fournie, elle couvrait tous les besoins bureautiques, internet et multimédia. La solution Eclair ne supportait par contre que l'architecture type Intel x386 et les clients demandaient peu de mémoire RAM (64Mo) et un processeur aux performance réduites faisait l'affaire (Pentium I à Celeron).

Eclair Nouvelle Génération

Le module Eclair était un ensemble de logiciels mis au point à l'origine par le Pôle National de Compétences Poste Agent[4] du Ministère de l'Éducation nationale français avant qu'il ne soit repris en 2007 par le projet EOLE de l'académie de Dijon sous le nom d'Eclair NG.

Désormais construite selon la technologie EOLE (basée sur Ubuntu) la solution repose sur LTSP 5 et s'installe selon les procédures habituelle d'EOLE[5].

La méta-distribution Eclair tourne désormais sur les architectures i386 et AMD64. L'avantage de cette nouvelle solution Eclair est qu'elle s'adapte à la suite de modules EOLE proposés par le projet. Il s'intègre, par exemple, facilement au contrôleur de domaine Scribe.

Eclair 2.3

Le module Eclair 2.3 (juillet 2012) repose sur une extension du projet LTSP, ltsp-cluster[6]. Ce mode permet de séparer facilement tous les services nécessaires au fonctionnement d'un réseau de client légers offrant ainsi la possibilité d'étendre très facilement le réseau. Typiquement, un réseau ltsp-cluster minimal devrait comprendre au moins deux machines : le serveur de démarrage (DHCP, PXE, NDB et la répartition de charge) et le serveur d'applications.

Le module Eclair est composé de trois serveurs dont 2 en conteneurs LXC :

  • le serveur maître ;
  • le serveur ltspserver qui est le serveur LTSP (conteneur) ;
  • le serveur ltspapps qui est le serveur d'applications (conteneur).

Principe de fonctionnement d'Eclair

Les clients légers ont besoin d'un certains nombres de service pour démarrer:

  • Démarrage du client en PXE (méthode recommandé)
  • Requête DHCP pour que le client léger récupère une adresse IP et les fichiers nécessaires à son démarrage
  • Requête TFTP pour télécharger le noyau, des scripts de démarrage initrd et un fichier lts.conf
  • Le client léger démarre sur l'initrd et reconfigure sa carte réseau
  • Montage par NBD d'une image du système de fichiers et les applications embarquées, l'image correspond au fichier i386.img dans le conteneur ltspserver
  • Le client léger s'approprie le nouveau système de fichiers (chroot du nouveau système de fichiers)
  • Le client léger lance un gestionnaire de connexion
  • L'utilisateur se connecte au serveur de sessions

Les avantages d'Eclair

En pratique le serveur est la seule machine ayant un système d'exploitation installé, il exporte son système vers les clients légers. Le système et toutes les applications disponibles sur les clients légers (les terminaux) sont en fait installés sur le serveur, il n'y a donc qu'une seule machine à administrer. Si vous installez une application sur le serveur, elle sera immédiatement disponible pour tous les clients légers. Tout ceci est complètement transparent pour l'utilisateur qui utilise le client léger (le terminal) exactement comme s'il utilisait un poste de travail ordinaire.

Les avantages sont multiples :

  • économie de maintenance, seul le serveur est à maintenir ;
  • économie d'administration, seul le serveur est à administrer ;
  • pas besoin de passer derrière chaque machine pour propager une modification ;
  • possibilité de contrôler n'importe lequel des terminaux ;
  • possibilité d'exécuter la même application sur chacun d'eux ;
  • les clients sont faciles à changer quand ils deviennent défectueux.

La configuration est aisé car centralisé dans l'Interface de configuration du module.

L'intégration avec la suite de modules EOLE proposés par la projet est gérée. Eclair s'intègre, par exemple, facilement au contrôleur de domaine Scribe.

Le serveur Eclair embarque le logiciel Gaspacho[7] qui permet d'appliquer des règles sur les postes clients.

Voir aussi

Autres distributions pour l'éducation :

Notes et références

Articles connexes

Liens externes

Origine :
GNU, Linux... (ex Ubuntu)
Basé sur :
Linux
Ubuntu Variantes :
x86, x86-64
Dérivés :
Amon, AmonEcole, Eclair, Horus, Scribe, Sentinelle, Seshat, Sphinx, Zephir


Cet article « Eclair (serveur) » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).