Encyclopédie Wikimonde

Edward Craig Mitchell

Aller à : navigation, rechercher

Edward Craig Mitchell, né le 21 juillet 1836 à Saint-Louis (Missouri), États-Unis et décédé en 1911 à Saint Paul (Minnesota), est pasteur auteur de quelques ouvrages sur la Bible et un archéologue amateur.

Il est marié en premières noces avec Louise C. Fernald, et, divorcé, il, se marie le 7 août 1876 en secondes noces à Annie Iungerich (1836-1898), dont il a un fils.

En 1859, il obtient un diplôme en droit à l'University of Pennsylvania Law School et il étudie la théologie sous l'évêque Bishop William Henry Benade de la New Church of Philadelphia.

Il est élu membre de l'Academy of Natural Sciences of Philadelphia, Pennsylvania, en 1859; ensuite il est membre de la National Geographical Society et de plusieurs autres sociétés savantes.

Il est ordonné pasteur de l'Église swedenborgienne en 1862, et il est pasteur dans plusieurs paroisses consécutives; il a été en 1871 membre de la commission d'affaires eccésiastiques de la General Convention of the New Jerusalem in the United States of America, Massachusetts New-Church Union.

Il a écrit plusieurs ouvrages sur la Bible dont: « The parables of the Old Testament, explained », « The parables of the New Testament spiritually unfolded », et, « Scripture symbolism : an introduction to the science of correspondences, or natural and spiritual counterparts ».

Comme archéologue amateur, il a doté le Musée de la Minnesota Historical Society de 21.000 objets archéologiques[1].

Due à son ancêtre Edward Mitchell, qui a servi pendant la révolution Américaine dans les Virginia Troops, Edward Craig Mitchell est membre de la Minnesota Society of the Sons of the American Revolution.

Notes et références

Voir aussi

Cet article « Edward Craig Mitchell » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).