Encyclopédie Wikimonde

Effet tunnel psychologique

Aller à : navigation, rechercher

Dans le domaine de la conduite automobile, on appelle effet tunnel un rétrécissement latéral du champ de vision lié à l'augmentation de la vitesse[1].

Réciproquement, un rétrécissement optique de la chaussée peut provoquer un ralentissement. L'effet tunnel psychologique désigne le ralentissement de la circulation automobile lorsque les conducteurs se retrouvent entre deux barrières verticales. Il serait dû à un effet d'enfermement et à la sensation de ne pouvoir éviter un danger. Les politiques de sécurité routière jouent sur cet effet pour faire baisser la vitesse moyenne et la dangerosité des routes : plantations d'arbres, de haies, bordures de trottoirs plus hautes... [réf. nécessaire]

Notes et références

  1. « Conduite d'une moto et effet tunnel », sur Ornikar (consulté le 6 août 2019)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).