Encyclopédie Wikimonde

Eko Lsa

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Eko Lsa, né en 1976 à La Réunion, est un musicien français . Il fut largement inspiré par les résonances du premier album de MC Solaar.

Biographie

Fort de ses origines pluri-ethniques, ses textes révèlent divers personnages incarnés par le chanteur, empreints d’humour et de sérieux savamment mêlés.

Aujourd’hui, résidant à Pau, il poursuit son dessein artistique.

Sa musique dévoile des touches de reggae, ragga, rock, funk, electro… c’est en cela qu'Eko Lsa ne peut se résumer à une catégorie musicale unique.

Fort de ses convictions et de ses connexions à La Réunion, Eko Lsa sort un premier single en 1999, Savates et Caleçon, qui connaît un large succès dans l’île.

S’ensuit un départ pour la France métropolitaine qui verra la sortie de Cinémascope en 2003, un album de 14 titres qui plongent dans des univers du quotidien et de l’imaginaire de l’artiste, dans lesquels la projection est aisée.

Une série américaine Kidnapped, diffusée en France sur M6 reprendra notamment An de grâce 2003 dans un de ses épisodes en 2006.

La même année est marquée par la production d’une compilation Choose One, 19 titres, réunissant la plupart des rappeurs de Pau, invités à phraser sur les créations musicales d’Eko Lsa.

Dirty Clap, un regroupement de 4 potes autour d’un univers « orgiaque », donne naissance en 2007 à Welcome to Deadtown et au personnage d’Eko Bacchus. Les 17 morceaux emmènent l’auditeur dans des expériences originales tant sur le plan musical que textuel.

Le dernier album, Error 404 (2010) témoigne d’un retour au fondamental Eko Lsa grâce au métissage des genres musicaux qu’il transmet. Les 16 plages dépeignent des problématiques existentielles issues du vécu de l’artiste. On y retrouve une bonne touche d’humour où le second degré est de mise.

En 2011, en pleine affaire DSK, Victime de la bonne, parodie d’un titre de Mc Solaar, remporte un grand succès sur internet et lui vaut un passage au JT de M6.

La vie scénique d’Eko Lsa commence avec des open mikes sur les plages saint-gilloises de La Réunion.

En 1994 il réalise un freestyle sur scène avec MC Solaar lors de son passage sur l’île.

S’ensuivront des concerts locaux et des premières parties d’artistes nationaux, Raggasonic, 2 bal, IAM, etc.

Il se produit sur quelques scènes intimistes à Toulouse en 2000.

Les chantiers hip-hop des Francofolies de La Rochelle en 2003 redonnent un nouvel élan artistique, qui permettra la production sur diverses scènes aquitaines avec pour dernière date, le festival Emmaüs Lescar (27/07/2011), où Eko Lsa chante devant plus de 10000 personnes.

Discographie

  • 1999 : Savates et Caleçon (single)
  • 2003 : Cinemascope (1er album solo)
  • 2006 : Choose One (compilation produite par Eko)
  • 2007 : Welcome to Deadtown (album du groupe Dirtyclap)
  • 2010 : Error 404 (2e album solo)

Vidéographie

  • 2009 : Le Protencule
  • 2009 : Tv News
  • 2010 : Speed dating
  • 2010 : Un bœuf c’est quoi un bœuf ?
  • 2010 : Vakans la fini
  • 2011 : Victime de la bonne[1]
  • 2011 : Chica Chica

Notes et références

  1. « Parodie : DSK Victime de la bonne pour Eko Lsa » (http://www.linfo.re/magazine/insolite/parodie-dsk-victime-de-la-bonne-pour-eko-lsa), sur LINFO.RE,

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).