Encyclopédie Wikimonde

Electroswing

Aller à : navigation, rechercher
Electro Swing
Origines stylistiques House, Swing music
Origines culturelles Milieu des années 1990, Europe et États-Unis
Popularité Mondiale
Scènes régionales Royaume-Uni, France, Allemagne, Autriche
Voir aussi New jack swing

Sous-genres

Swing house, Swing hop, Swingstep

Electroswing est un terme qui résulte de la rencontre entre la musique Swing et les rythmes électroniques.

Les premières incursions en terre ElectroSwing remonteraient aux années 1950 et à l’excentrique compositeur et arrangeur Raymond Scott, surtout connu pour ses musiques de dessins animés. Des années 1950 jusqu’aux années 2000, des projets musicaux verront le jour sans toutefois convaincre ou susciter une école ou un genre.[réf. nécessaire]

Début 2000, changement de cap avec la naissance de compilations et de remix taillés le plus souvent pour les ambiances « lounge ».[réf. nécessaire]

Au tournant du millénaire[style à revoir] et après avoir observé l’émergence d’une scène Swing-House à Chicago dès 1999, les français Romain Bno et Etienne Mignard décident de lancer le label G-Swing, aidés par des producteurs, dont Joakim[Lequel ?] (future star du label Ed Banger), et le futur fondateur du Nu-disco (en), Lindstrom. Sur les fondations posées par Romain Bno et ses acolytes au début des années 2000 vont fleurir des maxis et albums qui participeront à la construction d’un fond musical essentiel à la stabilisation du genre et à l’émergence d’une véritable communauté artistique.[réf. nécessaire]

Entre 2008 et 2009, les sorties des compilations electroswing 1 et 2, ainsi que l'album de Caravan Palace vont accélérer les choses. Fin mai 2010, le label Wagram distribuait le premier volume de l'album concept Swing Party conçu par le duo de DJs français Bart and Baker.

En 2010, "Bips & Bop" le 1er événement Electroswing grand public organisé par le collectif Bebop Swing lors des Nuits Sonores à Lyon est un véritable succès populaire[1]. En 2010 également apparaissent les Electro Swing People's Favorite, Lauréats décernés aux artistes les plus influents du genre en collaboration avec le magazine TRAX et JAZZ RADIO et auxquels ont participé Parov Stelar Caravan Palace Nick Holywood Bart & Baker The Correspondents Swing Republic Dutty Moonshine ou encore Kiwistar.

En 2011, la scène Electroswing est très dynamique et compte ses DJs : Typoboy (fondateur de l'Electro Swing Club de Paris et de La Nuit Electroswing), Dunkelbunt, Kormac, Bart and Baker (Createur du Bal Swing), Dutty Moonshine, Dimaa (Producteur), Kiwistar (Best DJ aux Electro Swing People's Favorite 2011), Nick Holywood, Cyril Noir, Incontrol, Mitch Tornade (fondateur de Burlesque Karavan), VLN (vinzz le normand) etc....

Ses artistes interprètes majeurs sont Caravan Palace, Parov Stelar (Best DJ's aux Electro Swing People's Favorite 2010), Wax Tailor, Swing Republic, AlgoRythmiK, The Correspondents, Analogik...[réf. nécessaire]

Références


Cet article « Electroswing » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).