Encyclopédie Wikimonde

Emmanuel Moulin

Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel Moulin
Description de l'image EmmanuelMoulin.png.
Naissance (50 ans)
Versailles, Yvelines (France)
Nationalité française
Profession
Directeur général de Mediobanca
Formation

Emmanuel Moulin, né le 22 octobre 1968 à Versailles, est un haut-fonctionnaire et banquier français.

Après avoir été Directeur adjoint de cabinet de Christine Lagarde au Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Emploi de 2007 à 2009, Emmanuel Moulin fut le Conseiller économique de Nicolas Sarkozy de juin 2009 à mai 2012[1].

Il est directeur général de la banque d'affaires Mediobanca[2].

Formation

Après une scolarité à SciencesPo Paris de 1986 à 1989, Emmanuel Moulin poursuit son cursus à l'Ecole supérieure des sciences économiques et sociales (Essec) dont il est diplômé en 1992 ainsi qu'à l'Université Paris-II Panthéon-Assas avant d'intégrer l'Ecole nationale d'administration (ENA) dont il sort en 1996 dans la promotion Victor Schœlcher.

Parcours professionnel

À sa sortie de l'ENA, Emmanuel Moulin rejoint la Direction générale du Trésor comme adjoint au bureau Transports de 1996 à 1998, puis au bureau Trésorerie politique et monétaire de 1998 à 2000. Il est nommé administrateur supplément de la Banque mondiale à Washington avant de devenir Secrétaire général du Club de Paris de 2003 à 2005. À ce titre, il participe à la mise en œuvre plus d'une vingtaine de restructurations de dettes, dont la renégociation de la dette de l'Irak en 2004.

En 2006, il devient banquier senior chez Citigroup, en charge du secteur public pour la France et la Belgique.

En 2007, il est est nommé Directeur adjoint de cabinet de Christine Lagarde, ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie où il est en charge des dossiers macro-économiques, des dossiers financiers et des affaires européennes et internationales. Il a joué un rôle actif durant la Présidence française de l'Union européenne en 2008 et lors de la crise financière de 2008 en pilotant le plan de soutien au secteur bancaire.

Proche de Xavier Musca, il est nommé conseiller économique du Président de la République en juin 2009.

Après son départ de l'Elysée en mai 2012, Emmanuel Moulin rejoint le groupe Eurotunnel en tant que Directeur général adjoint puis Directeur général délégué à compter du 1er janvier 2014[3].

En février 2015, il devient Directeur général de la banque d'affaires milanaise Mediobanca[4]. À ce titre, il organise, entre autres, la privatisation partielle des aéroports de Nice, pour une valeur de près de 2 milliards d'euros[5].

Conseiller économique de Nicolas Sarkozy (2009-2012)

Il rejoint la Présidence de la République en juin 2009 en tant que conseiller économique du Président Nicolas Sarkozy, en remplacement de Bernard Delpit. Il occupera cette fonction jusqu'en mai 2012.

À ce titre, il joua un rôle actif lors des négociations avec l'Allemagne lors de la crise de l'euro, notamment par la création du Mécanisme européen de stabilité et du Fonds européen de stabilité financière. Il travailla également à la préparation de la Présidence française du G20.

La politique économique qu'il préconise s'articule alors autour de trois axes : améliorer la compétitivité des entreprises, stimuler la concurrence pour obtenir une baisse des prix et améliorer la productivité de l'Etat (notamment par le programme de Révision générale des politiques publiques). Il s'agit également à cette époque de gérer le choc de la crise économique de 2008. Il est l'artisan d'un certain nombre de mesures "amortisseurs" ainsi que des investissements stratégiques de l'Etat[6].

Il est resté proche de Nicolas Sarkozy, qu'il conseille toujours[7].

Sources et Références

Cet article « Emmanuel Moulin » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).