Encyclopédie Wikimonde

Empire humain des Abh

Aller à : navigation, rechercher
Carte politique de l'Univers plan.

Note : les mots entre parenthèses indiquent le terme en baronh.

L'Empire humain des Abh (Frybarec glœr gor Bari, littéralement l'Empire de l'humanité par l'intermédiaire des Abh) est un Empire fictif créé par Hiroyuki Morioka pour la série des Seikai (Crest of the Stars, Banner of the Stars, Seikai no danshō). La structure et le fonctionnement de cet Empire contribuent fortement à l'originalité de l'univers de Crest of the Stars et ses suites. L'emblème de l'Empire, est le dragon à huit têtes, Gaftnochec, qui dérive très probablement de Yamata-no-Orochi, dragon à huit têtes de la mythologie japonaise ; c'est aussi l'emblème familial des Ablïarsec. C'est à cet emblème (japonais monshō) que fait allusion le titre du premier roman de la série[1].

Note : les titres sont au masculin par abus de langage : dans la société abh, l'égalité parfaite entre hommes et femmes fait qu'un titre peut être porté par l'un ou l'autre.

Origines

Aux lointaines origines de l'Empire se trouve un groupe issu d'un archipel asiatique, très probablement le Japon, qui rejette les influences étrangères. Ils décident de se réfugier dans une ville en orbite terrestre et d'y recréer une société "purifiée" des influences étrangères. Ils souhaitent lancer un programme d'exploration spatiale, mais se trouvent exclus de la technologie utilisant la propulsion grâce aux yuanons. Ils choisissent d'utiliser des vaisseaux à propulsion nucléaire. Vu les délais que cela impose, ils créent des êtres artificiels devant mener cette exploration. Les 29 membres de l'équipage de l'Amateratsu sont les ancêtres des Abh[2].

Au cours de leur voyage, les Abh découvrent un yuanon et parviennent à maîtriser la technologie de la propulsion par yuanon. La distance et le temps leur ont permis de rompre avec la cité-mère, mais ils craignent que leurs créateurs ne lancent une expédition punitive. Ils décident alors de revenir dans le système solaire et de détruire la cité-mère, en fait bien incapable de se défendre. En contemplant les ruines flottant dans l'espace, ils découvrent à quel point ils aimaient cette cité. Ils décident d'assurer la pérennité de sa culture. C'est pourquoi les Abh disent d'eux-mêmes qu'ils ont une mission et un péché[3].

Pour les Abh, c'était alors l'ère de la grande errance (Goc Ramgocototr) : ils étaient le seul lien entre des mondes éloignés à cause des temps de voyage. C'est alors qu'ils ont considéré que l'espace était leur domaine.

La fondation de l'Empire est liée à la découverte de la technologie de navigation dans l'univers plan (fazz fadhoth). Les Abh estimèrent devoir être les seuls à maîtriser cette technologie : contrôler l'espace normal (dadh) et l'univers plan (fadh) implique de soumettre les différentes planètes. L'Ablïarsec fut alors mis en orbite autour d'une étoile, à laquelle il donna son nom, pour servir de capitale (aroch). La fondation de l'Empire marque l'an 1 du calendrier impérial (Rüécoth)[4].

Objectifs de l'Empire

La politique expansionniste de l'Empire n'est qu'une incidence de sa volonté de contrôler l'espace, que les Abh considèrent comme leur habitat naturel, comme le montre leur absence d'intérêt pour les mondes sous leur domination pour peu qu'ils acceptent les lois impériales.

Pendant des siècles, les distances ont rendu la guerre interstellaire impossible mais, avec l'univers plan, les différentes nations peuvent de nouveau se faire la guerre. L'Empire cherche donc à imposer la paix en confinant l'humanité sur les mondes de la surface en se réservant le voyage spatial. Cependant, la technologie de navigation dans l'univers plan a été découverte par d'autres. Les guerres tant redoutées se sont effectivement produites, ce qui a donné naissance à quatre autres nations stellaires. Celles-ci, redoutant la politique de l'Empire, se sont regroupées dans l'Organisation du traité de Novasicilia, implicitement tournée contre l'Empire humain des Abh[5].

Dans les mondes de l'Empire, la possession de vaisseaux pouvant voyager dans l'univers plan (ménh) et d'un système à l'autre par l'espace normal est interdite : seule la navigation au sein d'un même système est autorisée. Tout ce qui concerne la navigation interstellaire est réservée aux Abh, notamment le commerce[6]. Pour garantir le maintien de ce monopole, tous les ménh sont la propriété de l'empereur, qui loue les vaisseaux et leur équipage[7].

Organisation de l'Empire

Gouvernement

L'Empire est dirigé par un empereur (speunaigh), toujours issu du clan Ablïarsec, mais sélectionné par un processus original appelé course au trône de jade.

Le mandat d'empereur ne sembla avoir de durée fixe. L'empereur ne semble pas non plus nommé à vie, à l'exception de deux empereurs morts au combat[5] : au contraire, les anciens empereurs (fanigac)[8] ont bien souvent une bonne centaine d'années à vivre[9]. L'empereur, toutefois, est en poste pour une durée assez longue : Lamagh est le 27e speunaigh : elle est déjà sur le trône de jade lors de l'annexion du comté de Haïdec (945e année du Rüécoth) et règne toujours au début du quatrième tome de Banner of the Stars (959e année du Rüécoth). En fait, il semble que le règne de l'empereur s'achève avec la nomination d'un nouveau prince héritier (cilugïac), qui, apparemment entraîne la nomination automatique de l'ancien prince héritier comme empereur[9].

Les anciens empereurs peuvent siéger au Conseil des anciens empereurs (luzœc fanigalacr). Cet organe n'a pas de rôle immédiat sur la politique de l'Empire mais, comme il gère la carrière militaire des Ablïarsec, il est responsable de la désignation du prince héritier et, de ce fait, de l'empereur[10].

L'empereur est assisté par un Premier ministre. Dans Banner of the Stars I, le poste est occupé par un Abh originaire de la surface, Sidrÿac borgh Sidr Sidh ; ses funérailles sont l'objet du prologue du quatrième tome de Banner of the Stars. On ignore comment s'organise le gouvernement, mais il est clair que l'essentiel des décisions est pris par l'empereur.

Comme les Abh laissent une très large autonomie aux territoires sous leur autorité, l'administration de l'Empire est peu présente. En fait, les Forces spatiales (Laburec) sont la seule institution impériale importante.

Fiefs

L'Empire est divisé en huit royaumes (faicec) : Balgzédéc, Barcœc, Clybh, Ilich, Lasisec, Scirh, Syrgzœdéc, Üescoc. Chaque royaume est confié à une famille royale (lartïéc), qui est une branche du clan Ablïarsec. Cependant, les rois (larth) n'ont aucun rôle, car les différents systèmes rendent directement compte à l'empereur[11].

La circonscription élémentaire de l'Empire est le territoire (scorec, ou ribeunec s'il possède une planète habitée), qui correspond à un système planétaire. Il est nominalement dirigé par un seigneur (fapytec), qui est un Abh, et dont le titre dépend des caractéristiques du fief.

Type de territoire Nom Caractéristiques
ribeunec grand-duché (nimhynh) système planétaire avec trois planètes habitées[12]
duché (laicerhynh) système planétaire avec deux planètes habitées[13]
marquisat (lœbhynh) système planétaire avec une planète de plus de 100 millions d'habitants
comté (dreuhynh) système planétaire avec une planète de moins de 100 millions d'habitants
scorec vicomté (bœrscorec) système planétaire avec une planète terraformable
baronnie (lymscorec) système planétaire sans planète terraformable

La dénomination d'un fief peut varier dans le temps si les caractéristiques du système planétaire changent. Toute personne qui reçoit la charge d'un territoire devient noble (simh). Le seigneur d'un ribeunec fait partie des princes (bhodac). Le seigneur qui ne souhaite pas s'occuper personnellement de son domaine peut engager un mandataire : c'est le cas, notamment, de l'empereur, qui possède plusieurs territoires en plus du comté d'Ablïarsec ; il peut les attribuer à des Abh pour récompenser leurs mérites.

L'histoire du marquisat de Sfagnaumh résume les grands traits des fiefs. La vicomté de Sfagnaumh a été confiée à un chevalier, promu noble. Il a commencé la terraformation de Clasebyrh. Dès que les hommes s'y sont installés, la vicomté est devenue comté, le vicomte, promu comte, un prince. La population a augmenté jusqu'à dépasser les 100 millions, et le fief est automatiquement devenu marquisat[14]. De même, si Lamhirh parvient à terraformer le territoire qui lui a été confié, elle deviendra comtesse de Parhynh.

Le seigneur ne gouverne pas directement la surface (nahainec) : il veille de loin au respect des lois impériales. Il ne peut lever d'impôt, et ses seuls revenus proviennent du commerce. Les habitants de la surface jouissent d'une très large autonomie. Ils doivent désigner (comme ils le veulent) un représentant territorial (saimh sosr) chargé des relations avec l'Empire[6].

Le statut de seigneur est héréditaire. L'empereur nomme le premier seigneur, mais le titre se transmet ensuite de parent à enfant, à condition d'avoir servi dix ans dans les Forces spatiales (en plus des trois années d'école militaire). Toutefois, comme l'indique la conversation entre Lamhirh et le baron de Faibdach, un seigneur qui manque à ses devoirs peut être traduit devant la haute cour (scass lazassotr) qui peut lui retirer son fief[15].

La course au trône de jade

Le processus de désignation de l'empereur est appelé "Course au trône de jade" — le trône de jade (scaimsorh rœnr) est le nom du trône impérial. Elle combine le principe héréditaire et le mérite : l'empereur est considéré comme l'Ablïarsec le plus doué de sa génération. Vu l'importance des Forces spatiales pour le maintien de l'Empire, la carrière militaire sert de cadre de sélection : devenir officier, c'est devenir candidat au trône impérial.

Vu l'importance de la carrière des Ablïarsec pour l'avenir de l'Empire, elle est gérée par le Conseil des anciens empereurs (luzœc fanigalacr), composé de huit membres (un ancien empereur par famille royale). Ils se réunissent dans un lieu particulier de Lacmhacarh, la salle des anciens empereurs (üabaisec fanigalacr) pour recevoir les témoignages concernant la conduite des Ablïarsec servant dans les Forces spatiales et leur annoncer leur promotion ou leur dégradation. Les critères du Conseil sont bien plus sévères que pour les autres officiers, mais cette attitude est conforme à l'éthique des Abh, qui veut qu'on attende plus de ceux dont le rang social est plus élevé... surtout s'ils aspirent à diriger l'Empire.

Lorsqu'un Ablïarsec atteint le grade d'amiral impérial (rüé spénec), il devient commandant-en-chef de la flotte impériale (glaharérh rüé byrer) et prince héritier (cilugïac). L'empereur en titre démissionne et l'ancien prince héritier monte sur le trône. Les autres Ablïarsec demandent alors à être transférés dans la réserve, voire héritent du trône de leur royaume (pour les aînés) ou portent un titre royal à titre viager ; leurs descendants seront de simples nobles, même si le titre familial bauth les distingue des autres nobles[16].

Voir aussi

Sources et liens

  1. Citation en exergue du premier tome du roman, repris à la fin de l'épisode 13 de la série.
  2. Seikai no danshō : tanjō montre que des expéditions similaires ont été montées, mais seuls les Abh ont survécu.
  3. Crest of the Stars, tome 2, chapitre 12, repris dans l'épisode 11 de la série.
  4. Crest of the Stars, tome 1, chapitre 6 et tome 2, chapitre 9.
  5. 5,0 et 5,1 Crest of the Stars, tome 1, chapitre 6.
  6. 6,0 et 6,1 Crest of the Stars, tome 1, prologue.
  7. Crest of the Stars, tome 3, chapitre 4.
  8. Les anciens empereurs portent le titre de speunaigh raica.
  9. 9,0 et 9,1 Crest of the Stars, tome 1, chapitre 5.
  10. Crest of the Stars, tome 3, chapitre 12.
  11. Crest of the Stars, tome 2, chapitre 9.
  12. L'Empire n'a qu'un seul grand-duché, Laitpanh, fief de la famille Saicspath, du clan Spaurh.
  13. Hiroyuki Morioka n'a pas indiqué les caractéristiques d'un duché, mais on peut les déduire de celles des autres fiefs.
  14. Crest of the Stars, tome 2, chapitre 6.
  15. Crest of the Stars, tome 1, chapitre 9.
  16. Crest of the Stars, tome 1, chapitre 5 et tome 3, chapitre 12.
  • (en) Abh Nation (Le site le plus complet sur l’univers de Crest of the Stars)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).