Encyclopédie Wikimonde

Esmaël Bahrani

Aller à : navigation, rechercher

Esmaël Bahrani est un artiste urbain iranien né en 1978. Depuis 2015, il vit et travaille à Paris.

Biographie

En 2005, il présente pour la première fois quelques peintures dans une exposition de groupe à la galerie Azad Art de Téhéran. Sa carrière est lancée. En 2012, son exposition personnelle à la galerie Dastans Basement à Téhéran est sold out.

Son premier voyage en France date de 2007. Invité par Hervé di Rosa, il investit le MIAM (musée international des Arts modestes) dans le cadre d'une exposition collective sur le graffiti. Il rencontre des artistes urbains (Jonone, Nunca, Psyckoze, Alëxone) et trouve une famille artistique[réf. nécessaire]. Au cours de ce premier voyage, il réalise un diptyque pour la collection Gallizia. Il est le seul artiste du Moyen-Orient à exposer dans le cadre de l'exposition TAG au Grand Palais en 2009. Invité par l'Institut du monde arabe au printemps 2015[1], il saisit sa chance, las de la répression et des menaces dont les artistes iraniens font l'objet[2].

Il décide de quitter l’Iran pour rejoindre la France[Quand ?]. À Paris, il développe son art où se télescopent Orient et Occident, mythes ancestraux et rébellion punk[3], art brut et art urbain[3]. Depuis octobre 2015, Esmaël Bahrani entame une collaboration avec la galerie Berthéas les Tournesols[4].

Expositions

2016

Musée et jardins Cécile Sabourdy, Vicq-sur-Breuilh

Street art générations[5], Galerie Berthéas les tournesols

2015

ST-ART - Foire européenne d'art contemporain, Strasbourg

Espace Albatros, Montreuil

Le M.U.R., Paris

2012

Dastan Basement gallery, Téhéran

2011

Homa Art Gallery, Téhéran

2009

TAG au Grand Palais, Paris

2007

Graffiti Stories[6],[7], MIAM, Sète et Auberive

2006

Kamaleddin Behzad gallery, Téhéran

2005

Tarrahan azad gallery, Téhéran

Aban Galley, Téhéran

Bibliographie

Catalogue de l'exposition "Sculpter l'émotion brute", Robert Aupetit regards croisés avec Esmaël Bahrani, Musée et jardins Cécile Sabourdy[8]

Notes et références

  1. « HIP-HOP, du Bronx aux rues arabes | Bienvenue à l’Institut du monde arabe à Paris », sur www.imarabe.org (consulté le 9 juin 2016)
  2. Anne Laffeter, « Les Inrocks - Iran, la révolte vue par des artistes », sur Les Inrocks, (consulté le 9 juin 2016)
  3. 3,0 et 3,1 artetlitterature, « Barhani », sur Art et Litterature, (consulté le 10 juin 2016)
  4. « Bahrani Ismaeil - Galerie Berthéas les Tournesols », sur www.galerie-les-tournesols.fr (consulté le 10 juin 2016)
  5. lessor.fr, « Exposition « Street art générations » : ils sont nés dans la rue », sur L'Essor (consulté le 8 juin 2016)
  6. Philippe Dagen-SÈTE (HÉRAULT)- AUBERIVE (HAUTE-MARNE) ENVOYÉ SPÉCIAL, « Le graffiti saute du mur au musée », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  7. « GRAFFITI STORIES • Guillotine », sur Guillotine, (consulté le 8 juin 2016)
  8. Super User, « Expositions temporaires - MUSEE & JARDINS Cécile Sabourdy », sur www.museejardins-sabourdy.fr (consulté le 10 juin 2016)
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).