Encyclopédie Wikimonde

Esther Montandon

Aller à : navigation, rechercher
Esther Montandon
Nom de naissance Esther Jeanneret
Naissance
La Chaux-de-Fonds (Suisse)
Décès (à 75 ans)
Yens-sur-Morges (Suisse)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Le Piano dans le noir (1953)

Esther Montandon, née le à La Chaux-de-Fonds et morte le à Yens[1], est une écrivaine suisse de langue française[2]. Elle a été créée par le collectif AJAR - Association de jeunes auteur-e-s romandes et romands[3][Information douteuse] [?][4].

Publications

Romans et récits

  • Le Piano dans le noir, roman, Éditions Rencontre, Lausanne, 1953.
  • Bras de fer, roman, Rencontre, Lausanne, 1959.
  • Trois grands singes, roman, Rencontre, Lausanne, 1970.
  • Les Imperdables, récits, L'Aire, Vevey, 1980.
  • Vivre près des tilleuls, roman, Flammarion, Paris, 2016 (posthume).

Sources

  • « Esther Montandon a rejoint son piano dans le noir », Jacques Fauconnier, Le Temps, 1.12.1998.
  • « Influence des mouvements féministes post-68 sur l'œuvre d'Esther Montandon. Le cas de Trois grands singes », Eva Baehler, Faculté des Lettres de Neuchâtel, mémoire de diplôme, 2013.
  • « L'AJAR à Paris: premier roman collectif », Isabelle Falconnier, L'Hebdo, 19.05.2016.

Notes et références

  1. Esther Montandon-Jeanneret - Viceversa Littérature
  2. Roger Francillon (dir.), Histoire de la littérature en Suisse romande, Genève, Zoé, , 1728 p. (ISBN 978-2-88182-943-7)
  3. « Québec en toutes lettres: pour réussir un canular | Josianne Desloges | Livres », sur La Presse (consulté le 23 juin 2016)
  4. « Et l'AJAR créa Esther Montandon », L'Hebdo,‎ (lire en ligne)

Liens externes

Cet article « Esther Montandon » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).