Encyclopédie Wikimonde

Eugenio Benedetti

Aller à : navigation, rechercher
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Ordre de l'Amitié des peuples
Image illustrative de l'article Eugenio Benedetti
Décernée par Drapeau de l'URSS Union soviétique
Chiffres
Date de création 17 décembre 1972

Mercure d'Or
Nom original Mercurio d'Oro
Site officiel Site officiel du Mercure d'Or

Grand-croix de Chevalier de l'Ordre au Mérite de la République Italienne
Nom original Cavaliere di Gran Croce dell'Ordine al Merito della Repubblica Italiana
Description Récompenser le mérite acquis à la Nation dans le domaine de la littérature, les arts, l'économie et l'engagement social et les activités pour les services sociaux, philanthropiques et humanitaires, ainsi que pour les longs et déclarés publics dans les carrières civiles et militaires
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Date de création 3 mars 1951
Site officiel Honneurs de la République Italienne

Eugenio Benedetti, né le à Catane, Italie, est un entrepreneur et philanthrope, Chevalier de Grand-croix de l'Ordre au Mérite de la République Italienne.

Biographie

Il est né à Catane le 22 novembre 1929 dans une famille très connue dans la ville: en effet, son père Umberto était l'un des principaux chirurgiens de cette ville sicilienne, Directeur primaire de l'Hôpital « Santa Marta » et gérant d'une Clinique de sa propriété.

Il est le plus jeune des trois frères. Gaetano deviendra l'un des plus célèbres experts mondiaux dans le domaine de la psychothérapie des psychoses, avec plus de 500 publications, et Calogero un excellent concepteur d'ouvrages en béton armé, avec ses 2700 projets menés à terme pendant 70 ans d'activité professionnelle.

Eugenio Benedetti a débuté son parcours professionnel en voyageant et en signant des contrats dans nombre de Pays (Russie, Chine, Angole, Afghanistan, Canada, Argentine, Inde, Egypte, etc.). En particulier, il a été l'un des rares Occidentaux, et donc des très rares Italiens, qui se sont rendus dans les Pays de l'Est quand ces derniers étaient carrément inaccessibles. C'est la raison pour laquelle dans sa Préface détaillée à son dernier livre autobiographique, Gianni Letta le définit:

« citoyen du monde ... à la fois entrepreneur, voyageur, prophète, humaniste, marchand ... merveilleux « Sicitalien » ... authentique Marco Polo ... fils cosmopolite de Catane »[1].

A la fin des années Cinquante, Benedetti a entamé son business avec une série d'Exhibitions privées dans plusieurs pays socialistes de l'Europe de l'Est. Ces Exhibitions, réservées aux experts nationaux des différents secteurs, avaient pour but de promouvoir les produits de certains fabricants italiens de machines-outils et d'équipements électromécaniques destinés à l'industrie légère, au secteur médical et à la recherche scientifique, qui avaient fait de Benedetti leur représentant[2]. Le succès de ces événements lui permit de signer des contrats de fourniture dans les domaines les plus variés (de l'alimentaires au textile, de la pharmacie à la métallurgie, de la chimie à l'électrotechnique) avec les Organismes d'Etat de l'Europe Orientale.

Il est important de citer l'équipement électromécanique des « Officine Galileo » installé dans la navette spatiale Vostok 1 à bord de laquelle le cosmonaute russe Yuri Gagarin réalisa le « premier vol humain » dans la stratosphère.

Pendant la fête en son honneur à la « Dom Kulturi » de Moscou, en avril 1961, le cosmonaute dit à Benedetti: « Grâce à toi, Evgheni, l'Italie de Léonard de Vinci et de Galilée a apporté sa contribution au premier vol cosmique de l'Homme ! ». Cette fourniture et le succès de sa Mission ont permis à Benedetti de recevoir la « Médaille d'Or de l'Ordre de l'Amitié des peuples »[3].

A la fin des années Soixante, Benedetti conclut un contrat très important pour la fourniture à « China National Machinery Corporation », Organisme d'Etat de la République Populaire Chinoise, d'installations mobiles pour la production de l'asphalte et de camions-benne pour la construction de la « Karakorum highway », la route la plus haute du monde, reliant Gilgit (Pakistan) à Kashgar (Chine).

L'extrême difficulté du parcours en haute montagne (plus de 4.000 mètres) avait été à l'origine d'un cahier des charges technique très lourd:

  • dump trucks en acier;
  • machines avec pièces démontables pour le transport manuel;
  • chaudières adaptée à une température d'ébullition de l'eau à 50°.

Marini[4] (Alfonsine, Ravenne) et Perlini[5] (San Bonifacio, Vérone) avaient fourni ces machines mais demandèrent à Benedetti des garanties financières... puisqu'aucune banque européenne (d'autant moins Banca Nazionale del Lavoro, sollicitée en premier) n'accepta la fidéjussion de Bank of China[6][7].

Mais Benedetti alla plus loin et signa avec Chou En-Lai le « Great Marble Plan »[8][9][10] en 1965, c'est-à-dire un plan pour l'ouverture de 34 mines de marbre dans les monts de l'Hunan et du Hebei.

Des machines de haute technologie italienne furent fournies et payées sous forme d'une compensation (barter) par la vente triangulaire de marchandises en Argentine (viande de porc désossée et congelée) et au Canada (tissus en coton écru) pendant 5 ans[11].

RAI a interviewé Benedetti deux fois sur ce sujet: le 14 mars 2014 dans l'émission « Unomattina »[10] et le 11 juillet 2016 à « Voyager ».

Parallèlement, Benedetti signait des contrats avec l'U.R.S.S. pour la fourniture d'installations « clef à la main ». Grâce à cette activité de General Contractor, en 1980 il reçut le Prix International du « Mercure d'Or » (Golden Mercury Award)[12] lors de l'édition du prix ayant eu lieu à Moscou. La raison officielle de l'octroi de ce prix était la construction de plus de cent usines dans l'Union Soviétique[13]. Certaines de ces usines sont encore actives et opérationnelles.

Le 30 novembre 1989, Agimpex (sous l'égide d'Eugenio Benedetti) offrit au Président de l'Union Soviétique Mikhail Gorbachev une statue du sculpteur Cellini en argent représentant Hercule victorieux[14], en signe d'appréciation du premier contrat d'achat de produits italiens de grande consommation stipulé par l'UR.S.S. avec Raznoexport (l'organisme d'Etat de l'U.R.S.S. chargé de l'importation de biens de consommation pour toutes les républiques soviétiques)[15][16].

S'étant retiré du business en 2009, il a décidé de se consacrer entièrement à des initiatives philanthropiques: avec sa femme Anna Maria, Eugenio Benedetti a donc pris les rênes de la S.I.B. (Società Italiana di Beneficenza), fondée en Egypte en 1899[17] et créatrice en 1903[17] de l'Hôpital Italien « Umberto I » au Caire (dont l'histoire a inspiré un reportage - signé par un célèbre Metteur en scène égyptien, Tarek Allam - qui sera projeté à la fin de cette année aussi bien à Rome qu'au Caire).

La famille Benedetti est liée depuis toujours à cet Hôpital car le grand père maternel d'Eugenio Benedetti, Empedocle Gaglio, a fondé lui-même l'Hôpital, en le dirigeant, en tant que chirurgien en chef, jusqu'à 1949[18][19][20][21][22][23]. Le 13 décembre 1950 sa tombe fut commémorée par le nouveau chef du service, Prof. Gino Grossi, par ces mots: « Créateur aimé et estimé de cet Hôpital, très cher à nous tous quand il était encore parmi nous et fort regretté après sa mort, car il sut nous montrer le chemin du Devoir et de la Science »[24].

Poursuivant cette Mission, Anna Maria Benedetti a organisé des collectes de fonds qui par les années passées, ont financé l'achat de nouveaux équipements pour l'Hôpital: dix-huit postes de réanimation intensive postopératoire, 1 salle de couche, 12 couveuses, 1 banque du sang, plusieurs appareils de résonnance magnétique de dernière génération, équipement pour l'artériographie et la coronographie, etc. A remarquer surtout, en raison des fonds collectés et en particulier de l'importance des personnalités qui y ont pris part, une fête en l'honneur de Mme Suzanne Mubarak, Vice-Président d'Egypte, en 2008[25], et en 2014 le Grand Gala des Marguerites – Fête du Printemps, sous le haut parrainage de la Présidence de la République italienne[26].

En vertu de la tradition de son ancêtre, Eugenio Benedetti a fait ajouter le mot Gaglio à son nom par une ordonnance de l'Ambassade d'Italie au Caire datée du 11 mai 2017, dans le but d'associer les activités de la S.I.B. égyptienne à d'autres fondations homonymes: en Italie avec siège à Rome[27], en Suisse avec siège à Saint-Moritz[28], en Egypte (où il réside actuellement) et dans la Principauté de Monaco avec siège à Monte-Carlo[29].

Cette dernière fondation, en date du 13 septembre 2017, a fait l'objet de l'Ordonnance Souveraine n. 6.559 du Prince Albert II de Monaco qui dispose comme suit:

« Ordonnance Souveraine n°6.559 du 13 septembre 2017 autorisant la création d'une fondation.

ALBERT II

PAR LA GRÂCE DE DIEU

PRINCE SOUVERAIN DE MONACO

Vu l'article 4 de la loi n° 56 du 29 janvier 1922 sur les fondations, modifiée ;

Vu l'avis publié au Journal de Monaco du 11 novembre 2016 ;

Vu l'avis formulé par la Commission de Surveillance des Fondations ;

Vu l'avis formulé per le Conseil Communal ;

Notre Conseil d'État entendu ;

Vu la délibération du Conseil de Gouvernement en date du 30 août 2017 qui Nous a été communiquée par Notre Ministre d'État ;

Avons Ordonné et Ordonnons :

La fondation dénommée « SOCIETA ITALIANA DI BENEFICENZA S.I.B. FONDATION BENEDETTI » est autorisée à fonctionner dans les conditions prévues dans les statuts déposés en l'étude de M. Henry REY, Notaire, le 6 octobre 2016 et le 31 juillet 2017.

Ladite fondation jouira de la personnalité civile et de la capacité juridique dans les conditions prévues par la loi n° 56 du 29 janvier 1922, modifiée, susvisée.

Notre Secrétaire d'État, Notre Directeur des Services Judiciaires et Notre Ministre d'État, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution de la présente ordonnance.

Donné en Notre Palais à Monaco, le treize septembre deux mille dix-sept.

ALBERT.

Par le Prince, Le Secrétaire d'État : J. BOISSON. »

Ces fondations, actuellement réunies dans le « Comité de Coordination S.I.B. Benedetti Foundations », réalisent d'intenses activités humanitaires: du soutien aux hôpitaux aux Symposium et aux Congrès scientifiques, jusqu'à la mise en valeur des méthodes thérapeutiques du frère d'Eugenio, le Professeur Gaetano Benedetti, élève de Carl Gustav Jung (qui l'introduisit au Burghölzli de Manfred Bleuler à Zurich) et ensuite titulaire de la chaire de Psychiatrie à l'Université de Bâle.

En 1956 Gaetano Benedetti fonda, avec Christian Müller, l'ISPS (International Symposium for the Psychotherapy of Schizophrenia) et en 1987, avec Cremerius, l'« International Society for Psychological and Social Approach to Psychosis », puis en 1989 l'ASP (Association for Psychological Studies). Il a écrit, comme il l'a été dit, plus de cinq cents publications, en italien et en allemand, mais aussi en anglais et en français, voire en japonais, dont les plus célèbres en Italie sont: Paziente e analista nella terapia delle psicosi (1979), Alienazione e personazione nella psicoterapia della malattia mentale (1980), Paziente e terapeuta nell'esperienza psicotica (1991), La psicoterapia come sfida esistenziale (1997).

Parmi les premières initiatives scientifiques de la S.I.B. il convient de citer:

  1. le soutien au CHPG (Centre Hospitalier Princesse Grace) de Monaco, pour l'organisation de la "2ème Journée Mondiale des Troubles Bipolaires"[30][31] qui a eu lieu le 30 Mars 2016 près du Musée Océanographique de Monte Carlo;
  2. l'organisation du Symposium "La psychothérapie psychanalytique existentielle de Gaetano Benedetti: principes et applications cliniques" qui a eu lieu le 4 Février 2017 près du Théâtre de la Clinique Psychiatrique Cantonale de Mendrisio;
  3. le soutien à l'Association culturelle et environnementale "GEA – Gestion et Education environnementale"[32] crée par sa fille Azzurra Benedetti pour l'aménagement du Bois Didactique de la « Tenue de Saint-Egide » à Soriano nel Cimino, où les étudiants des différentes écoles peuvent découvrir la nature sauvage et immaculée du Mont Cimino[33][34][35][36][37];
  4. la mise en place, au sommet du Mont Cimino, du "seul bateau au monde hors de la Chine" (tel qu'il a été appelé par l'Ambassadeur Li Ruiyu)[38], un bateau en marbre de cent tonnes que Monsieur Benedetti a reçu en cadeau pour son 70ème anniversaire par le Gouvernement chinois ; c'est la copie exacte à l'échelle 1:3 du bateau en marbre de l'Impératrice chinoise Ci Xi qui se trouve au Palais d'été de Pékin[9][34][10][39][35][36][37];
  5. le jumelage entre la ville de Viterbo et la ville chinoise de Luoyang[40][41][42] dans le cadre d'une étroite collaboration en matière de tourisme et de culture et la signature d'un protocole d'accord le 5 novembre 2015.

Le 16 septembre 2014 Eugenio Benedetti a reçu une des plus hautes décorations que l'Italie confère à ses citoyens, c'est-à-dire la "Grand-croix de Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République Italienne" qui lui a été conférée par le Président Giorgio Napolitano de sa propre initiative[43][44].

Eugenio Benedetti s'occupe actuellement des initiatives suivantes:

  1. promotion de « Day-hospital » pour la psychothérapie des psychoses des adolescents schizophréniques;
  2. restructuration de plusieurs salles opératoires chirurgicales et fourniture d'équipement et d'instruments de dernière génération au sein de l'Hôpital de la Fondation S.I.B. au Caire;
  3. octroi de bourses d'étude pour la spécialisation d'étudiants qui souhaitent s'installer en Egypte dans le secteurs de la psychiatrie et de l'égyptologie et archéologie islamique;
  4. collaboration avec les musées et les instituts culturels (égyptiens en Italie et italiens en Egypte);
  5. organisation de Congrès internationaux pour l'étude des handicaps mentaux et des thérapies associées, suivant la pensée de Gaetano Benedetti.

Notes et références

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Eugenio Benedetti » (voir la liste des auteurs).

  1. C'era una volta il KGB, p. 8-16
  2. C'era una volta il KGB, p. 118-119
  3. C'era una volta il KGB, p. 21
  4. Site web de la société « Marini », qui cite la première commande de la Chine datée 1966
  5. Site web de l'entreprise « Perlini », avec une photo du fondateur Roberto Perlini et du premier camion-benne exporté en Chine (1969)
  6. Il lago della mente, p. 118-124
  7. (it) Antonio Castro, « "L'autostrada cinese? Pagata con filetti" Macchinari italiani per collegare lo Xinjiang a Lhasa. E Pechino chiede ancora i pezzi di ricambio. », Libero,
  8. I capelli della Madonna e i marmi di Chou En-lai, p. 120
  9. 9,0 et 9,1 (it) Carlo Marroni, « Un italiano in Cina ai tempi di Mao (e di Ciu En Lai) », sur http://www.ilsole24ore.com/, Il Sole 24 Ore
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 (it)  (). Unomattina du 14/03/2014 - Interview vidéo avec Eugenio BenedettiRai Uno.
  11. I capelli della Madonna e i marmi di Chu-en-Lai, p. 91-100
  12. Site du Golden Mercury Award
  13. C'era una volta il KGB, p. 116-117
  14. Il lago della mente, Appendice
  15. Storie di un siciliano mezzo russo e un po' cinese, p. 151-202
  16. (it) « Question parlementaire sur le contrat Agimpex - Raznoexport », Camera dei Deputati,
  17. 17,0 et 17,1 (it) Clelia Cerqua Sarnelli, « Histoire de l'Hôpital "Umberto I" au Caire »
  18. « Le mondain egyptien: l'annuaire de l'élite d'Egypte - 1939 », sur http://www.cealex.org/
  19. « Le mondain egyptien: l'annuaire de l'élite d'Egypte - 1941 - Partie 1 », sur http://www.cealex.org/
  20. « Le mondain egyptien: l'annuaire de l'élite d'Egypte - 1941 - Partie 2 » (http://www.cealex.org/sitecealex/diffusion/etud_anc_alex/LVR_000055_II_w.pdf), sur http://www.cealex.org/
  21. « Le mondain egyptien: l'annuaire de l'élite d'Egypte - 1943 » (http://www.cealex.org/sitecealex/diffusion/etud_anc_alex/LVR_000018_I_w.pdf), sur http://www.cealex.org/
  22. (it) « Gl'Italiani nella civiltà Egiziana del secolo XIX° »
  23. (it) « "L'Ospedale italiano del Cairo e quella storia che ci unisce" », Corriere della Sera,
  24. (it) Oriente, settimanale degli Italiani d'Egitto, anno II, vol. 53, Caire, , p. 1, 6-7
  25. « ItaliaOggi - P. 8 », sur http://www.italiaoggi.it/,
  26. « Gran Gala delle Margherite - Edizione 2014 », sur https://galadellemargherite.org/,
  27. Site de la S.I.B. à Rome
  28. Site de la S.I.B. à St. Moritz
  29. Site de la S.I.B. à Monaco
  30. "2ème Journée Mondiale des Troubles Bipolaires" sur le site de la Fondation S.I.B. de Monaco (http://www.societaitalianabeneficenza.org/events/giornata-mondiale-disturbo-bipolare.html)
  31. [vidéo] Disponible (https://www.youtube.com/watch?v=%7B%7B%7B1%7D%7D%7D) sur YouTube
  32. Brochure de la "GEA" (https://speleology.files.wordpress.com/2014/05/soriano-bosco-didattico-brochure-ridotto.pdf)
  33. (it)  (). TGR - Il Settimanale - Lazio du 11/10/2014 (http://www.rai.it/dl/RaiTV/programmi/media/ContentItem-8fb08c0f-d8d9-47f3-9d04-6712d7e9d2d3-tgr.html). La scène se produit à 0:26:27.
  34. 34,0 et 34,1 Articolo pubblicato sul sito della rivista "Specchio Economico" sulla "Tenuta Sant'Egidio" e sulla barca di marmo (http://www.specchioeconomico.com/index.php/sommario/articoli/item/1665-economia-e-cultura-nel-bosco-didattico-di-azzurra-benedetti)
  35. 35,0 et 35,1 Articolo sul sito dell'Associazione "Caffeina" sulla "Tenuta Sant'Egidio" e sulla barca di marmo (http://www.caffeinamagazine.it/2014-10-20-12-41-28/cartolina/37920-da-non-crederci-e-l-unica-barca-di-marmo-esistente-al-mondo-fuori-dalla-cina-e-si-trova-in-italia-un-monumento-dal-valore-incalcolabile-e-che-racconta-una-storia-unica)
  36. 36,0 et 36,1 [vidéo] Disponible (https://www.youtube.com/watch?v=%7B%7B%7B1%7D%7D%7D) sur YouTube
  37. 37,0 et 37,1 Articolo del blog "ArcheoTime" sulla "Tenuta Sant'Egidio" e sulla barca di marmo (https://archeotime.com/2016/10/12/soriano-nel-cimino-la-tenuta-di-santegidio/)
  38. (it) « La storia dell'uomo che "conquistò" la Cina » (http://corrierediviterbo.corr.it/news/civita-castellana/180612/La-storia-dell-uomo--che.html), sur http://corrierediviterbo.corr.it, Corriere di Viterbo
  39. (it) « Una nave di marmo dalla Cina imperiale all'Italia repubblicana », La Sicilia, Marsilio Editore,‎ , p. 20 (lire en ligne (http://www.marsilioeditori.it/media/rassegna_stampa/sic142183171736.pdf))
  40. Newtuscia, gemellaggio Viterbo-Luoyang (http://www.newtuscia.it/interna.asp?idPag=80954)
  41. Corriere di Viterbo, gemellaggio Viterbo-Luoyang (http://corrierediviterbo.corr.it/ricerca?q=gemellaggio%20cina&idcanale=7)
  42. OnTuscia, gemellaggio Viterbo-Luoyang (https://www.ontuscia.it/politica/viterbo-e-santa-rosa-pronti-a-volare-in-cina-194470)
  43. Sito web del Quirinale: dettaglio decorato. (http://www.quirinale.it/elementi/DettaglioOnorificenze.aspx?decorato=333994)
  44. « Eugenio Benedetti cavaliere di Gran Croce », La Sicilia,‎ , p. 31 (lire en ligne (http://www.coisp.it/archivio-completo/finish/192-catania/11901-coisp-catania-controlli-anti-scippo-24-ore-in-centro-art-19-dic-2014))

Bibliographie

  • (it) Eugenio Benedetti, Italia 1952: Corporativismo e Feudalesimo, Catane, N. Giannotta,
  • (it) Eugenio Benedetti, L'ultimo milione, Te.Dit,
  • (it) Eugenio Benedetti, Il rosolio dell'Arcivescovo, Sallustiana Editrice,
  • (it) Eugenio Benedetti, Il terzo occhio, Sallustiana Editrice,
  • (it) Eugenio Benedetti, Storie di un Siciliano mezzo russo e un po' cinese, Nuovi Autori Editrice, (ISBN 8875680906)
  • (it) Eugenio Benedetti, Il lago della mente, Nuovi Autori Editrice, (ISBN 8875683263)
  • (it) Eugenio Benedetti, I capelli della Madonna e i marmi di Chu-en-Lai, Ciuffa Editore,
  • (it) Eugenio Benedetti (préf. Gianni Letta), C'era una volta il KGB, Maimone, (ISBN 8877514140)

Cet article « Eugenio Benedetti » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).