Encyclopédie Wikimonde

Evitech

Aller à : navigation, rechercher

Evitech, créée en 2005 à partir de l'essaimage du projet PEA[1], DGA[2], FAMUC, la société Electronic vision technologies, est une SAS française à capitaux français privés, au capital de 80000 €.

Présentation

Spécialisée dans le développement et la commercialisation de logiciels d'analyse d'images pour la sécurité globale, la société débute en 2005[3] en développant et commercialisant une solution logicielle de surveillance par analyse d'images de zone militaire sensible, « Eagle », dont le développement est soutenu par l'ANVAR[4]. Ce produit est destiné à participer au remplacement devenu nécessaire de l'usage des mines terrestres, qui étaient précédemment utilisées par les armées pour protéger les camps militaires, chose devenue impossible après que la France a signé la Convention d'Ottawa de 1997 de renonciation à l'usage des mines anti-personnels, définies comme un dispositif automatique visant à détecter et déclencher une réaction défensive automatique et non contrôlée au passage d'un véhicule ou d'un être vivant [N 1]. La doctrine d'utilisation des mines consistait à en disposer autour d'un camp en zone sensible, de façon que l'explosion de l'une d'entre elles alerte les forces de protection du camp, et plus généralement toute la zone à distance du bruit de son explosion.

Evitech aborde la fonction de protection passive des camps militaires (détecter pour alerter et non pour répondre à une menace de façon automatique) entre 2005 et 2008, avec notamment le groupe Thales, sur le programme de défense Spectre[5], programme visant à doter les Forces de systèmes d'alertes et de protection, à partir d'une combinaison de détecteurs exploitant le son, les ondes sismiques, les effets électromagnétiques, l'optronique… pour détecter une ou des approches ou menaces. La doctrine de protection d'un camp rend alors nécessaire la surveillance des informations remontant de ces capteurs, via un pupitre de contrôle ou un terminal connecté, et sa relation avec une force en alerte de protection du camp, chargée d'arrêter la progression de cette menace.

À la même période, la Corée du sud, via le groupe Samsung et sa société DooDam, met au point un système de fusil automatique détectant des menaces par analyse d'images, qui deviendra plus tard le super AEGIS II[6], et le déploie sur sa frontière nord, tandis qu'Israël en évalue l'intérêt pour la protection du mur[7] construit à cette époque pour séparer les territoires palestiniens et protéger le pays d'éventuelles infiltrations terroristes. Or, un tel système de vision, associé à une arme, relèverait également de la convention sur les mines anti-personnels. Ceci conduit Israël à y renoncer et remettre un homme dans la boucle de surveillance.

L'arrêt du programme de détection / protection Spectre préconisé par le livre blanc de la Défense 2008[8] conduit Evitech à développer d'autres marchés, et notamment celui de la protection de sites sensibles avec le logiciel Jaguar, version civile de Eagle. Jaguar protège des sites officiels, des centrales énergétiques, des sites d'entreposage et de stockage. la conception et l'organisation du logiciel d'analyse d'images Jaguar lui permettent aussi de détecter des fuites de gaz, de pétrole sur des pipelines, et des départs de feux, fonctions qui sont déployées en 2010 pour protéger la Loire après l'accident de Mars 2008[9], puis pour différentes installations pétrolières proches du fleuve, dans les Bouches du Rhône, en 2012, pour la détection de fuites de gaz naturel liquéfié (gaz explosif), et sur des sites chimiques et déchetteries, et notamment en 2011 suite à l'incendie d'un site de recyclage de métaux à Nantes en 2010[10].

En parallèle, Evitech développe d'autres logiciels, principalement des prototypes, avec la détection de points hauts au roulage d'un véhicule (visant une aide à la conduite pour manœuvrer des avions), la détection de différences suite à deux passages successifs sur un même itinéraire…[11]

En 2010, la société lance le développement d'une nouvelle ligne de produits, sous la dénomination Lynx, pour l'aide à la supervision et au contrôle pacifique des foules[12],[13][14], pour mesurer les écoulements (vitesse, densité), détecter des incidents de type écrasement (comme la tragédie de Duisbourg de Juillet 2010[15]), identifier les blocages, et mouvements de panique ou de hooliganisme (comme les évènements en Mars 2007 à la Gare du Nord à Paris[16]), et détecter des progressions imprévues, du type contresens (entrée par une sortie, contresens sur escalator, par exemple dans un vol à la tire[17], etc.)

Notes et références

Notes

  1. Par « mine », on entend un engin conçu pour être placé sous ou sur le sol ou une autre surface, ou à proximité, et pour exploser du fait de la présence, de la proximité ou du contact d'une personne ou d'un véhicule.

Références

  1. http://www.ixarm.com/Les-programmes-d-etudes-amont
  2. http://www.defense.gouv.fr/dga/
  3. Création de la société Evitech, 11/11/2014
  4. Aide ANVAR, 11/11/2014
  5. http://www.defense.gouv.fr/dga/equipement/terrestre/spectre
  6. (en) http://singularityhub.com/2010/12/16/south-koreas-robot-machine-gun-turret-can-see-you-coming-3-km-away/
  7. [PDF] http://doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/MFE2005/lequang_m/pdf/lequang_m.pdf
  8. Livre blanc de la Défense nationale, 11/11/2014
  9. http://www.enerzine.com/10/4444+total-repare-la-fuite-de-400t-de-fioul-dans-la-loire+.html
  10. http://recycling.skynetblogs.be/archive/2010/06/06/violent-incendie-site-de-l-entreprise-derichebourg.html
  11. Pierre BERNAS, « Intérêts et limites de la vidéo-surveillance intelligente pour la Sécurité Globale », Conférence "AVIRS" 2008, no Avril 2008,‎ , p. 1-8 (lire en ligne)
  12. [PDF] sur le site officiel de l'entreprise
  13. [PDF] diapositives
  14. (en) P. Bernas, « Peaceful Monitoring of Crowds », ANR WISG 2013, no WISG2013,‎ , p. 1-8 (lire en ligne)
  15. http://www.illustre.ch/Duisbourg-Love-Parade-Allemagne-tunnel_51093_.html
  16. http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75005/gare-du-nord-les-commercants-souffrent-encore-de-l-insecurite-29-09-2009-655572.php
  17. http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Prevention/Protegez-vous/Vol-a-la-tire

Liens externes

  • (mul) Site officiel (http://www.evitech.com/)
  • http://www.defense.gouv.fr/actualites/economie-et-technologie/detecter-l-intrusion-quelles-que-soient-les-conditions
  • Citilog, Evitech et Eurecam : plein cadre sur trois PME franciliennes (http://www.opticsvalley.org/layout/set/sitemap/Actualites/Newsletter-Lumiere/Archives-Lumiere-2012/Newsletter-Lumiere-n-57/NOTE-DE-MARCHE/Video-surveillance-de-l-intelligence-embarquee-pour-des-besoins-specifiques/Citilog-Evitech-et-Eurecam-plein-cadre-sur-trois-PME-franciliennes)
  • Evitech ne se laisse pas éblouir (http://www.industrie-techno.com/evitech-ne-se-laisse-pas-eblouir.7117)
  • La société EVITECH lauréate du Prix Nodal " Jeune Pousse Innovante " (http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article1084)
  • EVITECH convié par l'Elysée pour accompagner Nicolas SARKOZY lors de son déplacement au Mexique (http://www.electronique-mag.com/article1371.html)
  • http://www.comite-richelieu.org/adherents/pme/2653/evitech
  • Le traitement d'images gagne la vidéo-surveillance (http://www.usinenouvelle.com/article/traitement-d-images-l-intelligence-gagne-la-videosurveillance.N117785)
  • EVITECH remporte le prix Usine Nouvelle 2009 des Jeunes Entreprises Innovantes, dans la catégorie « Procédés industriels » (http://www.infos-decideur.com/index.adml?s_f=27962&s_arc=1&s_h=1)

Cet article « Evitech » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).