Encyclopédie Wikimonde

Fébus Fraenkel

Aller à : navigation, rechercher
Fébus Hirsh Fraenkel
Description de cette image, également commentée ci-après
Fébus Hirsh Fraenkel à l'âge de 55 ans (photo tirée de l'album de famille d'Hélène Gossy-Fraenkel, sa fille unique et seule héritière).
Naissance
Stanyslaviv, Autriche-Hongrie
Décès (à 62 ans)
Lyon, France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Fébus Hirsh Fraenkel (23 juin 1906 - 14 septembre 1968) est un problémiste échiquéen français.

Biographie

  • 23 juin 1906 : naissance de Fébus Fraenkel à Stanislau (à l'époque Autriche, actuellement Ukraine sous le nom d'Ivano-Frankivsk).
  • 1922 : apprentissage des échecs (16 ans), études, problèmes, compositions.
  • mai 1922 : premier problème publié.
  • 1922-1924 : nombreux problèmes publiés dans les colonnes d'une multitude d'obscures feuilles autrichiennes et polonaises.
  • 1925 : études médicales à Strasbourg.
  • 1929-1933 : collaboration aux journaux spécialisés (notamment "Die Schwalbe") - reçoit 7 premières distinctions, prix d'Honneur de "Die Schwalbe" et quatre mentions honorables.
  • 1931-1936 : rédaction des pages d'Échec et de Bridge des "Dernières Nouvelles Illustrées" et de "La Vie Au Foyer".
  • septembre 1938 : mariage avec Mina Chaimovich.
  • septembre 1940 : naissance de sa fille Hélène.
  • 1948 : ouverture d'un cabinet médical à Lyon.
  • 14 septembre 1968 : décès, à Lyon.

École échiquéenne

Extrait du portrait de Fébus Fraenkel, paru dans n°25 (Novembre 1937) de « Pat », organe mensuel du Cercle d'Échecs de Saint-Ouen.

« Il a rapidement abandonné les sentiers de l'École tchèque, dont les éléments, admirablement exploités par les Shinkman, Doubrusky, Heathcote, Blake, Havel, Bull, etc. , lui paraissent aujourd'hui à peu près épuisés. D'autre part l'École néo-allemande de Kohtz lui semble trop prêter à la production d'œuvres schématique et de peu d'âme.

Fébus Fraenkel voit son maître en K.A.L. Kubbel, qui s'efforce de combiner de multiples éléments stratégiques en un complexe vaste, parfois de structure un peu lourde, mais toujours « substantiel ».

Le cadre du trois-coups, qui fixe l'attention du solutioniste de façon moins futile que le deux-coups, et la fatigue moins qu'un multicoups, lui a toujours mieux convenu. »

Exemples de problèmes

Problème n°1

Erreur de script : le module « Échiquier » n’existe pas.

Jeu apparent 
  • 1... Cc5 ou Fe8 x Fd7 ; 2. Te7xe6 ≠
  • 1... Cc5 autrement ; 2. Cg3-e4 ≠
  • 1... Cc7 ad libitum ; 2. f7xFe8=C ≠
  • 1... Fe8xf7 ; 2. Te7xFf7 ≠
  • 1... e6-e5 ; 2. f4xe5 ≠
  • 1... e6xf5 ; 2. Cg3xf5 ≠
Solution 

1. Ra2-b1 ! (Seul coup d'attente permettant la réalisation des mats du jeu apparent).

Blocus complet.

Problème n°2

Erreur de script : le module « Échiquier » n’existe pas.

Jeu apparent 

1... Cd6 ~ ? ; 2. Ce3-f5 ≠

mais si 1... Cd6-c4 ! 2. pas de mat.

Essais 

1. Rf2-e2? ou Fe8-b5? (menace 2. c2-c3 ≠), Cd6-c4 !

Solution 
  • 1. Fa7-b8 ! (blocus),
  • 1... Rd4xTc5 ; 2. Fb8-a7 ≠ (Switchback)
  • 1... autrement ; 2. Tc6-c4(xC) ≠

Blocus incomplet, avec un mat changé et un mat ajouté

Problème n°3

Erreur de script : le module « Échiquier » n’existe pas. L'examen de la position montre clairement que les Noirs n'ont pas pu jouer au dernier coup. Ils ont donc le trait, et la solution du problème est la suivante :

  • 1... Fb1xCc2
  • 2. Te2xFc2 Ra2xCa1
  • 3. b2b3 ≠

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).