Encyclopédie Wikimonde

Fédération Jumeaux et Plus

Aller à : navigation, rechercher
Fédération Jumeaux et Plus
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association reconnue d'utilité publique
But Parentalité
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1979
Fondateur Jean-Marie Brion
Identité
Siège Paris
Président Isabelle Sudre (depuis mai 2012)
Affiliation Union nationale des associations familiales - UNAF (1980)
Affiliation internationale International Society for Twin Studies (ISTS)
International Council of Multiple Birth Organization (ICOMBO) (2008)
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web www.jumeaux-et-plus.fr

La Fédération Jumeaux et Plus est une association française regroupant des familles d'enfants issus de naissance multiple, membre de l'Union nationale des associations familiales (UNAF), seule institution familiale française chargée depuis 1945 de représenter les familles françaises auprès des pouvoirs publics. Elle est reconnue d'utilité publique depuis le .

Historique

L'association a été fondée en 1979 par Jean-Marie Brion. Sous le nom initial d'« Association nationale d'entraide des parents de naissances multiples » (ANEPNM), elle est créée par la volonté de quelques parents : volonté d'entraide, d'information en direction des parents et des pouvoirs publics, de revendications pour améliorer la vie des familles. Confrontée à la réalité de la décentralisation, l'association crée des antennes dans les départements.

Dès 1980, elle est agréée par l'Union nationale des associations familiales (UNAF)[1], seule institution familiale française chargée depuis 1945 de représenter les familles françaises auprès des pouvoirs publics.

En 1998, elle prend le nom de « Fédération Jumeaux et Plus ».

En juillet 2003, elle est reconnue d'utilité publique (décret du paru au JO n° 174 du [2]). Cette reconnaissance d'utilité publique souligne « le soutien matériel, psychologique et moral apporté aux parents d'enfants multiples »[3],[MD 1].

En 2003, le professeur Jean-Claude Pons, parrain de la Fédération, fonde le comité scientifique qui assure la production et la diffusion d'informations scientifiques de qualité à l'adresse des bénévoles et des familles adhérentes[4]. Le quotidien Le Monde dans son supplément Le Monde science & médecine relate en juillet 2014 les travaux menés sur le thème « Le délicat processus d'individualisation »[5]

Depuis 2007, Élodie Gossuin-Lacherie, Miss France 2001 et deux fois maman de jumeaux est marraine du mouvement[6].

Depuis 2008, la Fédération Jumeaux et Plus est membre de l'International Council Of Multiple Birth Organizations (ICOMBO)[7], organe de travail de L'International Society for Twin Studies (ISTS) où elle joue un rôle moteur[MD 2].

Depuis 2010, la fédération est partenaire de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF)[MD 3] qui lui apporte son soutien : un article était consacré à Jumeaux et Plus dans le magazine des CAF « Vies de famille » de pour expliquer ce partenariat[8].

Domaine d'activité

Comme toutes les associations familiales agréées par l'UNAF, la fédération Jumeaux et Plus a pour mission le soutien, l'entraide et la défense des intérêts des familles adhérentes.

Les principaux axes d'intervention sont[9]. :

  • l'entraide morale et matérielle aux adhérents ;
  • l'information des futurs parents, du corps médical et des différents intervenants à propos de la gémellité ;
  • la reconnaissance des spécificités des familles d'enfants issus de naissances multiples ;
  • la participation aux recherches concernant ces familles, la défense de leurs intérêts moraux et matériels.

D'un point de vue pratique, l'association est là « pour informer les futurs parents au moment de la grossesse ou les parents sur la vie quotidienne avec des jumeaux, des triplés, des quadruplés… »[10], « pour guider les parents à coups de conseils, mais aussi grâce à des achats groupés et des bons plans »[11]. L'association est en effet en France la seule à œuvrer pour traiter des spécificités des familles de multiples[MD 4],[MD 5].

L'association fédère 82 associations réparties dans 81 départements et regroupe ainsi de l'ordre de 17000 familles[1],[12],[13],[14].

Ces associations sont intégrées dans les réseaux d'écoute, d'appui et d'accompagnement des parents créés à la suite de la conférence de la famille de 1998[15],[16]

En septembre 2014, le magazine Parents a publié sur son site web un article évoquant la fédération dans l'article consacré à la scolarité.

Le , la fédération est l'invitée de l'émission Allô Rufo de France 5, émission au cours de laquelle le professeur Marcel Rufo répond aux questions de parents, de grands-parents et d'associations.

Le groupe de télévision et de radio France Télévisions référence la fédération sur son site « education.francetv.fr »[17]. Le , la fédération est l'invitée de l'émission de Vanessa Lambert « On se dit tout » sur le réseau France Bleu.

Pour approfondir

Bibliographie

  • Muriel Decamps, Jumeaux, la fascination du double, idées reçues sur la gémellité, éditions Le Cavalier Bleu
  • Jean-Claude Pons, Jumeaux et jumelles, représentations dans l'art et les sciences de l'Europe moderne 1492-1789, éditions L'Harmattan
    page 207 : remerciements aux associations Jumeaux et Plus et à la Fédération nationale qui défendent la cause des familles de multiples.
  • Valérie Le Dastumer, « La vie avec des jumeaux » dans Vous et votre enfant de la naissance à 6 ans, éditions Larousse
  • Paul Jabert, – Muriel Cartier « Les Jumeaux et leur pédiatre » 2009 : Michel Dehan – Didier Lacombe / Progrès en pédiatrie / Doin
  • Paul Jabert, « Aspects sociaux et économiques des naissances multiples » 2009 RPC Les grossesses gémellaires, in Journal de Gynécologie Obstétrique CNGOF
  • Micheline Garel-Elise Charlemaine, « Parents d'enfants multiples : des besoins spécifiques de la grossesse aux premières années », in Réalités Familiales (revue de l'UNAF) n° 100-101-2012
  • Isabelle Sudre, « Consultation pour les parents de multiples » in Réalités Familiales (revue de l'UNAF) n° 100-101-2012
  • Isabelle Sudre, « Au tour de la famille : Contribution à la mobilisation pour la petite enfance et la parentalité », ministère des Affaires sociales et de la Famille, ministère délégué chargé de la Famille, janvier 2013

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

Références

Ouvrages

  • Ouvrage de Muriel Decamps
  1. Page 67 : le rôle de la Fédération Jumeaux et Plus en matière de défense des intérêts des familles et de soutien matériel.
  2. Page 137 : le rôle moteur de la Fédération Jumeaux et Plus au sein des instances internationales (ISTS et ICOMBO) grâce au Comité scientifique.
  3. Page 70 : L'impulsion de la Fédération Jumeaux et Plus a permis à la CNAF de reconnaitre les familles de multiples dans la Convention d'objectifs et de gestion 2013-2017.
  4. Page 69 : En France, sans l'action de la Fédération Jumeaux et Plus, la spécificité des familles de multiples serait tout simplement ignorée.
  5. Page 65 : Si de nombreux progrès sont à noter, notamment grâce à l'action de la Fédération Jumeaux et Plus, il reste encore beaucoup à faire pour que les pouvoirs publics reconnaissent enfin la spécificité des parents de multiples et les aide en conséquence.

Autres sources

  1. 1,0 et 1,1 UNAF - Fédération Jumeaux et Plus.
  2. Décret du portant reconnaissance d'une association comme établissement d'utilité publique.
  3. Tatiana Chadenat, Le boom de jumeaux en France, 5 décembre 2014.
  4. Christina Baglivi-Tinglof, Les jumeaux et multiples de 3 à 18 ans, éditions Pearson, préface de F. Bak, membre du Comité scientifique, p. 6.
  5. Fabrice Bak, membre du comité scientifique de la fédération Jumeaux et Plus, Le délicat processus d'individualisation in le supplément Le Monde science & médecine au quotidien Le Monde, juillet 2014.
  6. Chloé Réate, A nouveau un double bonheur, 11 octobre 2013.
  7. Current Members.
  8. Vies de famille, magazine des Caisses d'allocations familiales, numéro de .
  9. Présentation de la fédération"", mai 2013, [lire en ligne].
  10. « Jumeaux et plus du 54 » : on a vu double à la base de loisirs de Moineville, 3 août 2015.
  11. CÉLINE WLODARSKI, L'antenne 62 de Jumeaux et plus, de passage à Saint-Laurent-Blangy, s'offre une deuxième naissance, 14 avril 2015.
  12. Exemple : association de Rouen.
  13. Exemple : association de Dax.
  14. Exemple : association du Morbihan.
  15. Exemple : association de Rouen.
  16. Exemple : REAAP du calvados.
  17. La scolarisation des jumeaux, 21 septembre 2015.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).