Encyclopédie Wikimonde

Fabien Roland-Lévy

Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Roland et Lévy.
Fabien Roland-Lévy
Naissance (70 ans)
Paris
Profession journaliste
Médias
Presse écrite Libération, Playboy, Le Parisien, Le Monde, Le Point

Fabien Roland-Lévy est un journaliste français.

Biographie

Laurent Joffrin le fait d'abord venir à Libération, après un passage par le pages Culture, pour inaugurer les pages politiques en allant suivre un congrès des jeunes giscardiens étant le "seul à porter une cravate". Le 21 mars 1977, il fait la critique du film, Network, main basse sur la télévision de Sidney Lumet. Le 2 mai 1978, il écrit « Les pirates des ondes récidivent ce soir » (Libération, p. 4) sur la saisie de Radio 93 à la librairie Degling’ par des policiers. En 1980, dans Playboy, il écrit : Il y a trois ou quatre ans, nous n'aurions jamais osé dire : "J'aimerais me marier." C'était ringard." Il travaille au Parisien avec Jean-Michel Apathie et Raphaëlle Bacqué. Le 20 mars 1995, il interview Philippe de Villiers dans La France en direct[1]. Le 21 mai 1995, il interview Henri Emmanuelli dans L'heure de vérité[2]. En 1996, il rejoint Le Monde. Il devient rédacteur en chef adjoint du journal Le Point et chroniqueur de l'émission de Frédéric Haziza, Entre les lignes.

Vie personnelle

Fils de Pierre Roland-Lévy et Georgette Glodek (1928-2004), neveu de la peintre Mireille Miailhe et du résistant, René Glodek, il a trois enfants avec Laurence de Cambronne.

Références

  1. [1]
  2. [2], INA

Cet article « Fabien Roland-Lévy » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).