Encyclopédie Wikimonde

Fabien Verdier

Aller à : navigation, rechercher

Fabien Verdier
Illustration.
Fonctions
Conseiller régional du Centre-Val de Loire
Président de la commission aménagement du territoire, numérique, politique de la ville et développement Rural
En fonction depuis le
(2 ans, 9 mois et 29 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président François Bonneau
Conseiller municipal de Châteaudun
En fonction depuis le
(4 ans, 6 mois et 13 jours)
Élection 30 mars 2014
Maire Alain Venot
Biographie
Date de naissance (37 ans)
Lieu de naissance Montélimar
Nationalité Française
Parti politique PS
Diplômé de IEP de Paris
ENS Cachan
Profession Directeur d'hôpital

Fabien Verdier, né le 16 avril 1981, à Montélimar (Drôme), est un homme politique français. Conseiller municipal de Châteaudun (Eure-et-Loir) depuis 2014, il est également conseiller régional du Centre-Val de Loire depuis 2015.

Biographie

Carrière professionnelle

Fabien Verdier est diplômé de l'École normale supérieure de Cachan, de Sciences Po Paris et de l'École des hautes études en santé publique ; il est également agrégé d'économie-gestion. Sa profession d'origine est directeur d’hôpital[1].

En 2005, il a effectué une mission au Consulat général de France à San Francisco (Service Scientifique). Au cours de cette mission, il a travaillé et rédigé trois rapports, dont un consacré aux raisons du succès de la Silicon Valley[2].

Il a été chef de cabinet du député-maire de Grenoble Michel Destot et conseiller de cabinet des ministres Michèle Delaunay puis Najat Vallaud-Belkacem sous le quinquennat de François Hollande.

Carrière politique

Fabien Verdier est candidat PS-EELV-PCF à la mairie de Châteaudun, chef-lieu d'arrondissement en Eure-et-Loir, lors élections municipales de 2014. Faisant face à trois listes de droite dont deux menées par deux anciens maires, Alain Venot et Didier Huguet, il s'incline au 2d tour totalisant 23,40 % des voix en quadrangulaire[3]. Il prend alors la tête de l'opposition municipale et est élu conseiller communautaire à la communauté de communes du Dunois.

Lors de l'élection régionale de 2015 en Centre-Val de Loire, il est en troisième position sur la liste de François Bonneau pour le département d'Eure-et-Loir. Cette candidature prend une dimension particulière puisque le candidat de la droite et du centre à la présidence de la région n'est autre que le député de Châteaudun, Philippe Vigier. À la suite de la victoire de la gauche, il est élu président de la commission « Aménagement du territoire, numérique, politique de la ville et développement rural », l'une des neuf commissions permanentes du conseil régional du Centre-Val de Loire[4].

À l'occasion de la primaire citoyenne de 2017 de la Belle Alliance Populaire, Fabien Verdier se déclare candidat, se présentant comme le défenseur des « classes moyennes, qui sont délaissées, maltraitées et peu écoutées »[5]. Cette candidature suscite l'intérêt de plusieurs médias dès lors qu'il déclare avoir réuni les parrainages nécessaires[6]. Sa candidature est finalement rejetée par les instances organisatrices de la primaire[7]. Le Figaro titre à son sujet : « Fabien Verdier, l'inconnu qui veut s'inviter dans la primaire à gauche »[8].

Fabien Verdier est également secrétaire national du Parti socialiste chargé du pôle « production et de répartition des richesses »[9]. À ce titre, il publie régulièrement des tribunes dans des médias nationaux : « Notre pays doit devenir le champion de l'innovation et développer fortement son nombre d'ETI ! » sur Le Cercle Les Échos[10], « Avant le 76e congrès du PS, les aînés doivent laisser exister les jeunes talents » sur Le Plus de L'Obs[11] ou encore « Manifeste en faveur des classes moyennes » sur le Huffington Post[12].

Il est également l'un des premiers signataires de l'appel d'Alternatives économiques du 4 mai 2016 pour la réduction du temps de travail[13], qui reprend des idées développées depuis plus de vingt ans par le club Convictions[14], qu'il préside.

Pour les élections législatives de 2017, il est initialement investi par le PS dans la quatrième circonscription d'Eure-et-Loir. Il doit cependant laisser sa place à la suite de l'accord conclu pendant la campagne présidentielle entre Benoît Hamon et Yannick Jadot. Il tente ensuite, en vain, d'obtenir l'investiture En marche !. Il se présente finalement en candidat sans étiquette[15]. Il est éliminé dès le premier tour.

Fabien Verdier est à l'origine d'un projet de développement de la ligne TER Châteaudun-Paris Austerlitz afin de raccourcir le temps de trajet qui s'effectue en 1h30 aujourd'hui[16]. Le conseiller régional l'a notamment défendu auprès de la banque européenne d'investissement en 2016[17].

Il propose de faire un petit aéroport à partir de la piste longue de plus de 2 km de la Base aérienne 279 de Châteaudun, projet soutenu par soutenu par Gilles Savary, président du Conseil Supérieur de l'Aviation Civile[18]. Il privilégie l'option de la navigation légère (drones...), l'aviation d'affaires ou privée et l'activité aéro-industrielle (développement de la filière aéronautique dans le territoire), afin de redonner un nouveau souffle au sud de l'Eure-et-Loir.

Un vol civil expérimental a été organisé avec succès le 22 mars 2017 avec Nicolas Guillemet, directeur général de l'entreprise dunoise Lachant Spring 28[19] et le 18 août 2017, la société Aero Sucess a signé une convention avec le ministère de la Défense lui permettant de faire décoller ou atterrir des avions depuis l'EAR 279[20]. Fabien Verdier a également contacté l'entreprise Air DG fin 2017 pour proposer aux entreprises des pôles de compétitivité PolePharma et Cosmetic Valley d'acquérir des avions en copropriété qui seraient utilisés depuis l'EAR 279[21]. Ce projet d’aéroport est également soutenu par François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire[22]. Plus de 92 % des habitants de Châteaudun soutiendraient le projet de plateforme aéronautique civile qui permettrait d'attirer des activités aéro-industrielles[23].

Fabien Verdier s'est également impliqué dans l'ouverture d'une licence professionnelle en apprentissage au lycée Émile-Zola de Châteaudun, en partenariat avec l'Institut universitaire de technologie (IUT) et l'Université d'Orléans (Loiret). Cette licence dont la première rentrée aurait lieu en septembre 2018 permettra d'offrir une offre de formation bac+3 dans le Dunois[24].

Synthèse des mandats

  • Conseiller municipal de Châteaudun depuis 2014
  • Conseiller communautaire du Dunois depuis 2014
  • Conseiller régional du Centre-Val de Loire depuis 2015
  • Président de la Commission Aménagement du Territoire, Numérique, Politique de la Ville et Développement Rural du Centre-Val de Loire depuis 2015

Notes et références

  1. Biographie de Fabien Verdier sur le site de 20 Minutes
  2. Fabien Verdier et Christophe Lerouge, « Regards français sur la Silicon Valley », Rapport d’études Consulat Général de France à San Francisco - Mission pour la Science et la Technologie,‎ (lire en ligne)
  3. résultats des élections municipales de 2014 à Châteaudun sur le site de l'Express
  4. composition des commissions permanentes du conseil régional du Centre-Val de Loire
  5. portrait de Fabien Verdier dans le Journal Le Monde
  6. portrait de Fabien Verdier dans le Magazine l'Obs
  7. Article du Monde sur le rejet de la candidature de Fabien Verdier à la primaire citoyenne de 2017
  8. Article du Figaro sur Fabien Verdier
  9. Page de Fabien Verdier sur le site du Parti socialiste
  10. Fabien Verdier, « Notre pays doit devenir le champion de l'innovation et développer fortement son nombre d'ETI ! », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  11. « Avant le 76e congrès du PS, les aînés doivent laisser exister les jeunes talents », leplus.nouvelobs.com,‎ (lire en ligne)
  12. « Manifeste en faveur des classes moyennes », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  13. « https://www.solidaires.org/Ensemble-remettons-la-reduction-du-temps-de-travail-au-coeur-du-debat-public »
  14. « Tenir la promesse démocratique », sur clubconvictions.fr (consulté le 3 janvier 2017)
  15. « À chaque circonscription d'Eure-et-Loir, son sac de noeuds local », lechorepublicain.fr, 20 mai 2017.
  16. « Le vice-président régional, Philippe Fournié, était en gare, hier », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 11 mars 2016)
  17. « Fabien Verdier défend le TER à la Banque européenne d'investissement », sur intensite.net, (consulté le 21 juin 2016)
  18. « L’ex-base aérienne de Châteaudun pourrait-elle accueillir un aéroport low-cost et touristique ? », sur http://www.lechorepublicain.fr,
  19. « Et si l'aérodrome de Châteaudun accueillait des vols d'affaires ou touristiques ? » (http://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/economie/armee-conflit/2017/03/23/et-si-l-aerodrome-de-chateaudun-accueillait-des-vols-d-affaires-ou-touristiques_12333588.html), sur http://www.lechorepublicain.fr,
  20. « Des vols privés sur la piste de l’ancienne base aérienne de Châteaudun » (http://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/economie/services/2017/08/19/une-societe-a-signe-une-convention-avec-le-ministere-de-la-defense-pour-utiliser-la-piste_12520537.html), sur http://www.lechorepublicain.fr,
  21. « La société Air DG propose aux entreprises de s'envoler depuis Châteaudun vers l'Europe » (https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/transport/2018/01/06/la-societe-air-dg-propose-aux-entreprises-de-s-envoler-depuis-chateaudun-vers-l-europe_12690895.html#refresh), sur lechorepublicain.fr, (consulté le 6 janvier 2018)
  22. « Fabien Verdier a présenté, hier soir, son projet de petit aéroport censé faire redécoller la ville » (https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/transport/2018/02/02/fabien-verdier-a-presente-hier-soir-son-projet-de-petit-aeroport-cense-faire-redecoller-la-ville_12724674.html), sur lechorepublicain.fr, (consulté le 2 février 2018)
  23. Pierre Georges, « En Eure-et-Loir, Châteaudun veut son "petit aéroport" », TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone,‎ (lire en ligne (https://www.tourmag.com/En-Eure-et-Loir-Chateaudun-veut-son-petit-aeroport_a92531.html#))
  24. « Une licence professionnelle doit ouvrir en septembre à Châteaudun » (https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/education/2017/12/27/une-licence-professionnelle-doit-ouvrir-en-septembre-a-chateaudun_12682584.html), sur lechorepublicain.fr, (consulté le 27 décembre 2017)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 466 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Cet article « Fabien Verdier » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).