Encyclopédie Wikimonde

Fabrice Martinez

Aller à : navigation, rechercher

Fabrice Martinez (né le 28/06/1964 dans l'Hérault) est commandant de police à Avignon et président-fondateur de l'association Gorilla, association française pour la protection des grands singes et de leur habitat. Guide naturaliste, il est l'auteur de plusieurs ouvrages.

Biographie

Sa passion pour les gorilles remonte à sa plus tendre enfance. Membre du WWF France dès l'âge de 16 ans, il fonde à 21 ans (janvier 1986) l'association Gorilla, quelques jours après l'assassinat de Dian Fossey au Rwanda. Il s'agit de la première association française ayant pour vocation la protection des gorilles[1].

1987 : premier voyage au Rwanda et découverte des gorilles du parc national des volcans.
Acheminement de plusieurs centaines de kilos de matériels et équipements pour les patrouilles anti-braconnage.
Don en matériels scolaires pour les enfants du Parc National des Volcans.
1988 : Nuit inoubliable dans la cabane de Dian Fossey au centre de recherche de Karisoke (PNV). Il est un des rares privilégiés à avoir dormi dans la cabane où vécut et fut assassinée la célèbre primatologue américaine.
Ascension du volcan Visoke.
1989 : Rencontre au Rwanda avec Sigourney Weaver, l'héroïne du film hommage à Dian Fossey « Gorilles dans la brume ».
1991 : Mort de Mrithi, le gorille géant héros du film « Gorilles dans la brume », victime de la guérilla qui sévit au Rwanda. Fabrice Martinez fut avec son ami photographe naturaliste, Michel Gunther de l'agence Bios, le seul occidental présent dans la région lors de la découverte du grand singe.
1991 : Premier séjour au Congo et soutien actif de Aliette Jamart, cette française installée au Congo où elle fonde HELP CONGO pour la réintégration des chimpanzés orphelins dans la forêt de Conkouati, au nord de Pointe-Noire.

Fabrice Martinez, père de deux enfants, poursuit son action en faveur des grands singes. Autodidacte de la nature, sa passion l'a souvent conduit en Afrique. Le choix du gorille tient à l'urgence de sa situation. Le plus majestueux et le plus puissant de nos cousins a presque disparu. Peu nombreux, très localisés, victimes de la déforestation et du braconnage, ils sont dramatiquement en voie d'extinction. Ils sont aujourd'hui l'objet de toutes les attentions. C'est de Pierrelatte, dans la Drôme provençale, qu'il coordonne désormais ses actions de soutien aux différents programmes internationaux de protection des gorilles et autres primates.

L'Officier de police

A 21 ans, après son service militaire qu'il effectue à Toulon, dans la Marine Nationale, puis au large du Liban, sur le porte-avions Clemenceau, il réussit le concours de gardien de la paix.
En 1986, il est affecté à Saint-Denis (93). Mais très vite, il décide de devenir inspecteur de police et intègre l'école supérieure des officiers de Police de Cannes-Ecluse avant une nouvelle affectation dans le département de Seine-Saint-Denis, à Epinay-sur-Seine, puis à l'Unité de Police Judiciaire de Nuit du 93 compétent sur l'ensemble du département.
En 1994, il est muté dans le département de l'Ardèche en qualité de lieutenant de Police.
En 2004, à la fermeture du commissariat de Le Teil (07), il est affecté au commissariat de police d'Orange comme capitaine, chef des unités de sécurité publique. En juillet 2009, il est nommé chef du contingent police nationale en Haïti, dans le cadre de la MINUSTHA (mission des Nations-Unies pour la Paix en Haïti). Le 12 janvier 2010, alors qu'il se trouve à Port-au-Prince, il vit l'horreur du tremblement de terre qui ravagera la capitale haïtienne. Avec plus de 230 000 morts, 300 000 blessés, 1 200 000 sans abris, mais aussi 101 morts dans les rangs des Nations-Unies, c'est la plus grande catastrophe jamais enregistrée par les Nations-Unies depuis sa création.
En septembre 2011, il devient commandant de police. Il exerce désormais comme chef du service départemental de commandement de nuit du Vaucluse.

Médailles et récompenses
  • Médaille de la Défense Nationale « bâtiment de combat » (1984)
  • Médaille outre-Mer « Liban » (1984)
  • Médaille d'honneur de la Police Nationale
  • Médaille d'argent du courage et dévouement (2010)
  • Médaille d'argent avec étoile de la société internationale des sauveteurs (2010)
  • Médaille commémorative française Haïti.
  • Titre de reconnaissance de la Nation
  • Prix Dulac de l'Académie des sciences morales et politiques (2010). Premier policier français à recevoir cette distinction sous la coupole.
Télévision
  • Invité de Marlyse De Lagrange sur TF1 (1987), de Canal + et de la chaîne Animaux avec Allain Bougrain-Dubourg.
Film-documentaires
  • Mission pour la vie (production la Ferme aux crocodiles)
  • Vacances au Pays des gorilles de Corinne Savoyen (France 5 – 1er mai 2011)
  • Noël à Conkouati
Théâtre

Au secours des gorilles de Sophie Biron (Atelier du Soleil – Tournon sur Rhône et Nantes)

Radio
  • Invité de Jean-Claude Bourret sur RMC (1987)
  • Invité de Nicolas Hulot sur France Inter (1988)
  • Invité de Krys sur France Inter (2006)
  • Invité de Jacques Pradel sur RTL (2013)
  • Invité d'Allain Bougrain Dubourg sur France Inter (2013)
Articles de presse
  • VSD
  • Figaro-Magazine
  • Femme-Actuelle
  • Voici
  • Télé-Star
  • 30 millions d'amis
  • Dauphiné-Libéré

Pigiste pour le Dauphiné-Libéré et 30 millions d'amis.
Collaboration avec « Civique », le magazine du ministère de l'intérieur

Livres
  • « Au secours des gorilles » de Fabrice Martinez – Presses du Midi - 2006
  • « Le gorille, le costaud de la jungle » - Milan jeunesse - 2009

Notes et références

  1. Jacques Pradel, «  L'assassinat de Dian Fossey », émission L'heure du crime sur RTL, 14 mars 2013

Annexes

Lien externe

Cet article « Fabrice Martinez » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).