Encyclopédie Wikimonde

Famille Barralon

Aller à : navigation, rechercher

Barralon
Image illustrative de l’article Famille Barralon
Armes

Blasonnement D’argent, au lion de gueules, à la cotise d’or brochant sur le tout
Devise Memores sumus

(Nous n'oublions pas)

Branches Barallon de Grézieu, Barralon de Chazeaux
Période XVIIe siècle au XXIe siècle
Pays ou province d’origine Forez
Fiefs tenus Sacconay, Grézieu, Solier, Neuville, Nantas, Magny, La Combe,
Charges Magistrat, Maire
Fonctions militaires Capitaine
Fonctions ecclésiastiques Abbé

La famille Barralon, Barrallon, Barallon ou Baraillon est une famille subsistante de la noblesse française[Information douteuse] [?]. Elle compta de nombreux bourgeois, commerçants, paysans aisés et un maire de Saint-Etienne[1].

Origine de la noblesse

Broom icon.svg
Le contenu anecdotique n'est pas opportun dans les articles (juillet 2019).

La famille Barralon est originaire de Saint-Sauveur en Rue et de Saint-Genest les Malifaux. Lorsqu'elle partit pour Saint-Etienne elle fit une fortune considérable. Guy Barallon était négociant à Saint-Etienne, il eu en autre enfant, Claude, qui eut en enfants par son mariage, Guy, qui devint prêtre, Mathieu, qui était échevin et qui épousa Nicole Tézenas du Montcel dont il n'eut pas d'enfant, et Jacques. Jacques Barallon était héraut d'armes de France ainsi qu'en 1708 échevin de la ville de Saint-Etienne. Il eut de son mariage avec Catherine Guillet, fille du seigneur Jean de Sacconay trois enfants :

  • Philibert, entrepreneur d'armes à Saint-Etienne, marié à Claudine Carrier;
  • Claudine, mariée le 5 mars 1712 au notaire Maitre Claude Tézenas du Montcel, fils de Gabrielle et de Marie-Anne Dutreuil du Rhins[2];
  • Claire, mariée à Nicolas du Saussay, capitaine d'artillerie, inspecteur de la manufacture d'armes de Saint-Etienne, chevalier de de Saint-Louis.

Jacques Barallon qui aimait les honneurs avait acheté une charge de Héraut d'armes de France du titre d'Alençon et se qualifiait d'officier chez le roi, ayant même fait précéder son nom de "Messire"[3],. Veuf de Catherine Guillet et seigneur de Sacconay depuis la mort de son beau-père, Jacques se remaria avec Claire de Grézieu avec en dot la terre du même nom que celle-ci. Maintenant propriétaire des terres de Sacconay, du Solier et de Grézieu, il hérita en plus d'une belle propriété,à Saint-Just sur Loire. Cela dit le train de vie de Jacques qui servait à soutenir ses honneurs de Messire Barallon lui coutait souvent la vente d'un pré ou d'une terre. Afin de mettre fin à ses ventes qui risquaient de faire perdre l'intégralité des biens de la famille, Jacques décida de marier ses filles. Oubliant son origine de bourgeois Jacques refusa les demande des bourgeois et commerçants prenant cela comme une insulte. La plupart des filles ne se maria que bien plus tard et n'eut pas de descendance[4].

Personnalités liées à cette famille

Jacques Barallon; écuyer, héraut d'armes de France, échevin de la ville de Saint-Etienne.

Mathieu Barallon; échevin de Saint-Etienne.

Famille Baraillon, famille lyonnaise homonyme

Aimé Baraillon; Prévôt des marchands de Lyon.

Gaspard Baraillon; Prévôt des marchands de Lyon.

Jean Baraillon; Seigneur de Nantas, trésorier de France à Lyon.

Bernard Baraillon; Seigneur de Neuville.

[réf. nécessaire]

Pierre Barrallon; Maire de Saint-Etienne[5],[6],[7].

Armes

  • D’argent, au lion de gueules, à la cotise d’or brochant sur le tout[8],[9].

Références

  1. « Pierre Barrallon », sur noms.rues.st.etienne.free.fr (consulté le 23 juillet 2019)
  2. « Famille Tézenas du Montcel », sur noms.rues.st.etienne.free.fr (consulté le 26 juillet 2019)
  3. l'Etat de France [lire en ligne], p. page 221 
  4. Jean-Antoine de (1796-1864) Auteur du texte La Tour-Varan, Armorial et généalogies des familles qui se rattachent à l'histoire de Saint-Etienne ou aux chroniques des châteaux et des abbayes : études historiques sur le Forez / par M. de La Tour-Varan,..., , 491 p. [lire en ligne (page consultée le 2019-07-23)], p. page 135 à 139 
  5. Recherches pour servir à l'histoire de Lyon, ou les Lyonnois [lire en ligne], p. Pages 437 à 438 
  6. « Pierre Barrallon », sur noms.rues.st.etienne.free.fr (consulté le 26 juillet 2019)
  7. Armorial et généalogies des familles qui se rattachent à l'histoire de Saint-Etienne [lire en ligne], p. Page 126 
  8. Armorial et Généalogie des familles qui se rattachent à Saint-Etienne, 491 p., p. Page 123 
  9. « ARMORIAL Lettre B », sur www.geneal42.com (consulté le 26 juillet 2019)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).