Encyclopédie Wikimonde

Famille Courmes

Aller à : navigation, rechercher

La famille Courmes est originaire de Grasse où ses membres étaient cordonniers au début du 17e siècle. Au début du 18e siècle ils devinrent négociants, fabricants de savon et armateurs et firent alors partie de la bourgeoise de grasse. Cette famille subsiste.

Etymologie

Marie-Thérèse Morlet, écrit dans son Dictionnaire étymologique des noms de famille que "Courmes est un nom de localité d'origine, canton Le Bar-sur-Loup (Alpes-Maritime), [Corma 1176[1] [2]] et qu'il représente probablement un ancien provençal Corma, cornouille[3].

Frédéric Mistral dans Lou Tresor dóu Felibrige écrit que Courmo, Courmes est un nom de lieu dans les Alpes-Maritimes et que Courmes est un nom de famille provençale[4].


Histoire

Le relevé collaboratif des archives notariales de Grasse (1511-1912) permet d'établir les premiers degrés de la filiation suivie de cette famille qui remonte en 1578-1580 à trois frères :

Giraud Corme "travailleur de Grasse" (mort en 1578) marié à Honorade Moutet; Bernard Corme (vivant en 1580) et Luc Corme, capitaine protestant (qui teste en 1580). Les trois cités dans le testament du 14 avril 1580 de Luc Corme, capitaine huguenot, marié à Jehanne Henrique qui teste aussi en 1580[5]

Les relevé des actes de mariages et testaments des archives notariales indiquent qu'au début du XVIIe siècle plusieurs membres de cette famille exercent la profession de cordonniers à Grasse. D'autres sont "travailleur de Grasse" ou cardeur à laine.

Honoré Courmes (1661-1733) et son frère Gaspard Courmes (1664-1749), tous deux fils de Nicolas Courmes (né en 1616) maître cordonnier, et de Lucrèce Pons deviendront marchands à Grasse.

au XVIIIe siècle des descendants de cette famille fondent la première fabrique de savon existante à Grasse dont la plus ancienne trace avérée remonte à la fin du XVIIe siècle vers 1670[6] « Négociants en huile, fabricants de savon, armateurs, achetant et vendant de tout, les Courmes possédaient des entrepôts à Grasse et à Cannes »[7]. Devenus grands bourgeois du négoce à Grasse[8], l'un d'eux est nommé maire de Grasse en 1830 et élu député du Var en 1831. Restés royaliste[9], ils ont appartenu à la haute société grassoise jusqu’à la Monarchie de Juillet[10]. Au XIXe siècle le développement de leurs affaires les pousse hors les murailles de leur ville, ils ont été l'une des deux plus importantes familles d'armateurs grassois de Marseille[11]. liés au grand commerce marseillais[12], ils investissent dans leur propre flotte commerciale[13]. Au XXe siècle, lors des deux conflits mondiaux, les Courmes ont donné des officiers à la France[14],[15],[16],[17].


Généalogie

  • Giraud Corme, travailleur de Grasse, marié à Honorade Moutet[18] (cité dans le testament de son frère Luc Cormes en 1580)[19] dont :
    • Honoré Corme (fils posthume), cardeur à laine, marié à Jehanette dont :
      • Honoré Courmes, marié le 23 mai 1621 à Jehanne Gras[20]. Il teste le 14 mars 1630 instituant Jacques et Antoinette Courmes, ses frères et sœur héritiers universels[21]
      • Jacques Courmes, marié le 14 mai 1627 à louise Preuve[22].
  • Bernard Cormes, vivant en 1580 (cité dans le testament de son frère Luc Cormes en 1580 et dans le testament de Jeahnne Henrique)[19]
  • Luc Cormes, capitaine huguenot, qui teste le 14 avril 1580 et mort avant 1620). marié à Jehane Henrique ( citée dans son testament)[19] Dont :
    • Marianne Corme (citée dans le testament de Luc Cormes)[19]
    • Jacques Cormes (cité dans les testament de Luc Cormes et Jeanne Henrique et dans le contrat de mariage de son frère Vincent en 1621).
    • Vincent Courmes, cordonnier marié le 10 novembre 1621 à Anthorone Mercurin, fille de louis Mercurin, cordonnier[23]
    • Antoine Courmes, cordonnier, décédé avant mars 1638 (cité dans le contrat de mariage de son frère Vincent en 1621 et dans le contrat de mariage de son fils Honoré le 10 mars 1638 avec Gasparde Mougins), marié le 30 décembre 1604 à Honorade Albarne dont :
      • Claude Courmes, cordonnier, témoin au contrat de mariage du 10 mars 1638 de son frère Honoré avec Gasparde Mougins.
      • Honoré Courmes, marié le 10 mars 1638 à Gasparde Mougins[24]
      • Nicolas Courmes, né le 8 août 1616, maître cordonnier, marié le 28 décembre 1643 à Lucrèce Pons[25]. Dont :
        • Honoré Courmes, marchand à Grasse[26] (1661-1733), marié le 9 décembre 1683 à Jeanne Guidal (1659-1724). Dont :
          • Nicolas Courmes, procureur au siège, né le 26 septembre 1684, marié le 26 août 1708 à Marie-Anne Blacas. Dont :
            • Anne Courmes, née en 1719, mariée le 22 juillet 1748 au capitaine Charles-Étienne d'Antelmy.
          • Claire Courmes (1694-1758), mariée le 6 février 1713 à Jacques Isnard, négociant en cuirs, blé et huille
        • Gaspard Courmes, marchand à Grasse[27], né le 6 novembre 1664 et mort en 1749, marié le 2 mars 1699 à Françoise Ferron (1682-1748) Dont :
          • Marie-Françoise Courmes, née le 2 mars 1690.
          • Claude Courmes, négociant et bourgeois de Grasse, né le 27 janvier 1703, marié le 3 mars 1727 à Marie-Marguerite Pons. Dont :
            • Pierre-Gaspard Courmes (1731-1802), négociant et bourgeois de Grasse, consul de Grasse, administrateur du département du Var (1792), recteur des pénitents blancs de Grasse. Dont :
              • Claude-Marie Courmes (1770-1865), négociant et fabriquant de savon, armateur et bourgeois de Grasse. Conseiller général (1811-1833) et député du Var (1831-1834), maire de Grasse (1830-1835). Marié en 1801 à Marie Marguerite Justine Isnard (1779-1851). Dont :
                • Claude-Joseph Courmes (1809-1890), négociant établi à Marseille, marié en 1843 à Marie-Baptistine Mottet. Dont :
                  • Honorine Courmes, mariée à Justin Giraud, capitaine de frégate.
                • Madeleine Françoise Courmes, née le 4 octobre 1801, mariée en 1822 au docteur Fortuné Maure, maire et conseiller général de Grasse, député du Var puis des Alpes-Maritimes, morts tous deux le 23 août 1880.
                • Antoinette Courmes, morte en 1881.
              • Antoine Joseph Matthieu Courmes (1777-1858), négociant, bourgois et consul de Grasse, il acheta avec son frère, en 1813, l'ancien hôtel particulier de Cabris. Marié à Justine Boulay. Dont :
                • Françoise-Clémence Courmes, née le 3 décembre 1814, marié le 26 avril 1835 à Claude Mottet, industriel parfumeur.
                • Léonie Courmes (1824-1899), mariée en 1843 à Joseph Luce (1809-1893)
                • Claude-Leon Courmes, négociant, bourgeois de Grasse et armateur à Marseille, né le 28 juin 1813, marié à Laurencine Eugénie Aube. Dont :
                  • Arthur Antoine Louis Courmes, né le 29 juillet 1848, capitaine d'infanterie, chevalier de la Légion d’honneur. Marié à Euphémie Louise Gabrielle Segond. Dont :
                    • Marcel Courmes, né le 13 juin 1885, marié le 21 mars 1910 à Louise Chadwick. Élève à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1905-1907), 90e promotion dite La Dernière du Vieux Bahut. Sorti avec le numéro 6 sur 277, puis élève à l'École de cavalerie de Saumur (1907-1909) dont il sort major de sa promotion. Chef d'escadrons, chevalier de la Légion d’honneur le 15 août 1915. Il deviendra par la suite opérateur du son et travaillera notamment avec Jean Renoir. Dont:
                      • Christian Courmes (1913-1987), lieutenant durant la Seconde Guerre mondiale, il est fait prisonnier le 26 mai 1940 et est envoyé le 10 avril 1941 à l'Oflag IV-D où il fait plusieurs tentatives d'évasion. Il est transféré en août 1942 à la forteresse de Colditz où il passe un an et après de nouveaux travaux d'évasion sans succès, il est envoyé en août 1943 au camp spécial de Lübeck Oflag X-C. Il proposa à ses camarades le "tunnel de l'appel". Il réussit à s'évader à sa sixième tentative le 18 mai 1944 et rejoint les Forces françaises de l'intérieur. Dont postérité.

Sources

Notes et références

  1. A. Arch. départ. des Alpes-Maritimes, G 1035; non scellé. IND. : Gallia Christiana nova, t. III, col. 1153, voir la charte en ligne.
  2. Georges Doublet, Recueil des actes des Évèques d’Antibes Monaco, Paris, Picard, 1915, p.122
  3. Marie-Thérèse Morlet, Dictionnaire étymologique des noms de famille, Librairie Académique Perrin, coll. « Présence de l'histoire », 2005, page 249.
  4. Frédéric Mistral, Lou Trésor dou Félibrige ou Dictionnaire provençal-français : embrassant les divers dialectes de la langue d'oc moderne , Ed. Marcel Petit, 1979, page 643.
  5. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs : Courmes.
  6. L’inventaire des moulins hydrauliques de Grasse De l’artisanat d’Ancien Régime à l’industrie de la parfumerie, Gabriel Benalloul, Chercheur, chargé d’inventaire du patrimoine Service Ville d’art et d’histoire, Mairie de Grasse, p. 1 (lire en ligne pdf)
  7. Chantal Raybaud, Cannes: un siècle de tradition maritime Editions Serre, 1987, page 26..
  8. Hervé Court de Fontmichel, Le Pays de Grasse, Grasset, 1963, page 30.
  9. Hervé Court de Fontmichel (en collaboration avec Michel Vovelle Deux notables provençaux sous la Révolution française, Provence historique, Aix-en-Provence, 1967, page 199.
  10. Frédéric d'Agay, Les notables du premier empire, Var, CNRS, 1987, page 211.
  11. jean marie Cresp, Grasse Capitale de la Provence Orientale, TAC éditions, 1992, page 59.
  12. Alain Ruggiero, Histoire de Cannes, Editions Privat (lire en ligne(
  13. Jean Marie Cresp, Grasse capitale de la Provence Orientale, TAC Motifs. Spéracèdes 1992, p. 65.]
  14. Le capitaine Athur Louis Courmes, Chevalier de l’Ordre national de la Légion d'honneur en date du 13 janvier 1907, Base Léonore, cote LH/611/53 (lire en ligne)
  15. Le chef d'escadrons Marcel Louis Courmes, Chevalier de l’Ordre national de la Légion d'honneur en date du 15 août 1915. Colonel de La Rocque, Pourquoi je suis républicain, édition du Seuil, p. 141 et p. 215
  16. Le lieutenant Christian Courmes. Leonce Petitcolin, Les fortes têtes, 1940-1944, La forteresse de Colditz, édition France-empire, 1985
  17. Livrets militaires, consultables au Fort de Vincennes, SHD - GR 2000-2-02818, SHD - GR 5YE - 86 783
  18. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 65840 : insinuation du testament Giraud Corme le 8 octobre 1578
  19. 19,0, 19,1, 19,2 et 19,3 Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 57745 : testament Luc Cormes
  20. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 59846: contrat de mariage d'Honoré Courmes avec Jehanne Gras
  21. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 86248 : testament d'Honoré Courmes.
  22. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 62889 : acte de mariage de Jacques Courmes le 14 mai 1627. (https://www.geneanet.org/archives/releves/search_etat_civil.php?search=Corme&clef=dep_d0&ref=frapcaf06grasse4&place=Grasse&sens=liste)
  23. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 81517 :Mariage Vincent Courmes (https://www.geneanet.org/archives/releves/search_etat_civil.php?search=Courmes&clef=dep_d0&ref=frapcaf06grasse4&place=Grasse&sens=liste&sort_field=nom&p=2)
  24. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 65770 : Mariage Honoré Courmes (https://www.geneanet.org/archives/releves/search_etat_civil.php?search=Antoine+Courmes&clef=dep_d0&ref=frapcaf06grasse4&place=Grasse&sens=liste)
  25. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 48333 :Mariage de Nicolas Courmes, maître cordonnier le 28 décembre 1643 avec Lucrèce Pons. (https://www.geneanet.org/archives/releves/depgn37509/118)
  26. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 116907 : Honoré Courmes, qualifié marchand dans l'acte de mariage du 20 octobre 1722 de sa fille Marie avec Jérôme Ardisson. (https://www.geneanet.org/archives/releves/depgn37509/18859)
  27. Grasse - Archives notariales (1511 - 1912) Relevés collaboratifs Numéro d'ordre : 55312 : Gaspard Courmes, qualifié marchand dans son acte de mariage du 2 mars 1699 avec Françoise Ferron. (https://www.geneanet.org/archives/releves/depgn37509/15391)