Encyclopédie Wikimonde

Famille Poilleux

Aller à : navigation, rechercher
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Poilleux.

Famille Poilleux
Pays ou province d’origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Flag of Most Serene Republic of Venice.svg République de Venise[réf. nécessaire]
Demeures Hôtel Particulier, Rue de la Pompe[réf. nécessaire], Paris XVIe
Charges Membre du Parlement de Paris
Receveur général des finances
Prévôt
Juge Royal
Membre de l'Académie de médecine
Membre de l'Académie de Chirurgie
Conseiller d'État
Procureur
Fonctions militaires général (1)
colonel (11)
Récompenses militaires Légion d'honneur (7 à titre militaire)
Ordre de Saint-Louis (3)
Ordre de Saint-Ferdinand (1)
Ordre d'Isabelle la Catholique (1)
Ordre de Léopold (1 commandeur)

La famille Poilleux est une famille française.

Toponymie

Le nom Poilleux est issu du nom[réf. nécessaire] de domaine Penhoët, famille possédant la seigneurie de Penhoët et de Saint-Thégonnec en Bretagne. Les siècles donnent plusieurs écritures et dérivent en Poilleux, Poilleu.

Histoire

La seigneurie de Poilleux fut rattachée au Berry en 1379[1].

La branche principale direct des Poilleux s'établit en Picardie. Investi de la charge de Prévôt (Ancien Régime) à Beauvais. Six membres la famille Poilleux sont trésorier de Beauvais ainsi que receveur général des finances. À partir du XVIe siècle, les Poilleux occupent divers postes au sein de la bourgeoisie, notamment à Paris où plusieurs membres de cette famille occupent des sièges au parlement de Paris. Jean Poilleux, bourgeois de Paris, fut également juge royal de première instance de 1644 à 1661[2].

Mais c'est à Melun[3] et dans l'Oise que les Poilleux sont le plus présents[4]. Ils s'allient par la suite avec des familles de la petite noblesse. Ils deviennent seigneur de Rantigny en 1709.

Une autre branche de la famille Poilleux est issue d'Antoine Poilleux[5],[6], chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis[7] et chevalier de l'Ordre de Saint-Ferdinand (Espagne). Il épouse Marie-Alexandrine Picot de Chemeteau de la famille Picot de Chemeteau.

Cette famille a donné des hommes d'église, un général, plusieurs hommes de droit dont un accusateur public[8] pendant la Révolution française, et un grand nombre d'officiers supérieurs. Elle donna également des écrivains et deux présidents de l'Académie nationale de chirurgie[9] et de nombreux polytechniciens.

Pour approfondir

Bibliographie

  • Melun: Maison de Melun, Naissance Melun, Sport Melun, Robert de Melun, Liste Des Seigneurs, Comtes, Puis Princes D' Pinoy, 24 août 2011 - 68 pages ISBN 1159771928, 9781159771928
  • Melun pas à pas tome 2, 132 pages

Articles connexes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).