Encyclopédie Wikimonde

Famille Stephan

Aller à : navigation, rechercher

Stephan
Armoiries de la famille.
Armoiries de la famille : Stephan

Blasonnement Coupé d’azur sur argent à une ancre en barre et une croix latine en bande passé en sautoir brochant sur le tout de l’un en l’autre accompagné en chef de trois étoiles mal ordonnées d’argent
Devise « Sanctimonia Vincet Semper »
Période XVIIe siècleXXIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau de l'Électorat de Bavière Électorat de Bavière
Allégeance Drapeau de l'Électorat de Bavière Électorat de Bavière
Charges Magistrat
Échevin
Fonctions ecclésiastiques Prévôt
Abbé
Prêtre
Récompenses civiles Anoblissement de Karl Stephan
Preuves de noblesse
Autres Inscription dans l'armorial de Johann Ambrosius Siebmacher[1] et dans l'Armorial de Rietstap[2],[3]

La famille Stephan est une ancienne famille aristocratique bavaroise dont l'un des membres a été anobli au XVIIIe siècle. La famille est mentionnée parmi les « Familles nobles et patriciennes d'Europe ».

Patronyme et étymologie

Le nom Stephan vient du grec Stephanos qui signifie couronne. Lorsqu'il est francisé il est traduit par le prénom Étienne.

Histoire

Origine supposée

Iahn Stephan (1650 - 1699), magistrat de la ville de Ratisbonne

L'origine de la famille n'est pas assurée mais se situe probablement à Ratisbonne en Bavière car des documents attestant de la présence d'un certain Iahn Stephan (Jean Stephan en français) y ont été retrouvés[4][réf. à confirmer]. Cependant la parenté de Iahn Stephan avec la famille n'est pas certaine.

La famille Stephan serait entrée dans la magistrature durant la seconde moitié du XVIIe siècle avec ce personnage. Ce dernier est mentionné dans la liste des magistrats de la ville de Ratisbonne[5]. Jahn Stephan était membre du bureau en charge des tutelles pour les orphelins et les familles ayants besoins d'une aide juridique et financière (vormund amt)[6].

Origine assurée

Le premier membre attesté de façon certaine est Karl Stephan, prévôt de l'abbaye de Reichersberg de 1752 à 1770. Cette fonction lui permit d'intégrer la noblesse ecclésiastique en 1752.

Son nom et ses armes sont mentionnées dans l'armorial de Johann Ambrosius Siebmacher[7]. Bien qu'il fut anobli à titre personnel ses armoiries furent reprises par sa famille après sa mort.

Blason et devise

Les armes de la famille sont répertoriés dans l'armorial de Johann Ambrosius Siebmacher (Zweitausend bürgerliche Wappen)[8] ainsi que dans l'Armorial général contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe de Jean-Baptiste Rietstap également connu sous le nom d'Armorial de Rietstap[2],[9].

Le blason de la famille représentent une ancre et une croix latine se croisant sur un champ coupé d'azur et d'argent surmonté de trois étoiles d'argent. Sur certaines représentations, la croix latine est remplacée par une Croix de Lorraine de sinople.

Blason de la famille représenté avec la croix de Lorraine

Les premières armoiries furent celles de Karl Stephan et étaient surmontés d'une mitre et d'une crosse, Karl Stephan ayant été abbé puis prévôt.

« Les abbés mettaient la mitre de profil à dextre et la crosse à senestre mais tournée en dedans, parce que leur juridiction n'est que dans leur cloître[10] ».

Après la mort de ce dernier les armes furent modifiées et la mitre fut remplacé par un vol d'ailes chargé d'une ancre et d'une croix latine.

Figure Blasonnement
44502099 1953370358290808 6306096641568931840 n-ConvertImage.jpg Coupé d’azur sur argent à une ancre en barre et une croix latine en bande passé en sautoir brochant sur le tout de l’un en l’autre accompagné en chef de trois étoiles mal ordonnées d’argent ; un vol à dextre d'azur chargé d'une croix latine d'argent, à senestre d'argent chargé d'une ancre d'azur[11],[9].

Membres notables

  • Jahn Stephan (1650 - 1699), magistrat[4]
  • Karl Stephan (1700 - 1770), prévôt

Galerie

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

]]