Encyclopédie Wikimonde

Famille Toma

Aller à : navigation, rechercher

Toma
(Tuma)
Image illustrative de l’article Famille Toma
Armes de la famille Toma

Blasonnement D’argent à la bande de gueule chargée de deux épis de blé tigés et feuillés d’or
Branches Italie et Roumanie
Période XVe siècle - aujourd'hui
Pays ou province d’origine Early Swiss cross.svg Suisse
Wappen Grauer Bund1.svg Ligue grise
(Régions d'Imboden et de Surselva)
Allégeance Wappen Zehngerichtebund1.svg Ligue des Dix-Juridictions et
Wappen Gotteshausbund.svg Ligue de la Maison-Dieu
(de 1471 à 1524)
Armes Trois Ligues GR.png Les Trois Ligues
(de 1524 au XVIIe siècle)
Locarno-old coat of arms.svg Bailliage de Locarno
(du XVIIe siècle à 1798)
Lugano-coat of arms.svg Bailliage de Lugano
(du XVIIe siècle à 1798)
Lugano-coat of arms.svg Canton de Lugano
(de 1798 à 1803)
Wappen Tessin matt.svg Canton du Tessin
(de 1803 au XIXe siècle)
Fiefs tenus Muralto-coat of arms.svg Muralto
(du XVIIIe siècle à aujourd'hui)

La famille Toma (ou Tuma), est une famille bourgeoise de la commune de Muralto, dans le canton du Tessin.

Elle est originaire des régions d'Imboden et de Surselva, dans le canton des Grisons, en Suisse [1].

Étymologie

La Tuma Tschelli à Domat/Ems.

Dans sa langue d'origine (en romanche) la famille s'appelle : Tuma signifiant colline en sursilvan. En effet, la région appelée Tomalandschaft, située entre Domat/Ems et Coire, est remplie d'une douzaine de collines (appelées Toma ou Tomahügel en allemand et Tuma en romanche). Ces collines ont été créées par une accumulation de pierre et de gravats due à plusieurs glissements de terrain. Toutes ces collines portent officiellement le nom de Tuma (ex : Tuma Tschelli, Tuma Castré, Tuma Platta, etc.) [2],[3].

La régression du romanche et son remplacement par l'allemand, dans cette région, à traduit Tuma en Toma.

Histoire

Origines

Les premières mentions de la famille se situent dans les régions d'Imboden et de Surselva, dans le territoire de la ligue grise et datent du XVe siècle. La famille serait probablement originaire de la commune de Domat/Ems.

La famille était liée avec la ligue grise depuis le XVe siècle. Dès 1471, la famille se lia également avec la ligue des Dix-Juridicions et la ligue de la Maison-Dieu. En 1524, ces trois ligues fusionnent pour devenir l'État libre des Trois Ligues.

Au XVIIe siècle, la famille quitta les Trois Ligues pour venir s'établir dans le baillage de Locarno et le baillage de Lugano. En 1798, ces deux baillages, avec deux autres, fusionnent pour devenir le canton de Lugano.

En 1800, la famille possède deux lieux d'origines officiels dans le canton de Lugano : Melide et Muralto [N 1],[4],[5]. En 1803, le canton de Lugano et le canton de Bellinzone fusionnent pour devenir l'actuel canton du Tessin.

Au XIXe siècle, à la suite du manque de ressources locales dans le Tessin, la famille a immigré à deux endroits différents : en Italie et en Roumanie. Dans ces deux pays, la famille perdis leur nationalité suisse [1].

La branche Italienne

La branche de la famille Toma qui était parti en Italie, s'est installé dans la région des Pouilles.[réf. nécessaire]

En 1927, quelques membres de cette branche sont retournés en Suisse et on obtenu leur nationalité suisse à Heimiswil (BE) [4].

La branche Roumaine

La branche de la famille Toma qui était parti en Roumanie s'est installé à Brăila. Depuis, quelques membres se sont déplacés dans les pays alentours (Allemagne, Hongrie, Kosovo, Moldavie et Serbie). Dans les années 1970, après la proclamation de la République socialiste de Roumanie et la mise en place d'un système communiste, une partie de la famille Toma décida de quitter le territoire roumain et retourna en Suisse où ils obtenèrent la nationalité suisse à Genève (GE) en 1986 [N 2],[7].

Aujourd'hui

Actuellement, il existe des familles Toma en Allemagne, en Hongrie, en Italie, au Kosovo, en Moldavie, en Roumanie, en Serbie et en Suisse.

Lieux d'origines

Liste des différents lieux d'origines suisses acquis par la famille :

  • Flag of Canton of Tessin.svg Muralto (mentionnée et originaire avant 1800, famille bourgeoise) ;
  • Flag of Canton of Tessin.svg Melide (mentionnée et originaire avant 1800) ;
  • Flag of Canton of Bern.svg Heimiswil (origine acquise en 1927) ;
  • Flag of Canton of Geneva.svg Genève (origine acquise en 1986) ;
  • Flag of Canton of Valais.svg Sion (origine acquise dans les années 1990) ;
  • Flag of Canton of Geneva.svg Pregny-Chambésy (origine acquise le 30 août 2018).

Blason

Armes de la famille Toma

Les armes de la famille Toma se blasonnent ainsi :
D’argent à la bande de gueule chargée de deux épis de blé tigés et feuillés d’or

Crées en 2016, ce blason familial symbolise, par les couleurs rouge et blanche, les couleurs nationales de la Suisse. Les deux épis de blé identiques rappellent le mot "Toma" signifiant "jumeaux" en araméen la langue parlée par Jésus-Christ car les épis symbolisent également le Christ.

Notes, références et sources

Notes

  1. À Muralto, la famille a reçu le titre de famille bourgeoise de la commune.
  2. Le 30 août 2018, la famille changea de lieu d'origine pour Pregny-Chambésy (GE) [6].

Références

  1. 1,0 et 1,1 Famille Toma, Pregny-Chambésy (Suisse), Archives d'Etat du canton de Genève, , 10 p. 
  2. (de) « Vier-Quellen-Weg im Gotthardmassiv », sur vier-quellen-weg.ch, (consulté le 19 octobre 2017)
  3. (de) « Auf der Suche nach der eigenen Quelle », sur vier-quellen-weg.ch, (consulté le 19 octobre 2017)
  4. 4,0 et 4,1 « Historisches Lexikon der Schweiz (HLS) », sur www.hls-dhs-dss.ch (consulté le 12 février 2019)
  5. « Comune di Muralto - Sito ufficiale dell'amministrazione comunale - Comune del Canton Ticino - Titolo finestra browser », sur www.muralto.ch (consulté le 25 mars 2019)
  6. Document officiel sur le droit de cité de la commune de Pregny-Chambésy pour la famille Toma, Office cantonal de la population et des migrations de la République et canton de Genève (OCPM), 30 août 2018, Genève.
  7. « Affichage du résultat de la recherche dans les Archives d'Etat de Genève », sur ge.ch (consulté le 25 mars 2019)

Sources

  • Répertoire des noms de familles suisse, Le Matin Dimanche, Lausanne, 1 mars 1998

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).