Encyclopédie Wikimonde

Famille de Jort

Aller à : navigation, rechercher

Les Jort (ou Jors, Jorz, Jorce voire Joyce), seraient une famille originaire de la commune de Jort dans l'arrondissement de Falaise dans le Calvados actuel[1]. Robert Wace cite un cil de Jort (seigneur de Jort) comme participant à la bataille de Hastings en 1066[2], Elizabeth van Houts l'identifie comme étant Robert de Jort[2].

Un Robert, fils de Néel, donne l'église de Jort à l'abbaye Saint-Désir de Lisieux dans les années 1050[2]. Un Robert de Jort tient la seigneurie de Hoton dans le Leicestershire, à la rédaction du Domesday Book en 1086[2].

Au début du XIIIe siècle, une autre branche se fixe et prospère dans le Nottinghamshire notamment à Burton Joyce jusqu'au XIVe siècle.[réf. nécessaire] Il est possible que Thomas, Roland et Walter Jorz descendent de cette branche.

Membres

D'après van Houts, Robert de Jort est le seigneur de Jort du Roman de Rou, et pourrait être un fils illégitime de Néel II de Saint-Sauveur[3],[4]. Après la conquête de l'Angleterre, il se serait établit en Angleterre. Un Robert de Jort est alors tenant en chef pour une trentaine de terres dans le Leicestershire.

D'après la chronique d'Orderic Vital, en 1138, un Jean de Jort se fait tuer avec Robert Bertrand au siège de Caen dans un accrochage entre les partisans de Robert de Gloucester et ceux de Étienne de Blois au cours de la guerre civile.

Au XIVe siècle apparaissent plusieurs membres d'une même famille nommés Jorz. Pour Roy Martin Haines, ces Jorz seraient originaires d'une bonne famille de Londres, quoique peut-être descendants de Gallois. Il est toutefois possible qu'ils soient originaires du Nottingamshire, où durant le règne d'Édouard III, un William Jorz est le co-tenant d'un fief devant un service de un chevalier à Carlton, et où Robert Jorz est coroner[5].

Les Jorts ou Jores de Fribois pourraient être des descendants des Jort cités précédemment[réf. nécessaire]. Leur blason est[7],[8] : d'azur au chevron d'or, accompagné de trois coquilles d'argent.

Blason des Jorts ou Jores de Fribois.

Notes et références

  1. A Dictionnary of English Surnames, P.H. Reaney and R.M. Wilson, Third Edition, 1991 Routledge.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Wace, Glyn Sheridan Burgess, Elisabeth M. C. Van Houts, The History of the Norman People: Wace's Roman de Rou, Boydell Press, 2004, p. lv. (ISBN 1843830078)
  3. Domesday Descendants: A Prosopography of Persons Occurring in English Documents 1066-1166 II : Pipe Rolls to Cartae Baronum, by K. S. B. Keats-Rohan, Woodbridge, 1999.
  4. M. Fauroux, Recueil des Actes des Ducs de Normandie N°140, 1961.
  5. Roy Martin Haines, « Jorz , Thomas (c.1260–1310) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004. accessed 8 Feb 2009.
  6. Calendar of the Fine Rolls Preserved in the Public Record Office, Great Britain Public Record Office, H. C. Maxwell Lyte, publié par Kraus Reprint, 1971, p. 262.
  7. Recherche de La Galissonnière pour la Généralité de Rouen : Election de Pont-l'évêque, XVIIe siècle, édité par P. L'Estourmy, 2001, p. 205.
  8. Henri Gourdon de Genouillac, Nicolas Jules Henri Gourdon de Genouillac, Recueil d'armoiries des maisons nobles de France, publié par E. Dentu, 1860, p. 265.

Sources

  • Domesday Descendants: A Prosopography of Persons Occurring in English Documents 1066-1166 II : Pipe Rolls to Cartae Baronum by K. S. B. Keats-Rohan, (Woodbridge, 1999)
  • Domesday book. 22, Leicestershire ed. by Philip Morgan

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.