Encyclopédie Wikimonde

Famille du Quesnoy

Aller à : navigation, rechercher

La famille du Quesnoy, seigneurs et barons, puis marquis du Quesnoy, par érection du mois de juillet 1714, dans le Boulonnais et en Basse-Normandie qui est traitée dans cet article est une famille noble éteinte.

Histoire

Quesnoy est un toponyme et patronyme picard équivalent du français chênaie.

L'ancienneté de cette famille, d'origine chevaleresque, et divisée en deux branches, remonte vers le commencement du XIIe siècle, suivant une bulle du pape Alexandre III, datée du 17 des calendes de mai 1181, portant confirmation de donations faites, dès cette époque, par cette maison, au prieuré de Saint-Lô du Bourgachard[réf. nécessaire]. Sa filiation n'est cependant suivie que depuis Jean du Quenoy ou du Quesnay, aussi du Quesney ou même Jean du Quesnois[1] premier du nom, dit Taupin, chevalier, seigneur du Quesnoy, appelé Taupin du Quesnoy Escuyer, dans une montre de Manduit de Thibouville, chevalier, et de trois écuyers de sa compagnie, qui fut reçue au Pont-Audemer, le .

Cette famille a compté quatre gentilshommes ordinaires de la chambre du roi, un chevalier de son ordre en 1649, un aide-de-camp de ses armées en 1650, et des chevaliers de Saint-Louis; elle a également donné des officiers de divers grades.

Armes : D'argent, au lion de gueules, accompagné de neuf glands de sinople

Du Quesnoy, seigneurs des Cœulles, dans le Boulonnais. François du Quesnoy, écuyer, capitaine de dragons, fut maintenu dans sa qualité de noble, avec Louis du Quesnoy, son père, colonel d'un régiment d'infanterie, par l'ordonnance de M. Bignon, conseiller d'État, commissaire départi dans la généralité d'Amiens, du , sur preuve remontée à Jean du Quesnoy, son quatrième aïeul, écuyer, seigneur du Quesnoy en Boulonnais, marié avec Antoinette de Resti, le .

Armes : D'or, à l'aigle de sable

C’est aussi une orthographe alternative à du Quenoy, le nom que porte la famille des barons du Quenoy, dans laquelle on trouve l'historien Paul du Quenoy[réf. nécessaire].

Notes et références

  1. Revue historique de la noblesse, [lire en ligne (page consultée le 2017-11-24)] 

Bibliographie

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).