Encyclopédie Wikimonde

Family Day

Aller à : navigation, rechercher

Le Family Day est une manifestation qui s'est déroulée en Italie le pour défendre la famille traditionnelle (catholique) contre le divorce, le partenariat civil (en italien DICO), l'homoparentalité, etc.[1],[2].

L'expression Familily Day reprend du service pour indiquer la manifestation organisée à Rome le 20 juin 2015 par différentes organisations catholiques traditionalistes contre le vote d'une loi destinée à reconnaître les unions civiles[3].

Historique

La journée de 2007, sponsorisée par des associations catholiques et défendue par des partis politiques de droite et de centre-droit, et par Silvio Berlusconi en tête (mais aussi par Gianfranco Fini et Pierferdinando Casini tous deux divorcés et en couple), s'est déroulée le 12 mai et a vu converger au moins 200 000 manifestants (selon la préfecture de police), « 33 ans après la défaite sur le divorce » (référendum abrogatif rejeté en 1974). Les deux porte-parole du Family Day étaient Eugenia Roccella et Savino Pezzotta. Les chiffres[Lesquels ?] parlent de 3 000 autobus, de 8 trains spéciaux, de 1 500 volontaires, de 450 associations.

Pour la manifestation de 2015, les organisateurs parlent d'un million de personnes, les chiffres réels étant probablement plus proches de 400000 personnes. Cette manifestation reprend des slogans et des codes visuels de la Manif pour tous en France[4]. Le peintre espagnol Kiko Argüello, fondateur du « Chemin néocatéchuménal », y prend la parole et y déclare que « Europe est en train de combattre l'Évangile », dénonce les 38 % d'Ialiens qui ne baptisent plus leurs enfants, perle de l'apocalypse, dénonce les « enfants malheureux élevés par les homosexuels »[5].

Réactions

Franco Grillini, président de l'association Gaynet, voit dans la manifestation de 2015 « Une manifestation inutile et odieuse. Les personnes présentes ici ne sont rien d'autre que des homophobes, caractérisés par une haine profonde des homosexuels et de leurs droits. (…) De plus, un autre des mensonges au cœur de la manifestation est le complot de la théorie des genres, complétement inventé dans les arcanes vaticanes »[4].

Notes et références

  1. (en) « 'Pro-family' groups rally in Rome », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2015)
  2. (it) [http://www.corriere.it/Primo_Piano/Politica/2007/03_Marzo/19/data_family_day.shtml Family Day, cattolici in piazza il 12 maggio - Corriere della Sera]
  3. (it) Family Day 2015, cattolici in piazza contro le unioni gay: “Siamo un milione”. Viminale: “400mila presenze”. Scalfarotto: “Evento inaccettabile”, Il fatto quotidiano, 20 juin 2015.
  4. 4,0 et 4,1 Dan Corso, [Family Day : manifestation en Italie contre le projet de loi légalisant les unions civiles pour les couples homosexuels], Crissement athée, 21 juin 2015.
  5. (it) Giacomo Galeazzi, Roma, folla al Family day: “No alle unioni civili”, La Stampa, 20 juin 2015.

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).