Encyclopédie Wikimonde

Fang the goldenman

Aller à : navigation, rechercher
Cet article a été automatiquement importé, son contenu peut être sujet à caution.

Le contenu des articles engage uniquement la responsabilité de leurs auteurs (visibles dans l'historique).

Vous pouvez modifier l'article pour l'améliorer directement ou retirer ce bandeau si l'article vous semble correct (en supprimant la ligne {{Article importé}}). Si l'article est trop problématique, il peut être supprimé en retirant tout son texte et en expliquant le motif dans la zone « Résumé » de la page de modification.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer
 (février 2017).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Fang the goldenman
Surnom Le fang, le f.a.n.g, mister F.A, the goldenman
Nom de naissance Guy Assoumou Essono
Naissance (34 ans)
Libreville (Estuaire, Drapeau du Gabon Gabon)
Activité principale Artiste, rappeur, producteur, auteur-compositeur-interprète, réalisateur
Activités annexes Infographe
Genre musical Hip-hop, rap gangsta, rap politique, rap hardcore
Instruments Voix
Années actives Depuis 2003
Labels Engong-Inc Industrie

Fang the goldenman anciennement Fang, de son vrai nom Guy Assoumou Essono, né le 17 avril 1983 à Libreville, est un rappeur, auteur-compositeur-interprète, producteur, réalisateur gabonais. Il est l'un des artistes hip-hop les plus influents du Gabon. En 2014 il est désigné par plusieurs médias gabonais comme l'un des rappeur gabonais ayant été le plus diffusé, il est également l'un des rappeurs gabonais les plus connus[1].

Après ses diverses intégrations dans plusieurs collectifs, ce n'est qu'en 2005 qu'il se fait remarquer et signe la même année son premier titre officiel l'afer ki die produit par son premier label K-zino management où il fera ses premier pas. En 2006 il crée son propre label Engong-Inc et sort le titre qui le révèle au grand publique Le métronome. L'année 2008 voit la sortie de son album Mon dernier bling qui lancera la mode du bling-bling au Gabon, puis sort la même année une production destinée à asseoir la réputation de son label, Engong-Inc Industrie. En 2010 Fang the goldenman se lance un nouveau défi, celui de réunir 14 artiste de la même année sur un seul morceau, c'est le projet Milla boss. Les années suivantes sont autant de singles mis dans les bacs, 2011 voit la sortie du titre MR F.A qui lui vaudra d'ailleurs le surnom précédent. 2012 voit la sortie de Dormir seul, il s'agit d'un partenariat avec une artiste locale, titre qui se hissera parmi les meilleurs tubes de l'année de même que les titres DO IT et Euphorbia millii sortis la même année. C'est en 2013 quand il défraye la chronique avec son titre T.L.M.NO qu'il acquiert un nouveau statut[2].

Les années suivantes voient les sorties de titres tels que Far West, Ene ete, L'argent est bien, Original, Medang One et 10 000 Raisons qui seront salués par la critique.

Biographie

Jeunesse

Assoumou est né le 17 avril 1983 dans la ville de Libreville au Gabon, il passe la plus grande partie de son enfance entre Libreville, Port-Gentil et Bitam.

Il grandit dans une famille de classe moyenne, et étudie au lycée privé EPI de Libreville. Il s'intéresse très jeune à la musique ; sa mère fut musicienne avec certes moins de succès de son temps, le jeune Assoumou semble être plus orienté vers le rap hip-hop qui était à son apogée au Gabon à cette étape sa vie. Son enfance sera marquée par de nombreux rappeurs et groupes de rap desquels il s'inspira et façonna son style et l'identité de son rap, notamment les Siya po'ossi x et les V2A4, deux groupes légendaires gabonais de l'époque en ajoutant à cela, également, les légendaires Tupac Shakur et The Notorious B.I.G.[1].

Discographie

Albums studio

  • 2008: Mon dernier bling

Singles

Engagements

Lors de la sortie officielle de son titre T.L.M.NO, le Gabon et le monde découvre une nouvelle facette de l'artiste non pas méconnu mais sous un nouveau jour. Dans ce titre Fang the goldenman dénonce la plus part des vices qui font rage dans le milieu du show-biz gabonais dès lors le publique redécouvre un artiste engagé à la lutte des droits des artistes et a l'instauration d'un système de droits d'auteurs au Gabon. en effet Fang the goldenman est un défendeur du droit et du respect des artistes au Gabon[3],[4].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Gabon - Musique : F.A.N.G, entre nouveau single et diatribe contre la censure
  2. Le rappeur FANG crée la polémiques
  3. Fang the golden man : sa lettre aux médias gabonais
  4. FANG « je défends certaines valeurs humaines »
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 163 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).