Encyclopédie Wikimonde

Fatine Layt

Aller à : navigation, rechercher
Fatine Layt
Naissance (51 ans)
Casablanca

Fatine Layt est une femme d'affaires franco-marocaine née le à Casablanca d'une mère française diplômée de linguistique et d'un père marocain diplômé de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.

Biographie

Après des études au lycée Sainte-Marie, elle est diplômée de l'Institut d'études politiques en 1988, dont elle sort major de sa promotion avec les félicitations du jury.

Fatine Layt démarre alors sa vie professionnelle comme trader obligataire dans la société de bourse Legrand Legrand, et acquiert une formation d'analyse financière à la Société française des analystes financiers (SFAF).

Jean-Charles Naouri, principal artisan de la grande réforme des marchés financiers, l'engage en 1989 comme chargée d'affaires au sein de la holding Euris, un fonds d'investissement qu'il vient de créer avec David de Rothschild et Marc Ladreit de Lacharrière.

En 1991, elle est nommée Administrateur délégué de Editeuris, qui regroupe les participations d'Euris dans divers groupes d'édition (Epa, Glénat, Actes Sud, Maxilivres...) et de presse (Oros communication, Agence photo Sigma...).

Elle est nommée Président Directeur Général d'EPA (1992-94), maison d'édition de beaux livres, et Administrateur de Glénat et d'Actes Sud. À cette époque, elle dirige également deux sociétés de droits audiovisuels créées en partenariat avec Canal Plus. Elle occupe ensuite le poste de Directeur financier du fonds d'investissement Oros (1993-94), puis celui de Directeur Général de Sygma Presse (1995-96), première agence mondiale de presse photos. Au cours de ces années chez Euris, elle a acquis une expérience non seulement de capital investissement, mais aussi de management et de dirigeant d'entreprises.

En 1996, elle quitte Euris pour devenir, via un rachat en LBO, le PDG de la Compagnie Européenne de Presse Professionnelle (CE2P), contrôlée par Apax Partners, qui édite une soixantaine de titres de presse professionnelle. Elle est parallèlement Administrateur du syndicat de la presse professionnelle.

Fin 99, elle crée sa propre structure baptisée Intermezzo, une société de conseil en ingénierie financière spécialisée dans les médias[1]. À ce titre, elle procède à la vente de l'hebdomadaire Le Nouvel Economiste, travaille à la recapitalisation du journal Libération dont elle sera, dans le cadre de son mandat et à la demande des actionnaires, le directeur financier par intérim pendant quelques mois. Elle fait notamment entrer dans le capital du journal le fonds d'investissement britannique 3I, l'espagnol El Mundo et le Nouvel Observateur.

De 1990 à 2001, Fatine Layt est parallèlement Maître de conférences à Sciences Po Paris, où elle donne des cours de finance et gestion financière.

En 2003, elle s'associe à Jean-Marie Messier ; ensemble, ils démarrent à Paris et à New York la société Messier Partners LLC, spécialisée dans les fusions-acquisitions. Pendant trois ans, Fatine Layt est associée et directeur général du Groupe, et réalise notamment les cessions de la banque Arjil pour le compte du Groupe Lagardère, et celle de son activité de téléphonie civile pour le compte d'EADS ; elle réalise une acquisition au Canada pour Schneider Electric et initie le rachat de la société informatique Unilog.

Elle décide en 2007 de créer sa propre affaire, Partanéa, une petite banque d'affaires immédiatement ouverte à l'international et regroupant de prestigieux actionnaires : Jean-Charles Naouri, Albert Frère, la banque marocaine Attijariwafabank, le holding espagnol Reig Capital et le groupe anversois AVH[2]. Sa filiale, Partanea Value, est spécialisée dans le conseil en gouvernance auprès de grandes entreprises et de hedge funds.

En quelques mois, Fatine Layt réalise avec son équipe plusieurs opérations dont la cession de la participation de Amber Fund dans Fermière de Cannes (Groupe Lucien Barrière) à Qatari Diar (le fonds souverain du Qatar) et celle de la presse masculine du Groupe Lagardère ; Partanéa remporte également plusieurs mandats de gouvernance dont un auprès de Suez Environnement, à l'occasion de son introduction en bourse.

Fin 2008, elle cède Partanéa à Oddo et Cie, banque d'investissement et de gestion de capitaux. Président et associé gérant de Oddo Corporate Finance, la banque d'affaires du groupe Oddo et Cie, elle est également membre de son comité exécutif.

Fatine Layt est membre de plusieurs clubs : Le Siècle, L-Femmes Forum, Club E des professeurs de Sciences-Po… Elle est « Young Leaders 2008 » de la French American Foundation et chevalier de la Légion d'Honneur.

En 2009, son nom avait été évoqué pour une entrée au gouvernement Fillon.

Références

Cet article « Fatine Layt » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).