Encyclopédie Wikimonde

Finances Méditerranée

Aller à : navigation, rechercher

Finances Méditerranée est une association réunissant des banquiers des divers pays riverains de la Méditerranée.

Création

Elle a été créée avec l'appui de la Caisse des dépôts et consignations à l'initiative de Caisses d'Epargne en 1991 à la suite de la mission effectuée en 1989 par Jacques Graindorge sur les Caisses d'épargne en Europe, à la demande de Pierre Bérégovoy, ministre de l'économie et des finances.

Rôle

Elle a joué un rôle important dans la préparation de la « charte de Barcelone » arrêtée par l’Union européenne en 1995 et visant à l'instauration d'une zone de libre-échange méditerranéenne en dix ans. L'objectif était de promouvoir un triple développement : économique par la libération des échanges, social par l'amélioration du niveau de vie, politique par le progrès social. Cette ambition exagérément libéral a largement échoué malgré l'adhésion de 7 pays extra-européens (le premier fut la Tunisie dès 1997). Un des vices principaux du dispositif était l'obligation de conclure des traités bilatéraux entre chacun des pays extra-européens et l’Union européenne.

Ce projet a en quelque sorte été relancé par Nicolas Sarkozy conseillé par Henri Guaino avec l'institution de l'Union méditerranéenne qui encore plus ambitieuse, ne paraît pas avoir beaucoup d'avenir.

Finances Méditerranée s'est surtout impliquée dans des projets plus modestes qui ont conduit par exemple au développement du crédit-bail et du crédit à la consommation dans les pays du Maghreb. Elle a également participé à l'élaboration de la réflexion sur la privatisation des banques en Algérie, qui n'a toujours pas abouti.

Responsables politiques

Parmi les "responsables historiques" :

  • Jacques Graindorge qui fut élu président à l'assemblée générale de Murcie en Espagne, en novembre 1991 et le resta jusqu'en 2003.
  • Nadir Benmatti et Ali Benouari pour l'Algérie,
  • José-Maria Maranon pour l'Espagne,
  • Silvia Belardo pour l'Italie,
  • Brahim Maghrabi pour le Maroc,
  • Samir Marrakchi pour la Tunisie...


Voir aussi

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).