Encyclopédie Wikimonde

Finyear

Aller à : navigation, rechercher

Finyear
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quotidienne
Format en ligne
Genre Presse économique & financière
Diffusion 39 000 ex. (2015)
Date de fondation 2005
Ville d’édition Cruseilles

Propriétaire Alter IT sarl
Directeur de publication Laurent Leloup
ISSN 2105-0872
Site web http://www.finyear.com/

Finyear est un quotidien en ligne gratuit à destination des financiers d'entreprise : directeurs financiers, crédit managers, comptables, trésoriers, contrôleurs de gestion, fiscalistes, risk managers.

Histoire

Finyear est issu de la création de DSO-news en 2005[1], lettre hebdomadaire dédiée au crédit management, puis de CFO-news en 2007, quotidien en ligne dédié aux directeurs financiers et autres professionnels finance-gestion. Les deux marques ont fusionné en 2012 pour donner naissance à Finyear[2].

Contenu éditorial

Finyear sélectionne et publie des informations de nature économique et financière à destination de la communauté des financiers d'entreprise, ainsi que des chroniques et tribunes d'experts sur ces sujets[3]. Certains articles sont publiés en anglais.

Publications

  • Finyear Quotidien : newsletter quotidienne avec une sélection d' informations et d'opinions d'experts de la finance d'entreprise et de la finance d'affaires.
  • Finyear Magazine : magazine digital bimestriel.
  • 4 lettres digitales thématiques :
    • Le Directeur Financier ;
    • Le Trésorier ;
    • Le Crédit Manager ;
    • Le Capital Investisseur.

Depuis sa création, Finyear a publié plus de 32 000 articles (mai 2015) qui sont encore en ligne sur son site et constituent une base de recherche facilement accessible pour ceux qui écrivent sur des sujets de finance ou de gestion [4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11].

Chroniqueurs habituels

Les personnes publiant habituellement des chroniques chez Finyear sont[12] :

Parmi d'anciens chroniqueurs : Nicolas Bouzou - Marc Fiorentino - Paul Jorion

Diffusion

La lettre d'information quotidienne est distribuée à 39 000 abonnés. Avec 120 000 visiteurs uniques par mois[13], le site génère près d’ 1 000 000 de pages vues. Le magazine affiche plus de 10 000 téléchargements. Les lettres digitales thématiques ont plus de 4000 abonnés. (Sources Finyear)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Références

  1. Comment réduire votre encours clients, 1/6/2007
  2. Partenaires
  3. François-Xavier Simon, DFCG, L'actualité du dirigeant finances-gestion, Eyrolles, , 248 p. (ISBN 9782212074116)
  4. Guillaume Ducret, Développer sa PME grâce au contrôle de gestio, Dunod, , 240 p. (ISBN 9782100723003)
  5. Renaud Duterme, Eric De ruest, La dette cachée de l'économie, Les liens qui libèrent, 206 p. (ISBN 9791020901057)
  6. Pascal Lele, Le nouveau partenariat social, Banques, , 385 p. (ISBN 9783034303385)
  7. Adina Onofrei, La négociation des instruments financiers au regard de la directive MIFID, Larcier, , 838 p. (ISBN 9782804456184)
  8. Arnaud Pelletier et Patrick Cuenot, Intelligence économique, mode d'emploi, Pearson Education France, , 274 p.
  9. Olivier Magnan, Les règles d'or pour réussir le financement de votre entreprise, Dunod, , 160 p. (ISBN 9782100573158)
  10. Hervé BACULARD, Jérôme JULIA, Les immatériels actifs, Le Cherche-Midi, , 164 p. (ISBN 9782749122984)
  11. Olivier Vincent, La gestion des débiteurs, Edipro, , 223 p. (ISBN 9782874960260)
  12. Auteurs Finyear
  13. about

Cet article « Finyear » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).